Offrir un animal de compagnie : pour ou contre ?

Par La rédaction | Mis à jour le 20/04/2022 à 10:40
Partager

Faire cadeau d'un animal de compagnie n'a rien d'anodin. Cela peut faire très plaisir sur le moment, mais il s'agit d'un être vivant avec son caractère, ses contraintes... et le budget qui va avec. Réfléchissez bien pour être sûr que ce cadeau en sera réellement un !

Un animal peut-il être offert comme cadeau ?

Les animaux domestiques représentent un paradoxe aux yeux de la loi : ils sont soumis au régime des biens, mais les articles 515-14, 522 et 524 du code civil les reconnaissent comme des êtres doués de sensibilité, et donc protégés par plusieurs mesures légales. Autrement dit, être propriétaire d'un animal vous donne des droits sur lui, mais aussi des devoirs. 

Beaucoup de parents finissent par céder aux instances de leurs enfants, en leur offrant un chiot ou un chaton pour Noël. Parmi eux, près de 30 000 animaux par an seront abandonnés quelques mois plus tard. Un animal n’est pas une peluche. Il faut avoir conscience que l’on s’engage à un certain nombre de dépenses (de temps et d’argent) pour, au moins, les dix prochaines années.

Il est aussi préférable que le maître puisse voir l'animal pour le choisir en toute connaissance de cause (le fameux feeling). Pour toutes ces raisons, mieux vaut éviter de choisir un animal comme cadeau surprise.

Adopter un animal, ça se prépare

Votre enfant, votre conjoint ou votre famille en sont sûrs et certains : ils veulent adopter un compagnon à quatre pattes. C'est encore la meilleure façon d'offrir un animal : en incluant les futurs propriétaires, vous pouvez être sûr de ne mettre ni l'animal, ni les maîtres dans l'embarras. Voyez avec eux les grandes étapes préparatoires :

Ont-il le budget nécessaire ? Les frais vétérinaires, les croquettes, la litière... Tous ces postes incontournables se chiffrent à plusieurs centaines d'euros par an. Le plus commode est de provisionner une somme dédiée aux soins pour éviter les mauvaises surprises. Réfléchissez aussi à l'assurance animal (en particulier si vous adoptez un animal adulte ou vieillissant).

L'aménagement de l'espace. Où l'animal dormira-t-il ? Où mangera-t-il ? Où fera-t-il ses besoins (si c'est un animal d'intérieur) ? Veillez à avoir assez d'espace pour ces 3 postes qui doivent être éloignés pour le bien-être de l'animal.

L'équipement est-il au complet ? Il faut compter, selon l'animal : gamelles, litière, laisse et harnais, petits jouets... 

Chat ou chien ? Adulte ou petit ? Prenez aussi le caractère en compte : certaines races cohabitent bien avec des familles, d'autres préfèrent un environnement calme...

Quel type d'adoption ? Si vous voulez un animal de race, privilégiez les élevages aux animaleries et vérifiez leur sérieux pour ne pas adopter un animal issu d'une exploitation intensive. Les élevages consciencieux vérifient aussi le lignage pour éviter les tares. Si vous n'avez pas de préférence de race, pensez aux refuges, où de nombreux animaux n'attendent qu'un maître. Les bénévoles connaissent bien leur protégés et seront en mesure de vous orienter vers des animaux compatibles avec votre mode de vie. 

Responsabiliser toute la famille avant d'adopter

Pour ne pas assimiler l’animal à un objet, les spécialistes expliquent qu’il faut éviter d’offrir le cadeau pour Noël ou pour un anniversaire, car cela peut être vu par l’enfant comme un « dû », quelque chose de normal. En revanche, ramener un petit animal à la maison si votre enfant s’est montré digne de confiance et fait preuve de maturité peut être un excellent moyen de le responsabiliser.

Cette notion de responsabilisation revient souvent dans la relation animal/enfant. Si votre enfant réclame un animal, il devra absolument apprendre à s’en occuper. Ce n’est pas à vous de changer la litière et promener votre compagnon tout le temps, sous prétexte que l’enfant est « trop jeune » ou n’a pas envie de le faire. Vous devez lui apprendre à s’intéresser à l’animal et lui faire prendre conscience qu’il s’agit d’un être vivant avec des sentiments.

Avoir un animal de compagnie est l’occasion pour un enfant d’être plus responsable, à l’écoute, moins égoïste, d’avoir un compagnon de jeu, un gardien de secrets, et de créer un véritable lien affectif. Les spécialistes s’accordent d’ailleurs à rappeler qu’il est souvent bénéfique pour un enfant d’avoir un animal. Cependant, il faut absolument choisir un animal adapté aux enfants, à leur tempérament et à leur âge, afin d’éviter les accidents.

Avoir un chien ou un chat demande du temps et de l’investissement. Cependant, la présence d’un petit compagnon est aussi bénéfique aux membres de la famille : réduction du stress, amusement, sujet de conversation et de travail en équipe, responsabilisation des plus jeunes... Pour une adoption en toute sérénité, préparez donc votre adoption avec les futurs propriétaires. Un beau cadeau à leur faire, ainsi qu'à l'animal !

Article précédent Combien coûte un Diagnostic de Performance Énergétique DPE ?
Article suivant Nos astuces ménage empruntées aux experts
Plus de guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.