Une piscine naturelle, pourquoi et à quel prix ?

Par Marie C | Mis à jour le 23/06/2021 à 13:45
Partager

Si vous rêvez d'avoir un joli plan d'eau dans votre jardin et de pouvoir vous y baigner, une solution existe : la piscine biologique. Il s'agit d'un bassin écologique, doté de plantes d'ornement et d'épuration qui favorisent tout un écosystème.

Le fonctionnement d'une piscine biologique

Comme son nom l'indique, la piscine biologique diffère d'une piscine classique car elle ne nécessite ni chlore, ni sel. L'eau est nettoyée et épurée grâce à plusieurs systèmes naturels :

  • Un filtre à sable, un filtre à UV et un écumoire
  • De la flore aquatique (algues et plantes)
  • De la faune aquatique (grenouilles, puces d'eau, larves et insectes divers).

Pour faciliter le filtrage, une piscine biologique comporte deux zones principales : la zone de baignade (la piscine proprement dite avec les mécanismes de filtrage) et la zone de lagunage, adjacente (qui contient l'écosystème servant à épurer l'eau).

Pourquoi choisir une piscine biologique ?

La piscine biologique fait l'objet d'un intérêt renouvelé de la part des particuliers désireux d'avoir un jardin écolo. Elle permet en effet d'avoir un espace de baignade plus respectueux de l'environnement, en remplaçant les produits de nettoyage par du vivant. Non seulement l'entretien de la piscine est plus simple, mais elle encourage aussi la biodiversité locale.

La piscine biologique s'intègre également mieux dans un jardin que les piscines classiques : avec toute sa végétation aquatique, elle évoque un véritable petit lac privé, qu'il est agréable de contempler toute l'année. Cette piscine ne nécessite pas, en effet, d'être recouverte en hiver.

Enfin, la piscine biologique ne fait pas seulement du bien aux résidents de votre jardin : elle est également meilleure pour votre corps ! Filtrée naturellement, sans chlore, l'eau respecte davantage votre épiderme. Les peaux sensibles, sujettes aux réactions et irritations, s'y ressourceront bien davantage.

La piscine biologique, un investissement... et quelques contraintes

Plus durable et plus respectueuse de la biodiversité, la piscine biologique vient aussi avec ses inconvénients. Pour commencer, elle nécessite un budget : 20 000 € minimum (contre 6 000 € pour une piscine creusée, sans parler des piscines autoportantes, accessibles dès 100 €).

Comptez également la consommation d'eau dans les surcoûts : même biologique, cette piscine est plus gourmande. À superficie égale, elle consomme quasiment 3 fois plus d'eau qu'une piscine creusée.

Enfin, même si le filtrage est assuré par l'écosystème, cette piscine demande un entretien suivi :

  • Un nettoyage des parois, du fond et de la surface pour contrôler la prolifération de bactéries indésirables
  • Une surveillance de la température de l'eau pour les mêmes raisons (mieux vaut donc avoir un terrain semi-ombragé pour éviter de dépasser les 24°)
  • Une cohabitation inévitable avec les habitants du plan d'eau, des moustiques aux éventuelles grenouilles !

Plus coûteuse qu'une piscine creusée, la piscine biologique intéressera ceux qui souhaitent avoir un plan d'eau naturel et pouvoir s'y baigner. Un petit paradis végétal et aquatique qui nécessitera une surveillance tout au long de l'année pour prendre soin de son écosystème.

Article précédent Combien coûte un Diagnostic de Performance Énergétique DPE ?
Article suivant Comment nettoyer une machine à laver ?
Plus de guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.