Installation d'un radiateur électrique : comment le faire soi-même ?

Par Anne-Sophie O | Mis à jour le 03/02/2022 à 14:48
Partager

Le choix d’un chauffage électrique séduit souvent par les avantages qu’il offre au niveau du coût d’installation. Mais ce coût peut encore être réduit si vous optez pour une installation maison. Installer soi-même son radiateur électrique n’est pas d’une grande difficulté, il suffit de bien s’organiser dans ses démarches et de suivre nos quelques conseils.

L'emplacement du radiateur électrique : un choix stratégique

Pour fonctionner efficacement, un radiateur électrique doit être posé à l’abri des courants d’air, de préférence contre un mur extérieur, et à l’endroit le plus froid de la pièce. Une distance d’au moins 12 cm au-dessus du sol est requise, ainsi que la proximité d’une sortie de câble mural, vu qu’un chauffage électrique ne peut être branché à une prise classique.

Lire aussi : Faites le bon choix au moment de choisir votre radiateur électrique.

Se munir des bons outils : la clé de la réussite d'une installation maison

Les profilés métalliques qui servent de support sont toujours fournis avec l’appareil. Ils peuvent être en forme de H, en crochets ou en barres de fixation. Pour une installation maison réussie, préparez le matériel adéquat : une perceuse, un câble de 2.5 mm² de section, 3 conducteurs dont un conducteur de protection (terre, vert /jaune), un domino isolé, un tournevis et des vis, des chevilles, un boîtier de raccordement électrique à capot passe-fil, un niveau à bulles pour vérifier l’horizontalité et une règle pour mesurer les dimensions.

Lire aussi : Découvrez les différents types de radiateurs électriques et comment bien les choisir ?

La fixation : un jeu d'enfant pour bricoleur amateur

Pour installer soi-même son radiateur, il faut commencer par faire des trous pour les chevilles afin de pouvoir visser les profilés et mettre en place le support. La patte de fixation varie selon les modèles, mais les dimensions et repères sont toujours inscrits dans la notice. L’usage d’une règle et d’un niveau vous facilitera la tâche. Avant de fixer définitivement le support du radiateur électrique, veillez à vérifier qu’il est parfaitement horizontal !

Découvrez également : quel chauffage d'appoint est fait pour vous ?  

Le raccordement électrique : la dernière étape de l’installation

Avant de commencer le raccordement, pensez à couper le courant pour votre sécurité. Le branchement électrique se fait grâce au boîtier de raccordement que vous cacherez derrière le radiateur. Votre travail correspondra ainsi à la norme NF C15-100 préconisant que cette partie de l’installation ne doit pas être visible, surtout dans les pièces d’eau.

Par le biais du domino isolé, commencez par relier le câble venant du tableau électrique au câble du radiateur en faisant attention à la polarité : le neutre en bleu, et la phase en rouge ou marron. Le fil noir qui est le fil pilote ne sert que si l’habitation est dotée d’un système de programmation centralisée. Dans le cas contraire, il suffit de couper ou de replier le fil noir provenant du radiateur, sans le raccorder par défaut à aucun autre. Le radiateur ne doit pas se raccorder à la terre, c’est-à-dire au fil qui est jaune et vert, et que vous replierez juste à la sortie du câble mural.

Placez obligatoirement un interrupteur différentiel de 30 mA relié au tableau électrique pour protéger votre installation. Une fois le branchement électrique terminé, il suffit de poser le radiateur sur le support précédemment installé, et de le sécuriser à l’aide des pattes de verrouillage comme indiqué dans la notice.

À lire également : comment bien entretenir votre radiateur électrique ? 

Article précédent Combien coûte un Diagnostic de Performance Énergétique DPE ?
Article suivant Nos astuces ménage empruntées aux experts
Plus de guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.