Prix des carburants : vers une prolongation et une augmentation de la remise à la pompe

Par Jean-Baptiste Le Roux | Mis à jour le 21/07/2022 à 08:48

Actuellement en plein examen à l’Assemblée nationale du projet de loi sur le pouvoir d’achat, le gouvernement serait sur le point d’aboutir à un compromis avec les Républicains sur la prolongation et l’augmentation de la remise de 18 centimes d’euros en station-service.

Carburant
L'aide du gouvernement sur le carburant est actuellement de 18 centimes d'euro par litre.

Carburants : plusieurs idées sur la table

Les automobilistes auront bientôt une raison de se réjouir. Le gouvernement voit son projet de loi sur le pouvoir d’achat examiné en ce moment à l’Assemblée nationale. Un texte qui provoque de vives passes d’armes, notamment avec les députés de la NUPES, mais qui pourrait également être source de compromis politiques. Illustration avec la remise carburants de 18 centimes d’euro.

Initialement, le gouvernement envisageait de mettre à la place de cette ristourne, une indemnité carburant ciblée destinée aux travailleurs les plus modestes et aux gros rouleurs. Une mesure que ne souhaitait pas le groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale. Ce dernier souhaitait en revanche un prix du carburant fixé à 1,50 € le litre, en abaissant les taxes.

Vers une aide de 30 centimes d'euro par litre en septembre ?

L’un et l’autre semblent avoir renoncé à leurs objectifs premiers, en travaillant sur un compromis qui pourrait être bientôt officialisé. En effet, le gouvernement et les Républicains semblent d’accord sur le fait de prolonger la remise à la pompe de 18 centimes. Voire même de l’augmenter. Celle-ci pourrait ainsi passer à 30 centimes d’euro par litre à compter de septembre, avant de suivre une ligne dégressive.

Une bonne nouvelle pour le porte-monnaie des automobilistes. Et pour celui des finances publiques. Fixer le prix du carburant à 1,50 € aurait coûté entre 40 et 50 milliards d’euros aux pouvoirs publics. Trop coûteux pour le gouvernement qui a défini une ligne rouge en matière d’aide aux automobilistes : 4,4 milliards d’euros, inclus dans l’enveloppe pouvoir d’achat d’un montant de 20 milliards d’euros.

A lire aussi : Quatrième semaine consécutive de baisse du prix des carburants

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.