Les bornes de recharge électrique ne sont pas des places de parking

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 10/08/2022 à 09:54

L’adoption, massive, des véhicules électriques en France et dans le monde conduit à une multiplication des bornes de recharge sur l’ensemble du territoire. Plus de 2.000 ont été mises en service en France durant le mois de juillet 2022, et la tendance pourrait s’accélérer à mesure que les besoins augmentent. Mais attention : les emplacements ne sont pas des places de parking.

borne recharge code route
Les bornes de recharge doivent être libres et sont réservées aux voitures électriques.

L’emplacement de recharge ne sert qu’à la recharge

Placées stratégiquement à côté de places de parking, les bornes de recharge sont facilement identifiables. Et certains automobilistes estiment qu’elles sont exactement ça : des places de parking. Mais comme le rappelle Numerama le 9 août 2022, ce n’est pas du tout le cas : les places réservées aux bornes de recharges doivent être utilisées pour la recharge d’un véhicule électrique, ni plus, ni moins.

Cela signifie bien évidemment que les voitures avec motorisation thermique n’ont rien à faire sur ces places dédiées, que ce soit durant quelques minutes ou plusieurs heures. Mais cela signifie également que les conducteurs de voitures électriques ne peuvent les utiliser que durant le temps de la recharge, et doivent déplacer leur voiture une fois la batterie pleine afin de permettre à un autre automobiliste de faire de même. Ainsi, s’y arrêter sans se brancher à la borne est interdit.

« Stationnement gênant la circulation »

Le doute, à ce sujet, n’est pas permis : le Code de la Route est en effet très clair et stipule, dans son article R417-10 qu’est « également considéré comme gênant la circulation publique le stationnement d’un véhicule […] Devant les dispositifs destinés à la recharge en énergie des véhicules électriques », précise Numerama. 

Et l’amende peut être salée : il s’agit d’une contravention de deuxième classe passible de 35 € d’amende (75 € majorée) et de 150 € d’amende en cas de récidive. Mais ce n’est pas tout : le véhicule peut également être enlevé et placé en fourrière.

À lire aussi Voitures électriques : trop peu de bornes de recharge

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Le classement des meilleures compagnies aériennes au monde
Réduisez vos factures grâce à nos conseils voyages
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.