Détatouage : tarifs et mode d’emploi

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 17/05/2021 à 12:55
Partager

Un pari perdu ou simplement des goûts qui évoluent… Le tatouage qui vous semblait parfait il y a encore quelques années ne vous convient plus du tout. Grâce au laser, il devient possible d’effacer ces inscriptions autrefois indélébiles. Voici tout ce que vous devez savoir sur le détatouage.

Détatouage : mode d’emploi

Grâce aux avancées des lasers, il est désormais possible d’obtenir des résultats bluffants lorsque l’on souhaite faire disparaître un tatouage. Il permet en effet de fracturer les pigments d’encre en microparticules qui seront évacuées par le système lymphatique. Cette intervention est pratiquée par les dermatologues. Pour un détatouage efficace, il faut parfois compter plusieurs séances espacées de plusieurs semaines. Les médecins ont 3 types de lasers à leur disposition.

Le Q-Switch Nanoseconde

C’est la technique la plus ancienne. Les résultats de ce laser sont remarquables sur les tatouages réalisés à l’encre noire. On peut toutefois lui reprocher une certaine lenteur et la sensation de douleur assez intense à chaque séance. En revanche, il est très efficace sur les peaux foncées. Chaque séance devra être espacée d’environ 8 semaines.

Le Picosure Picoseconde

Il peut être utilisé sur toutes les carnations et toutes les couleurs de tatouage. Il est particulièrement efficace pour le détatouage du rouge ou du noir. Il offre également une haute précision pour ne cibler que les zones contenant de l’encre. Il est beaucoup plus rapide que le Q-Switch Nanoseconde ce qui permet de limiter le nombre de séances. Il faudra compter 1 mois entre chaque rendez-vous.

Le Picoway Picoseconde

C’est le laser le plus rapide et le plus efficace. Il est par ailleurs compatible avec toutes les carnations. Il est doté de 3 longueurs d’onde qui lui permettent d’atteindre le noir, le rouge, le violet, le vert et le bleu. La zone de détatouage peut apparaître gonflée après la séance, voire se couvrir de quelques vésicules. Il est conseillé d’appliquer une crème cicatrisante pendant une dizaine de jours après le laser. La cicatrisation est rapide et le délai entre deux séances est donc réduit à 3 semaines. On estime que 60 % à 80 % d’un tatouage monochrome sont effacés en 4 séances.

Quels sont les risques du détatouage ?

Les lasers sont des appareils puissants, c’est pourquoi le détatouage doit être pratiqué par un médecin. Il pourra déterminer la technique de détatouage la plus adaptée à votre situation et à votre peau. Certaines contre-indications existent :

  • La grossesse ;
  • Un bronzage récent ;
  • Une infection ;
  • Certains traitements médicamenteux.

Une fois ces complications exclues, le détatouage au laser n’est pas dangereux, mais il peut être douloureux. Il provoque même parfois des sensations de brûlure. Vous devrez toutefois être préparé à ce que cette intervention laisse une cicatrice. Il arrive également qu’un changement de la pigmentation cutanée soit observé sur la zone traitée.

Quel processus pour un détatouage ?

Comme de nombreuses procédures, le premier rendez-vous est crucial. C’est en effet lors de cette rencontre que le médecin va pouvoir identifier les éventuelles difficultés que lui posera le tatouage. Le nombre de séances nécessaires au détatouage, mais aussi l’espacement entre chacune d’elles, variera ensuite selon les critères suivants :

  • La taille du tatouage ;
  • L’emplacement (les inscriptions sur les jambes ou les pieds sont parfois plus résistantes) ;
  • L’âge du tatouage (les pigments peuvent s’installer plus en profondeur au fil du temps) ;
  • Le nombre de couleurs (le blanc, le jaune et le violet foncés sont particulièrement tenaces) ;
  • Le type de tatouage (l’encre d’un maquillage semi-permanent nécessite plus de séances qu’un tatouage « classique ») ;
  • La technique employée.

Afin de limiter la sensation de douleur, il est conseillé d’appliquer une crème anesthésiante en couche épaisse 45 minutes avant une séance. Le médecin prescrira également une crème antiseptique et/ou cicatrisante à appliquer après les rendez-vous. Il faudra impérativement limiter l’exposition au soleil de la peau traitée durant tout le processus de détatouage. La formation de cloques ou d’une croûte n’est pas anormale, mais il ne faut en aucun cas y toucher au risque de provoquer la formation de cicatrices.

Quel prix pour un détatouage ?

Le prix d’un détatouage évoluera en fonction des critères mentionnés précédemment, mais aussi du médecin. Le tarif ne peut être établi avec précision qu’après une première consultation avec un dermatologue. La facture peut vite être salée, puisqu’il faut compter entre 150 € et 300 € par rendez-vous. La technique de détatouage au laser Picoway Picoseconde est la plus onéreuse. Les séances peuvent durer de 20 minutes à 1 heure.

Bon à savoir : une procédure dermatologique non remboursée

Le détatouage a beau être pratiqué par des dermatologues, il n’est pas remboursé. Certaines mutuelles prévoient toutefois un forfait dédié à ce genre de procédure. Pensez donc à vous rapprocher de votre assurance pour obtenir un éventuel remboursement.

Autrefois irréversible, le tatouage peut désormais être effacé grâce au laser. Attention toutefois, c’est un processus qui peut prendre plusieurs mois et coûter plusieurs centaines d’euros. Mieux vaut donc bien réfléchir avant de passer sous l’aiguille d’un tatoueur.

Article précédent Nos conseils en 7 étapes pour poser son vernis à ongles comme au salon
Article suivant Patagonia : la marque de vêtements cédée pour le climat
Plus de guides mode & beauté
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.