Air France : un steward licencié à cause de ses cheveux

Par Jean-Baptiste Le Roux | Mis à jour le 24/11/2022 à 10:59

Le monde juridique a parfois de l’humour. Une décision de la Cour de cassation vient d’autoriser les stewards de la compagnie aérienne Air France à pouvoir arborer la même coiffure… que les hôtesses !

Air France
Pendant cinq ans, le steward devait porter une perruque pour travailler.

Air France défrisé par la Cour de cassation

Insolite ! La Cour de cassation a rendu mercredi 23 novembre dernier une décision qui risque de bouleverser l’univers capillaire des hôtesses et stewards des compagnies aériennes. L’épilogue d’une affaire qui remonte à 2005. En ce temps-là, un steward coiffé de tresses africaines se présente à l’embarquement. Son employeur, la compagnie Air France, le lui refuse parce que cette coiffure n’est pas autorisée par le manuel des règles de port de l’uniforme pour le personnel navigant masculin.

Inversement, une hôtesse de l’air peut, d’après ce manuel, se présenter à l’embarquement avec des tresses nouées en chignon. Jusqu’en 2007, ce steward portera une perruque pour pouvoir exercer ses fonctions. Mais cinq ans plus tard, il s’estime victime de discrimination et saisit les prud’hommes. Air France finit par le sanctionner, et par le licencier, pour inaptitude et impossibilité de reclassement au sein de la compagnie.

Des tresses, pour les stewards comme pour les hôtesses

Les prud’hommes, puis la cour d’appel, rejettent finalement la demande du salarié, au motif que la présentation du personnel navigant fait partie de l’image de marque d’Air France. Il semblerait que la Cour de cassation en ait décidé différemment. Cette dernière a estimé que la différence de traitement était fondée sur le sexe du salarié, et que la manière de se coiffer n’était ni une partie de l’uniforme, ni son prolongement.

La Cour de cassation a donc cassé la décision de la cour d’appel. De quoi en défriser certains. Il se pourrait qu’à terme, il y ait une petite révolution capillaire, du moins chez les hommes, au sein de la compagnie aérienne Air France. Ce genre de décision, bien qu’insolite, pourrait également faire jurisprudence, et tâche d’huile dans l’univers du transport aérien !

À lire aussi Faut-il se laver les cheveux tous les jours ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.