RATP : les carnets de tickets ne vont pas disparaître tout de suite

Par Anton Kunin | Mis à jour le 06/01/2022 à 11:34

Initialement prévue pour mars 2022, la disparition des carnets de 10 tickets « T+ » attendra septembre 2022, rapporte Le Parisien.

Ticket papier RATP
Les tickets en papier sont appelés à disparaître à l'horizon 2025.

Cartes Navigo : Île-de-France Mobilités souhaite éviter une rupture des stocks

Selon les informations du Parisien, la RATP a décidé de reporter la disparition des carnets de 10 tickets cartonnés. D’abord prévue pour mars 2022, la disparition de ce produit phare des transports parisiens ne se fera que six mois plus tard, en septembre 2022.

En cause : les tensions d’approvisionnement en puces électroniques, éléments indispensables des cartes Navigo, par lesquelles Île-de-France Mobilités espère remplacer, à terme, l’ensemble des tickets cartonnés. Les personnes qui tiennent à avoir un support physique pour leurs titres de transport devront donc acheter une carte Navigo Easy ou « Liberté + » au prix de 2 euros, valable à vie. L’espoir de l’autorité organisatrice des transports est que tous les voyageurs, même occasionnels, auront au fond de leurs tiroirs une carte Navigo, sur laquelle ils chargeront les titres de transport dont ils auront besoin à chaque fois qu’ils seront de passage en Île-de-France. Un achat unique qui évitera le gaspillage de tonnes de papier nécessaires à la fabrication de tickets de métro, à usage unique.

La validation avec n’importe quel smartphone Android, une avancée très attendue

L’autre technologie sur laquelle mise Île-de-France Mobilités est la validation des titres de transport par smartphone, au moyen de la technologie sans contact. Il s’agit d’acheter ses titres de transport sur une application mobile (IDF Mobilités, RATP Bonjour ou SNCF), puis d’approcher son smartphone du lecteur situé sur le portique (ou de la borne de validation, dans les bus et tramways), de la même manière qu’on « badge » avec une carte Navigo. Plus les voyageurs optent pour cette solution, mieux c’est, car cela permettrait de réduire le nombre de cartes Navigo, dont la fabrication nécessite du plastique et du silicium, pour la puce.

Mais les voyageurs doivent encore prendre l’habitude de ces supports. Toujours selon les informations du Parisien, les tickets papier ont représenté 60% des titres de transport vendus en 2021, et les cartes Navigo Easy ne sont utilisées que par un tiers des voyageurs occasionnels. Île-de-France Mobilités espère que l’arrivée de la validation sur tous les smartphones Android, prévue en mai 2022, fasse tomber les dernières hésitations.

À lire aussi Animaux et transport en commun : que dit la loi ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Pourquoi il y a si peu de seniors qui travaillent en France ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.