En 2023, le passe Navigo coûtera plus cher

Par Stéphanie Haerts | Mis à jour le 15/09/2022 à 09:32

Actuellement au prix de 75,20 euros par mois pour un forfait toutes zones, le prix du passe Navigo va prochainement augmenter du fait de la hausse des coûts d'exploitation. Passera-t-il à 100 euros ? Probablement pas mais il va falloir trouver des financements. 

Pass Navigo
Le prix du passe Navigo va augmenter après cinq années sans hausse.

Une hausse du prix du passe Navigo en 2023

Le coût du forfait du passe Navigo était resté inchangé durant cinq ans. Mais avec l'inflation et surtout la hausse des prix de l'électricité, le prix du passe va augmenter. Ce mercredi 14 septembre 2022, Valérie Pécresse, présidente de la région et d’Île-de-France Mobilités (IDFM), a annoncé cette hausse à la Fnaut, une association d’usagers.

« Nous avons face à nous une déferlante pour 2023 », a déclaré Valérie Pécresse en faisant allusion à la hausse des coûts de l'énergie, des matières premières mais aussi la baisse du nombre d'usagers qui ne dépasse pas les 80% de fréquentation de son niveau d'avant la crise du Covid-19. L'augmentation du prix du passe n'est pas encore fixé puisqu'il pourra varier selon les aides apportées par l’État, les collectivités, les entreprises mais aussi la RATP et la SNCF. 

750 millions d'euros manquants pour Île-de-France Mobilités

Île-de-France Mobilités doit trouver 950 millions d'euros pour l'année 2023. Une somme nécessaire pour pallier aux coûts d'exploitation du réseau. La présidente de la région Île-de-France est parvenue à sauver 200 millions d'euros en réalisant des économies. Toutefois, il manque encore 750 millions d'euros. Valérie Pécresse demande « un juste partage de l’effort ». 

« Il n’est pas question pour nous de baisser l’offre », a-t-elle ajoutée dans des propos rapportés par 20 Minutes alors que cette dernière a déjà été restreinte aux heures creuses. Valérie Pécresse est contre un passe à 100 € ne souhaitant pas impacter les usagers. Elle souhaite que l'État baisse la TVA de 10% à 5,5% pour économiser 150 millions d'euros, que les collectivités locales, la région Île-de-France et les départements franciliens contribuent à hauteur de 100 millions d'euros. Enfin, 200 millions d'euros pourraient être financés par la RATP et la SNCF, ces derniers réalisant des marges supérieures aux chiffres anticipés en Île-de-France.

À lire aussi 5 moyens de transports écologiques et économiques !

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant École : le prix de service est en forte augmentation
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.