Comment repérer les contrefaçons parmi les souvenirs de voyage ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 08/02/2022 à 14:22
Partager

Il est toujours agréable de s'offrir un joli souvenir de vacances. Lors d’un voyage à l’étranger, il est même possible de faire de bonnes affaires sur des articles de marques. Mais ce jean griffé et ce parfum chic à un prix dérisoire sont-ils conformes ? 

Comment reconnaître une contrefaçon ?

Pour l’Institut national de la propriété industrielle, la contrefaçon est « la reproduction, l’imitation ou l’utilisation totale ou partielle d’un droit de propriété intellectuelle sans l’autorisation de son propriétaire ».

Parfums, cosmétiques, prêt-à-porter ou encore accessoires de mode : la contrefaçon concerne bien des domaines. Mais voilà, les escrocs mettent un soin tout particulier à ce que leurs produits ressemblent comme deux gouttes d’eau aux modèles authentiques. Pour vous aider à repérer les contrefaçons parmi les souvenirs de voyage, il y a 5 points à prendre en considération.

Le lieu de vente

Ne vous bercez pas d’illusions : ce sac d’une maison italienne de renom qu’un vendeur à la sauvette vous propose sur la plage est à coup sûr un faux. Pour vous assurer qu’un produit de marque n’est pas une contrefaçon, achetez-le dans une boutique officielle ayant pignon sur rue.

Le prix du produit

Ces parfums coûtant normalement plusieurs dizaines d’euros affichent une réduction de plus de 80 % ? C’est très tentant, mais il y a peu de chance que votre bouteille renferme l’élixir dont vous rêvez.

L’attitude du vendeur

Même si un article de grande marque est vendu en boutique, il peut être une contrefaçon. Si son prix vous semble intéressant sans afficher une remise outrancière, mais que le vendeur vous demande expressément de régler en espèces ou refuse de vous éditer une facture, cela doit vous mettre la puce à l’oreille.

La qualité du produit

Auscultez les coutures, la qualité des matériaux et le soin des finitions pour déterminer si un objet est digne de la grande marque présente sur l’étiquette. Cela est particulièrement efficace pour repérer les contrefaçons au rayon maroquinerie ou prêt-à-porter.

L’étiquetage

En matière de produits contrefaits, le moindre détail compte. Une étiquette mal imprimée, des fautes d’orthographe ou un texte traduit de manière maladroite sont autant d’erreurs vous mettant sur la piste d’une contrefaçon.

Si vous voyagez en France ou en Europe, un produit authentique devra porter les sigles NF et/ou CE pour attester de son respect des normes en vigueur.

L’emballage

Les grandes maisons soignent tout, même le plastique et les boîtes en carton protégeant leurs créations. Si cet emballage est de mauvaise qualité ou absent, il y a de fortes chances pour que vous soyez face à une contrefaçon.

Le certificat d’authenticité, un gage de qualité

Pour déjouer la contrefaçon, de nombreuses marques accompagnent leurs produits d’un certificat d’authenticité. Cette pratique est particulièrement répandue dans la maroquinerie, la bijouterie et l’horlogerie.    

Contrefaçons : quels sont les risques ?

Acheter une contrefaçon durant ses vacances n’est pas anodin et peut avoir des conséquences désastreuses. Si ces produits semblent en tout point semblables aux originaux tout en affichant un prix dérisoire, ils peuvent vous causer de nombreux problèmes.

Des risques pour la santé

S’il y a bien une raison de repérer les contrefaçons et de résister à la tentation, c’est pour votre santé. Loin d’être une bonne affaire, des lunettes de soleil contrefaites ne présentent aucune garantie quant à la protection contre les UV.

Les contrefaçons de vêtements peuvent être imprégnées de produits chimiques provoquant des irritations. Les jouets n’affichant pas de mention NF/CE présentent, eux, une menace pour les plus petits. Quant aux faux cosmétiques, il seront au mieux inefficaces, mais peuvent aussi endommager la peau. 

Un produit de mauvaise qualité

Même pas cher, un sac dont la lanière rompt après quelques jours d’utilisation est une dépense inutile. Confectionnés dans des usines n’observant pas les bonnes pratiques des marques dont ils se réclament, les articles contrefaits sont bourrés de défauts susceptibles d’être reconnus à premier coup d’œil ou bien d’apparaître très rapidement après achat. Bien évidemment, vous ne pourrez faire jouer aucune garantie pour obtenir un remboursement.

De leur côté, il arrive que les parfums réussissent à s’approcher de l’odeur de la fragrance référence, mais le résultat n’est jamais entièrement convaincant. Sans oublier que vous n’avez aucune idée des substances utilisées.

Une amende

Les services de douanes sont particulièrement intransigeants avec les consommateurs de contrefaçons. Vous l’ignorez peut-être, mais la vente de ces copies sert en grande partie à financer le trafic d’armes ou de drogue. Pour dissuader les Français de céder aux sirènes de la contrefaçon, la loi prévoit des poursuites pouvant aboutir à trois ans d’emprisonnement et 300 000 € d’amende en cas de condamnation pour détention d’un objet contrefait.

Afin de simplifier la procédure pénale, une amende forfaitaire de 200 € (150 € en cas de minoration et 400 € pour une majoration) devrait faire son apparition d’ici l’élection présidentielle de 2022. En cas de contrôle, votre souvenir sera également saisi.

Malgré leurs prix intéressants, les articles contrefaits ne sont vraiment pas le genre de cadeau que vous souhaitez rapporter de vacances. Pour garder un bon souvenir de votre voyage, apprenez à repérer les contrefaçons et n’oubliez pas qu’elles peuvent vous causer bien des tourments !

À lire aussi : 5 souvenirs authentiques et pas chers à rapporter de voyage

Article précédent Voyage : méfiez-vous de l'arnaque aux vieux billets
Article suivant Week-end du 15 août 2022 : des difficultés de circulation
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.