Nos conseils d'entretien pour votre sommier

Par La rédaction | Mis à jour le 14/01/2022 à 09:59
Partager

Le confort de votre lit dépend en grande partie de votre sommier. Pour un matelas confortable et hygiénique, il importe d’avoir un sommier de qualité et bien entretenu. Voici nos conseils pour le conserver en bon état.

Adaptez votre matelas à votre sommier

Le sommier est un élément important du lit. Durant votre sommeil, il assure à lui seul près de 30 % des efforts mécaniques engendrés par votre poids et vos mouvements !

Il existe plusieurs types de sommiers sur le marché et à chaque modèle convient un type de matelas spécifique. Sachez faire les bonnes associations dès l'achat pour éviter un endommagement trop rapide de votre literie :

  • Un sommier à latte est plus adapté aux matelas en mousse, à latex ou à eau
  • Un sommier tapissier convient mieux pour un matelas à ressorts.

Aérez votre sommier régulièrement

Le sommier n’est pas qu’un simple support pour un matelas : il a pour principale fonction d’assurer le confort du dormeur en permettant au matelas de s’aérer et d’évacuer l’humidité causée par votre transpiration.

Chaque nuit, notre corps évacue environ 40 cl d’eau. Si la majeure partie est retenue par les draps et les housses du matelas, une quantité infime traverse chaque nuit cette barrière pour arriver jusqu’à votre sommier. Pour que votre sommier et votre lit puissent respirer et évacuer convenablement toute cette humidité, pensez à surélever votre sommier sur des pieds.

Ne négligez pas non plus l’aération de votre chambre. Tous les jours, et en toute saison, ouvrez toutes vos fenêtres au moins pendant 15 minutes et laissez l’air libre pénétrer. Cela permet d’assainir l’air de la pièce et d’éviter l’apparition de moisissures sur votre sommier. Cela limite également les apparitions d’allergie due aux acariens qui aiment l’humidité.

Un nettoyage infaillible, le secret d'un sommier durable

La plupart du temps, nous oublions que tout comme notre matelas, notre sommier a besoin d’être régulièrement nettoyé.

Afin d’éliminer la poussière et les acariens, il est fortement conseillé de passer l’aspirateur sur votre sommier, et ce, au moins une fois par mois. Pour une propreté optimale, ne vous limitez pas à la surface du sommier, passez également l’aspirateur sur tout le contour du sommier.

Si vous avez un sommier tapissier, il serait judicieux de compléter ce dépoussiérage par un nettoyage vapeur. La vapeur permet d’éliminer les acariens ou éventuels œufs de punaises de lit qui n’ont pas été enlevées par aspiration. Elle peut aussi permettre de nettoyer les taches de votre matelas avant qu'elles ne soient trop incrustées. 

Quand vous maniez votre nettoyeur-vapeur, veillez à effectuer des gestes réguliers afin d’éviter l’apparition d’auréoles sur le sommier. Avant de déposer votre matelas, assurez-vous que votre sommier soit entièrement sec. N’hésitez pas à compléter le séchage avec un sèche-cheveux.

Jusqu'à quand conserver votre sommier ?

Même en suivant toutes ces astuces, votre sommier ne durera pas éternellement. Tous les 10 ans en moyenne, vous devez songer à changer de sommier.

Il existe une méthode simple qui vous permettra de savoir s’il est temps de changer de sommier. Appuyez fortement sur les parties où vos pieds, vos fesses et vos épaules reposent. Si vous sentez qu’il existe une nette différence de souplesse entre deux de ces parties, c’est le signe qu’il est temps d’investir dans un nouveau sommier.

Afin de limiter les dépenses, il serait judicieux de choisir un nouveau matelas en même temps que le sommier. En effet, ces deux éléments de votre lit s’usent en même temps, et de plus, vous bénéficiez d’un meilleur prix si vous achetez un ensemble lit et sommier, que chaque pièce séparément.

Article précédent Combien coûte un Diagnostic de Performance Énergétique DPE ?
Article suivant Environnement : la France produit encore trop d’ordures ménagères
Plus de guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.