9 bonnes pratiques pour économiser du carburant en conduisant

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 26/04/2022 à 11:56
Partager

Alors que les prix à la pompe battent des records, les dépenses consacrées au carburant s’envolent. Mais quand on a besoin de son véhicule pour aller au travail, emmener les enfants à l’école ou faire ses courses, impossible de se passer totalement de la voiture. Pour vous aider à retrouver un équilibre budgétaire, adoptez ces 9 bonnes pratiques pour économiser du carburant en conduisant.

Mettez-vous à la conduite souple

Une petite accélération pour atteindre votre vitesse de croisière ou un grand coup de frein pour vous arrêter au panneau stop : vous avez plutôt une conduite sportive. Selon la Direction interdépartementale des routes Île-de-France, à même vitesse, une conduite souple et sans agressivité permet d’éviter la surconsommation. Vous pouvez ainsi faire jusqu’à 40 % d’économies !

Pour une conduite économique, commencez par respecter les limitations de vitesse pour une allure adaptée à la route empruntée et limiter les variations. Rouler en sur ou sous-régime vous fera également gaspiller du carburant. Si vous réussissez à maintenir le bon régime, vous pourrez faire jusqu’à 20 % d’économies.

Autre habitude à prendre : l’anticipation. Quand vous voyez un feu passer au rouge à quelques centaines de mètres, plutôt que de continuer à la même vitesse avant de freiner, levez le pied.

Sortez des bouchons

Rouler au ralenti dans les embouteillages fait grimper la consommation de carburant en flèche. Il n’est pas toujours possible de les éviter, mais, si vous êtes pris dans les bouchons, essayez de sortir pour retrouver une allure normale. De nombreux GPS permettent d’avoir des cartes en temps réel afin d’éviter les ralentissements.

Autre bon réflexe à avoir pour éviter les bouchons sur autoroutes : écouter Autoroute Info (107,7). Vous serez ainsi rapidement informé des perturbations et découvrirez en direct des conseils pour des itinéraires contournant les bouchons.

Gonflez bien vos pneus

Pensez à vérifier régulièrement la pression de vos pneus, cela vous aidera à économiser du carburant en conduisant. Lorsque les pneus sont sous-gonflés, le déséquilibre engendré fait augmenter la consommation de carburant de 6 %. 

Bon à savoir : le filtre à air, un accessoire clé dans la consommation d’essence

N’oubliez pas de contrôler la qualité de votre filtre à air, car cet équipement si discret joue un grand rôle dans vos bonnes résolutions. Lorsqu’il est en mauvais état, il peut engendrer une hausse de la consommation d’essence de 10 %. 

Utilisez bien votre climatisation

La climatisation a une grande incidence sur la consommation de carburant. Si elle est nécessaire pour votre confort, vous pouvez également en limiter l’utilisation grâce à ces gestes simples :

  • Stationner à l’ombre ;
  • Ouvrir les fenêtres pour rafraîchir l’habitacle avant de lancer la climatisation ;
  • Respecter une différence maximale de 5 °C entre la température extérieure et celle de votre climatisation ;
  • En hiver, lancer la climatisation une fois par mois pour assurer le bon entretien des joints. 

Arrêtez votre moteur

Certaines voitures sont dotées de la technologie Stop & Go. Quand leur vitesse passe sous les 6 km/h, le moteur se met en veille. Dès que vous posez votre pied sur le frein et que vous vous immobilisez, le moteur s’arrête. Cela permet d’économiser une consommation comprise entre 0,5 et 1 litre par heure.

Si vous êtes pris dans les bouchons et n’avancez pas d’un iota, stoppez votre véhicule. Lorsque l’arrêt dure plus de 30 secondes, ce geste peut vous aider à économiser jusqu’à 15 %. Quand le trafic repart, roulez doucement et sans à-coups.

Ralentissez

Avoir une conduite économique, c’est aussi rouler moins vite. En baissant votre vitesse de 10 km/h sur autoroute, vous pouvez par exemple économiser un litre de carburant tous les 100 km.

Veillez ensuite à limiter les variations de vitesse pour une éco-conduite encore plus efficace. Votre véhicule pèse environ une tonne : pour le relancer après un gros freinage ou une forte décélération, votre moteur passera en surconsommation. Essayez de partir quelques minutes plus tôt pour résister à l’envie d’accélérer. Rattraper du temps sur la route augmentera vos besoins en essence et vous exposera à plus de dangers.

Démarrez lentement

Lorsque votre véhicule est froid, il a tendance à consommer plus. Au démarrage, jouez du point de patinage pour éviter de voir votre compte-tours et votre consommation d’essence s’envoler.

Pour amener votre moteur à la température optimale, inutile de le laisser tourner alors que vous stationnez, préférez rouler à une vitesse modérée durant quelques minutes.

Bon à savoir : la conduite économique, un bon geste pour l’environnement

L’éco-conduite est bonne pour votre budget, mais aussi pour la planète. En adoptant ces bonnes pratiques pour conduire en limitant votre consommation de carburant, vous réduirez également vos émissions de CO2.

Attention aux charges inutiles

Dès que vous perturbez l’aérodynamisme d’un véhicule, sa consommation de carburant augmente. S’ils sont pratiques, les coffres de toit, porte-vélos et autres galeries vous empêcheront d’avoir une conduite économique. 

Entretenez votre véhicule

Un véhicule en parfait état de fonctionnement est essentiel pour économiser du carburant en conduisant. Parmi les éléments à contrôler ou faire vérifier régulièrement, on retrouve : 

  • Le niveau d’huile ;
  • Le niveau du liquide de refroidissement et de frein ;
  • Les bougies ;
  • Les injecteurs ;
  • Le réglage du moteur ;
  • L’équilibrage des roues ;
  • La ligne d’échappement.

Pour ce qui est de la vidange, suivez les indications du constructeur. Il en va de même pour la batterie. Portez également une attention toute particulière aux filtres de votre véhicule : 

  • à air (garantit un air dépourvu de poussières, d’insectes ou de particules au moteur) ;
  • à huile (évite que les résidus contenus dans l’huile viennent encrasser le moteur) ;
  • à carburant (retient les impuretés contenues dans le diesel ou l’essence. Évitez de rouler en réserve, car le carburant contient alors plus d’impuretés) ;
  • celui de l’habitacle (assure une bonne qualité d’air au conducteur, mais aussi un désembuage optimal).

Il suffit de 9 bonnes pratiques pour économiser du carburant en conduisant. Grâce à ces bons réflexes, l’augmentation des prix à la pompe aura une incidence moindre sur votre budget. Un peu de patience et de bon sens, et vous retrouverez le plaisir de rouler sans vous inquiéter pour votre portefeuille.

Article précédent Combien coûte vraiment une voiture électrique ?
Article suivant Un monde sans voiture individuelle : utopie ou réalité ?
Plus de guides mobilité responsable
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.