Est-il plus rentable de louer ou d'acheter une trottinette électrique ?

Par Alexis Guiot | Mis à jour le 09/10/2020 à 10:29
Partager

En France, les trottinettes ont fait leur apparition pour la première fois en juin 2018 à Paris. En quelques mois seulement, ce nouveau moyen de déplacement s’est développé dans de nombreuses villes du pays et fait désormais pleinement partie de la circulation urbaine. Pratique, écologique et accessible, ce type de Nouveau Véhicule Électrique Individuel (NVEI) a séduit de nombreux français qui, pour certains, l’utilisent quotidiennement. Selon vos préférences et l’utilisation que vous avez de la trottinette électrique, il peut s’avérer pertinent de s'interroger sur la rentabilité d’avoir sa propre trottinette électrique. Pour savoir s’il vaut mieux louer ou acheter une trottinette, nous vous présentons ici toutes les données à avoir en tête. 
 

La trottinette électrique : des déplacements confortables et rapides

Face au défi écologique, de nombreuses villes repensent leur circulation urbaine et les différentes installations en place. De nombreux changements sont ainsi réalisés afin de réduire la place des voitures dans les zones urbaines au profit des moyens de transports doux : vélos, VAE, trottinettes électriques, hoverboard… L’objectif est donc de fluidifier la circulation et de réduire la pollution liée à la concentration de voitures en ville. 

Pour participer pleinement à ce changement, les trottinettes électriques apparaissent aujourd’hui comme une véritable alternative pour les déplacements urbains. En effet, simple à prendre en main, rapide et non polluante, la trottinette fait partie des nouveaux Engins de Déplacements Personnels motorisés (EDPM) qui sont particulièrement adaptés pour les déplacements urbains. 
 

La location : une solution avantageuse

Le marché de la trottinette électrique en libre-service s’est très rapidement développé et plus d’une dizaine d’opérateurs sont aujourd’hui présents sur ce secteur. Parmi les principales marques en free floating, on peut notamment citer : Lime, Bird, Circ, Dott… Les différences entre ces marques sont infimes et leur utilisation va généralement dépendre de la proximité de l’utilisateur avec une trottinette de l’une de ces marques. Le principal avantage des trottinettes en libre-service est que l’utilisateur peut, à tout moment, en emprunter une pour réaliser un trajet précis et la reposer facilement. Dans le cas où vous avez empruntez occasionnellement ce genre d’engin, la location reste sans doute la meilleure des solutions. A l’inverse, si vous empruntez régulièrement ce genre de transport, il convient de faire la comparaison entre le coût d’une trottinette à la location et à l’achat. 
 

Louer ou acheter : quel est le plus avantageux ?

Si vous avez pris goût à ce nouveau moyen de transport et que vous l’utilisez de plus en plus régulièrement, vous allez certainement vous demandez s’il est plus intéressant de continuer à louer une trottinette ou bien acquérir la votre. Afin de savoir quelle est la solution la plus rentable, on peut réaliser un petit comparatif du prix de revient de chacune des solutions. Concernant la location, on peut s’appuyer sur certaines estimations : 

  • Usage quotidien pour se rendre au travail : 2 trajets par jour pendant 5 jours chaque semaine. 
  • Temps de trajet : 10 min pour chaque trajets (soit 100 minutes par semaine).
  • Coût du trajet : 1 euro pour le déverrouillage plus 0,15 € pour chaque minute d’utilisation.

A partir de ces différentes données, on peut ainsi faire une estimation du coût de revient mensuel de la location quotidienne d’une trottinette électrique : 2 euros de déverrouillage par jour, 3 euros pour le temps de trajet par jour. On arrive donc à un total de 5 € par jour, ce qui revient à un minimum de 100 € par mois.

Sur le marché actuel, les prix des trottinettes électriques neuves peuvent aller de 120 € pour les premiers prix jusqu’à 3 000 pour les modèles haut de gamme. Cependant, vous trouverez de très bons modèles affichés à des prix entre 500 et 600 €. Au vu de ces éléments, on voit donc clairement que devenir propriétaire d’une trottinette électrique peut se rentabiliser en seulement 5 ou 6 mois environ si vous utilisez quotidiennement les trottinettes en libre service.
 

Les frais supplémentaires pour les propriétaires de trottinettes électriques

Avoir sa propre trottinette électrique peut donc être la solution la plus avantageuse dans le cas où vous utilisez très régulièrement ce type de véhicule. En effet, un usage quotidien de cet engin représente un budget conséquent si on le ramène à un mois. L’achat de ce type d’engin va donc être une évidence pour certains utilisateurs. Avant d’acquérir ce NVEI, il convient cependant de prendre en compte les différents frais qui sont liés à ce type de véhicule. Contrairement à une trottinette en libre-service, vous devrez charger vous-même la trottinette, ce qui représente une dépense supplémentaire en électricité. Cependant, ce coût reste relativement faible (environ 0,14 € pour une recharge de 100 km). 

En plus du coût de recharge, il convient de prendre en compte le coût d’entretien. En effet, à l’instar des autres véhicules (voiture, vélo, moto…), il convient d’assurer un bon entretien et une maintenance de votre trottinette électrique. Cet entretien implique donc un certain coût qu’il ne faut négliger au moment de votre achat. Un dernier point doit également être pris en compte : l’assurance. Pour vous protéger contre les risques de dégradation ou de vol de votre EDPM, il est conseillé de souscrire à une assurance spécifique. Bien que peu coûteuse, cette assurance représente un frais supplémentaire que vous devez inclure dans votre calcul. 
 

Comparatif des avantages et inconvénients

Faire le choix entre la location et l’achat d’une trottinette électrique va donc être très dépendant de la fréquence d’utilisation que vous en avez. 

La location

Si votre utilisation reste occasionnelle, l’option de la location en libre-service s’avère donc être particulièrement adaptée. En effet, pour vous déplacer rapidement dans les zones urbaines, ce type de véhicule apparaît aujourd’hui comme l’une des meilleures alternatives. Cependant, comme tout service, la location en libre-service présente des limites : 

  • Pénuries de trottinettes : réparties un peu partout dans les rues, il peut arriver que vous ne soyez pas à proximité d’une trottinette. Il vous faudra donc marcher vers la plus proche et espérer qu’elle soit toujours là lorsque vous arriverez. 
  • Trottinette défectueuses : à force d’être utilisées, ces engins perdent en capacité et peuvent également être endommagées. Le risque de tomber sur une trottinette électrique en mauvais état ou déchargée n’est pas donc pas à exclure si vous avez recours à la location. 
  • Problème de stationnement : à leur arrivée, les trottinettes électriques pouvaient être stationnées un peu partout, même sur les trottoirs. Afin de réguler le stationnement de ces nouveaux engins, leur stationnement est désormais contrôlé et vous impose ainsi de vous garer à certains endroits sinon vous ne pourrez pas confirmer la fin de votre course. 
  • Le coût du service : bien que le prix de ce service est accessible, il est important d’être vigilant sur votre utilisation puisque les petites courses accumulées peuvent représenter un budget non négligeable à la fin du mois.

L’achat 

Dans le cas où vous empruntez quotidiennement la trottinette électrique, il s’avère donc particulièrement intéressant d’opter pour l’achat. En effet, en ayant votre propre trottinette électrique, vous profiterez de nombreux avantages : 

  • La disponibilité : avoir sa propre trottinette vous évite la recherche d’un modèle libre comme pour la location. 
  • Durée de vie : alors que la durée de vie d’une trottinette électrique en location est aujourd’hui estimée à 5 mois maximum (utilisation intense, dégradations…), vous pourrez garder votre propre trottinette au moins 5 ans et ne plus avoir de risque de tomber sur un modèle en mauvais état. 
  • Batterie chargée : le risque de tomber sur une trottinette déchargée n’est pas rare en libre-service, alors qu’avoir votre propre trottinette vous évite ce genre de désagrément. 
  • Adapté à votre conduite : en optant pour l’achat, vous aurez le plaisir de choisir une trottinette qui convient le mieux à vos besoins, votre conduite et votre taille. Un élément important pour que vos déplacements soient les plus agréables possibles.

Les principaux désavantages de posséder sa propre trottinette concernent son entretien et le fait de s’assurer qu’elle soit suffisamment chargée. Afin d’éviter les risques de vol, il convient également de l’avoir proche de vous. 
 

Acheter ou louer sa trottinette : comment choisir ?

Considérée comme un véritable moyen de transport du quotidien, la trottinette électrique a donc séduit de nombreux français. Si son utilisation en libre-service présente des avantages indéniables, il convient de calculer le coût de revient de ce service. En effet, utilisée quotidiennement, la location de trottinette peut représenter un budget conséquent à la fin du mois.

Dans le cas où vous avez une utilisation régulière de ce type de véhicule, il devient donc intéressant et rentable d’opter pour l’achat de votre propre trottinette électrique. Grâce au large choix disponible sur le marché actuel, vous pourrez aisément trouver un modèle adapté à vos besoins et votre profil. Avec un budget d’environ 500 ou 600 euros, vous pourrez profiter au quotidien d’un modèle de qualité et toujours à votre disposition pour vous déplacer rapidement à travers la ville. 
 

Article précédent Combien coûte vraiment une voiture électrique ?
Article suivant Un monde sans voiture individuelle : utopie ou réalité ?
Plus de guides mobilité responsable
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.