Comment choisir une peinture écologique et saine ?

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 26/10/2021 à 11:38
Partager

Vous souhaitez repeindre les murs de votre maison et avez décidé de choisir une peinture plus saine ? Il existe aujourd’hui des peintures dites écologiques dont la composition est moins chimique. Faisons un point sur ce qu’est réellement une peinture écolo, sur les différences concrètes avec une peinture traditionnelle et sur l’efficacité de ce produit.

Qu’est-ce qu’une peinture écologique ?

En réalité, il n’existe pas de définition officielle qui permette de déterminer ce qu’est une peinture écologique. En revanche, certaines sont plus naturelles que d’autres et ont ainsi un impact moindre sur notre environnement.

Les peintures traditionnelles émettent beaucoup de COV (composés organiques volatils) lorsqu’elles sèchent. Ils restent présents durant des années dans votre intérieur. Cela est dû à leur composition en solvants et en liants qui ne sont pas naturels et qui impactent à la fois la santé des occupants et l’environnement.

Une peinture écologique est un produit qui émet peu de COV, qui ne contient pas de solvants chimiques, mais c’est aussi une peinture dont la fabrication consomme moins d’énergie et produit moins de déchets. Aussi, au-delà de sa composition, ce produit sera de préférence fabriqué en France afin de réduire son empreinte carbone.

Les différents types de peinture

Vous retrouverez en magasin différents types de peinture :

  • la peinture glycéro ou à l’huile est la plus polluante en raison d’une forte présence de solvants dans sa composition ;
  • la peinture acrylique peut être diluée à l’eau et s’avère moins nocive que la précédente. Toutefois, elle contient certains additifs mauvais pour la santé. Ils peuvent engendrer des réactions allergiques, de l’asthme, etc. ;
  • la peinture naturelle ou écologique qui n’utilise pas de solvants. Les liants sont à base d’huile végétale, de cire d’abeille, de résine naturelle, etc., tandis que les pigments sont de nature végétale ou minérale.

Comment être certain d’acheter une peinture écolo ?

Il suffit de consulter l’étiquette, c’est la solution la plus simple et la plus efficace.

Préférez de prime abord une peinture à l’eau, l’eau est un solvant efficace et beaucoup plus naturel. Évitez les peintures à l’huile si ces huiles ne sont pas végétales.

En clair, voici la différence entre la composition d’une peinture standard et plus toxique et une peinture plus naturelle et écologique.

 

Peinture standard

Peinture écologique

Couleur

Colorants liquides

Pigments liquides

Liant

Synthétique ou résine acrylique

Minéral (argile, chaux, silicate) ou végétal (lin, ricin)

Solvant

Eau, essence de térébenthine, white spirit, etc.

Eau

 

L’émission de COV

Parce qu’il n’est toujours aisé de s’y retrouver face à des noms d’ingrédients quelque peu barbares pour un non initié, il existe des solutions plus claires. Par exemple, les fabricants de peinture sont tenus d’indiquer le niveau d’émission de COV. Depuis le 1er janvier 2010, ce chiffre ne peut excéder 30 g/l.

Aussi, une peinture polluante sera proche de 30 g/l tandis qu’une peinture naturelle sera en dessous de 10 g/l. Par exemple, une peinture à l’argile, un composant naturel, se situe entre 0 et 0,03 g/l.

L’étiquette de classification

Autre solution très visuelle cette fois pour savoir si vous achetez la bonne peinture : l’étiquette. Au même titre que l’étiquette énergétique que vous trouvez sur un appareil électroménager par exemple, les peintures sont classées de A+ à C.

En choisissant une peinture classée A+, vous optez pour un produit qui émet peu de composés organiques volatils.

Prenez le temps de consulter l’étiquette de votre produit pour choisir une peinture écologique et saine et tenez compte à la fois de la classification et de la quantité de COV en grammes par litre.

Les labels de votre peinture

Lorsque vous achetez un produit, quel qu’il soit, vous pouvez constater que de nombreux labels sont développés pour tenter de mettre les consommateurs en confiance.

Pour l’achat d’une peinture, privilégiez le label NF Environnement ou l’Écolabel européen. Délivrés par l’organisme AFNOR Cetitifcation, ces labels attestent d’une composition plus saine et d’un mode de production plus respectueux de l’environnement.

Si le label NF environnement prend en compte plus de critères, l’Écolabel européen ne peut être attribué à une peinture contenant plus de 15 g/l de COV.

Quelles marques choisir pour une peinture plus écologique ?

De nombreuses marques tendent aujourd’hui à proposer des produits plus écologiques. Parmi celles-ci, citons :

  • Pure & Paint ;
  • Colibri ;
  • Circouleur ;
  • Algo.

Une fois de plus, pour vous assurer de la qualité de votre peinture et de son impact sur l’environnement, consultez l’étiquette avant d’acheter.

Peinture écolo, peinture classique : quelles différences en termes d’efficacité ?

Une peinture écologique va être moins odorante, ce qui va vous faire gagner en confort eu moments de l’utilisation. Elle limite les risques pour la santé et préserve l’environnement. De plus, le choix en matière de coloris est aussi important que pour les peintures traditionnelles. Mais est-elle aussi efficace ? La réponse est oui. Son pouvoir couvrant peut être aussi important selon la peinture choisie. En revanche, en termes d’utilisation, la peinture naturelle est un peu plus contraignante, son temps de séchage est plus long.

Quelle différence avec une peinture dépolluante ?

Une peinture écolo est un produit qui est plus sain. Une peinture dépolluante n’a pas la même fonction. Elle contient cette fois une résine chimique qui permet d’absorber les polluants dans une pièce. Elle capte notamment le formaldéhyde, le principal polluant de nos intérieurs. Ce COV est émis par les boiseries, les tapis ou encore les produits ménagers qui ne sont pas naturels. Capable de capter 30 à 80 % des polluants, elle est efficace environ 5 à 7 ans.

Et pourquoi pas une peinture biologique ?

Beaucoup sont adeptes du bio, pourquoi donc ne pas utiliser une peinture biologique ? En réalité, l’aspect biologique n’impacte pas réellement la qualité de la peinture. Biologique signifie que les ingrédients contenus sont issus de l’agriculture biologique (le lin par exemple). En revanche, cela ne signifie pas que la peinture soit exempte de solvants.

De plus, elle peut parfaitement être fabriquée à l’autre bout du monde ce qui va impacter négativement son empreinte carbone.

Article précédent Combien coûte un Diagnostic de Performance Énergétique DPE ?
Article suivant Nos astuces ménage empruntées aux experts
Plus de guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.