La remise sur le carburant sera prolongée jusqu’à fin 2022

Par Anton Kunin | Mis à jour le 29/06/2022 à 14:22

Le gouvernement continuera à financer une remise sur le carburant au-delà du 31 août 2022, date initialement prévue de son extinction. Son montant commencera en revanche à diminuer à partir du 1er septembre 2022.

Carburant
Le montant de la remise sur les carburants commencera à baisser au 1er septembre 2022.

Pour Bruno Le Maire, une remise sur le carburant est la seule voie dans l’immédiat

Face à la flambée des cours du pétrole, qui ne donnent aucun signe d’accalmie, l’exécutif s’est résolu à maintenir la remise sur le carburant, proposée directement dans les stations-services depuis le 1er avril 2022. Son montant sera maintenu à 18 centimes/litre jusqu’au 31 août 2022, date après laquelle il entamera une baisse progressive, a annoncé Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, dans un entretien au quotidien Les Échos. « L’objectif » du gouvernement à ce stade « est de réduire progressivement » la ristourne de 18 centimes « à partir de septembre pour une fin programmée en décembre », a fait savoir le ministre.

Interrogé au sujet d’autres mécanismes pouvant éventuellement être mis en place pour rendre les carburants plus accessibles, Bruno Le Maire a estimé que baisser la TVA sur l’essence ou encore bloquer les prix du carburant reviendrait à « promettre la lune ». « Pourquoi ne pas envisager une prolongation de la remise de 18 centimes jusqu’à la fin de l’année, si les conditions économiques le nécessitent, plutôt que nous lancer dans des mesures fiscales extrêmement dispendieuses ? », a déclaré le ministre.

Le PCF et La France Insoumise souhaitent bloquer les prix des carburants et diminuer les taxes

Toujours au sujet de ces mesures alternatives, Bruno Le Maire a déclaré : « Avec un prix au litre aujourd’hui à 2,20 euros sans remise de 18 centimes, cela représenterait une dépense de 50 milliards d’euros pour l’État soit plus que le budget du ministère de la Transition écologique. Et tout cela pour subventionner une énergie fossile! Revenons à la raison ».

De son côté, le patron du PCF, Fabien Roussel, a fait savoir sur Europe 1 le 29 juin 2022 son intention de déposer un texte de loi « visant à baisser immédiatement de 35 centimes les taxes sur l’essence ». Le groupe La France Insoumise avait lui aussi annoncé peu après les élections législatives son intention de déposer une proposition de loi « pour répondre à l’urgence sociale » qui prévoit, entre autres, « le blocage des prix sur les produits de première nécessité, l’énergie, le carburant ».

À lire aussi Payer son plein d'essence moins cher

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.