Les voitures électriques sont-elles aussi polluantes que les thermiques ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 25/07/2022 à 10:45
Partager

De plus en plus de personnes prennent conscience de l’urgence climatique, et les voitures électriques font partie des solutions avancées pour limiter notre empreinte carbone. Pourtant, sur les réseaux sociaux, de nombreuses publications affirment que ces véhicules dits verts sont en fait bien plus polluants que les modèles thermiques. Vous avez vu passer ces messages et vous posez des questions ? On vous aide à y voir plus clair.

Vrai ou faux ? Les voitures électriques sont rechargées au charbon

Parmi les affirmations surprenantes circulant en ce moment, on retrouve celle selon laquelle les voitures électriques roulent au charbon. Il est vrai que cette énergie fossile est encore largement utilisée en Chine ou en Inde pour produire de l’électricité. Dans ces pays, la vente de véhicules verts est exponentielle ce qui a amené beaucoup de personnes à critiquer ces voitures. Cela en fait-il des modèles plus polluants que les voitures thermiques ? Si l’on se fie aux chiffres de l’agence américaine de protection de l’environnement, non.

En effet, les résultats obtenus dans le Missouri, un État où l’électricité est principalement produite dans des centrales à charbon, montre qu’un véhicule vert émettra 247 g de CO2 chaque mile roulé contre 381 g pour un moteur thermique. Malgré l’utilisation du charbon, le bilan reste clairement à l’avantage de l’électrique. Une étude de l’organisme Transport & Environnement réalisée en 2020 conclut même qu’une voiture électrique émettra 77 % de CO2 en moins que son équivalent thermique. Cela reste valable pour la Pologne, un pays à l’électricité très carbonée. Les moteurs thermiques resteront 29 % plus polluants que les électriques. En France, 75% de l’électricité est d’origine nucléaire, cette question ne se pose donc pas. Les réacteurs nucléaires peuvent être pointés du doigt pour beaucoup de raisons, mais pas pour leurs émissions de CO2.  

Bon à savoir : plus de moteurs thermiques en 2035

L’Union européenne vient d’annoncer l’interdiction de la vente de véhicules neufs à moteur thermique à partir de 2035. Cette décision a été prise pour respecter l’objectif de neutralité carbone fixé pour 2050.

Vrai ou faux ? Les batteries électriques, une catastrophe pour l’environnement

Le Manhattan Institute affirme qu’il faut extraire 227 tonnes de terre pour trouver la quantité de cobalt suffisante à la fabrication d’une unique batterie de voiture. Toutefois, lorsqu’on y regarde de plus près, les chercheurs de cet institut si prompts à dénoncer l’impact environnemental du cobalt sont climatosceptiques ! L’extraction de ce minerai pose bien des problèmes, mais ils sont plutôt d’ordre éthique. En effet, le cobalt est principalement exploité en République démocratique du Congo et les ouvriers employés dans les mines souffrent de nombreux soucis de santé. La pollution engendrée par cette extraction provoque également des malformations chez les nourrissons.

Vrai ou faux ? Les voitures électriques inefficaces dans la neige

Une des autres contre-vérités à propos des véhicules électriques concerne leurs performances lorsqu’il fait froid. Les moteurs électriques sont aussi puissants que les modèles thermiques. En revanche, il est vrai que les batteries peuvent montrer des signes de faiblesse lorsqu’il fait trop chaud ou trop froid. 

A lire aussi : comment installer une borne de recharge pour sa voiture électrique ?

Vrai ou faux ? Les pneus des voitures électriques s’usent plus vite

Les batteries électriques sont plus lourdes qu’un moteur thermique. Logiquement, cela aura une influence sur l’usure de vos pneus et, à la longue, sur votre budget. Par ailleurs, en s’abîmant plus que des pneus sur une voiture classique, ils dégagent plus de particules fines dans l’atmosphère. Dans ce cas-là donc, la voiture électrique est plus polluante que son équivalent à essence, mais cela ne concerne que les émissions dégagées par les pneus. 

A lire aussi : comment préserver vos pneus plus longtemps ?

Vrai ou faux ? Les SUV électriques plus polluants qu’une compacte

Toutes les voitures électriques ont-elles le dessus sur les modèles thermiques ? Si l’on en croit le cabinet indépendant Carbone 4, non. En effet, si l’on prend les SUV, le bilan n’est pas en sa faveur. Ainsi,il est préférable d’acheter une petite voiture thermique, car son empreinte carbone sera deux fois inférieure à celle du SUV électrique sur 150 000 km.

Vrai ou faux ? Fabriquer des voitures électriques pollue plus

De nombreux opposants aux voitures électriques affirment que leur fabrication est plus dommageable pour l’environnement que celle des voitures thermiques. Il est vrai que la construction de véhicules verts émet plus de CO2 que celle d’un véhicule thermique. Toutefois, il suffit de rouler entre 30 000 et 40 000 km pour que le bilan repasse à l’avantage de la voiture verte. Cette dernière a une durée de vie moyenne de 200 000 km, elle aura donc largement le temps de contribuer à la limitation des émissions de gaz à effet de serre.

Les voitures électriques sont entourées de bien des rumeurs, mais une chose est sûre, elles ne sont pas plus polluantes que leurs ancêtres thermiques ! Toutefois, elles restent bien plus chères que les modèles fonctionnant à l’essence. Alors que le prix des carburants flambe et même si l’électricité augmente elle aussi, elles sont, sur le long terme, meilleures pour l’environnement comme pour le budget des ménages.

Article précédent Combien coûte vraiment une voiture électrique ?
Article suivant Lidl se lance dans le marché de la voiture électrique
Plus de guides mobilité responsable
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.