Quand faut-il arroser son jardin ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 18/08/2021 à 11:07
Partager

Entretenir son jardin est une affaire de passion, mais aussi de précision. Et l’arrosage en est un bon exemple. Il ne suffit pas d’arroser matin et soir vos plantes et végétaux pour qu’ils soient en parfaite santé. Découvrez comment optimiser votre arrosage et à quelle fréquence le réaliser.

Quelle quantité d’eau prévoir pour arroser son jardin ?

Si les amateurs de jardinage ne se préoccupaient pas auparavant de leur consommation d’eau lors de l’arrosage, les choses tendent à changer. D’une part parce que la prise de conscience du gaspillage est de plus en plus importante, mais également parce que cette consommation excessive a un coût. Pour éviter de multiplier ces ajouts d’eau et respecter les éventuelles restrictions d’eau, quelques astuces sont à connaître :

  • Ajoutez du paillage au pied de vos arbres et au milieu de vos légumes. Sa présence limite l’effet de déshydratation du sol. Cela permet de retarder l’arrosage et de le limiter en quantité.
  • Tenez compte de la nature de votre terre. Certaines sont moins gourmandes en eau que d’autres. C’est le cas de terrains riches en argile. En diffusant facilement l’eau vers les racines et en limitant la présence de flaques, ce sol ne nécessite pas un arrosage considérable.
  • Préférez les espèces de votre région. Elles s’y plaisent et sont généralement compatibles avec le niveau de précipitations naturelles de votre zone géographique.
  • Soyez également attentif à la quantité d’eau délivrée par les averses. Cet arrosage naturel est complémentaire du vôtre. Nul besoin de gaspiller de l’eau les jours les plus humides. Il peut être utile de vous équiper d’un pluviomètre pour mesurer les précipitations et adapter ensuite votre arrosage.
  • N’arrosez jamais vos plantes avec excès. Il est au contraire conseillé de créer une légère déshydratation du sol avant d’arroser. Cela permet de favoriser la croissance des racines. Pour être certain de ne pas gaspiller d’eau, préférez arroser en petite quantité, mais régulièrement. Il est d’ailleurs important de ne jamais créer de flaque d’eau au pied de vos végétaux. Cela n’aurait pour seul résultat que d’étouffer les racines et faire ensuite mourir la plante.

À quel moment devez-vous arroser votre jardin ?

Pour maximiser vos chances d’hydrater vos plantes en profondeur, l’arrosage est idéalement pratiqué tard dans la soirée ou très tôt le matin en été. Le but ? Profiter de l’absence de rayonnement solaire et de températures assez fraîches pour permettre à la plante d’absorber la quasi-totalité de l’eau versée. À ces périodes, l’évaporation est, en effet, limitée. L’hiver, tenez compte des températures avant d’arroser. Si ces dernières sont négatives, il est déconseillé de le faire. Vous risqueriez de faire geler les racines de vos plantes.

Vous devez également tenir compte des besoins particuliers de chaque plante. Pour les connaître, soyez attentif à son aspect et aux éventuels signes de déshydratation. Si les feuilles se recroquevillent sur elles-mêmes, il est urgent d’arroser. De même, soyez particulièrement à l’écoute des besoins de vos jeunes pousses et de vos semis. Tous demandent un arrosage conséquent et ne doivent jamais être déshydratés.

Quelques conseils pour réussir son arrosage

La quantité d’eau apportée aux plantes est importante. Mais la manière de la verser l’est tout autant. Il est ainsi conseillé d’arroser uniquement les racines (via un système enterré par exemple) et non pas la plante dans son ensemble. C’est encore plus vrai en fin de journée pour ne pas risquer ensuite de l’endommager. Lorsqu’elles sont soumises à une forte humidité durant la nuit, les feuilles se fragilisent et l’apparition de maladie est favorisée. S’il reste des gouttes d’eau à la surface le lendemain, quand elles reçoivent les premiers rayons du soleil, elles peuvent par ailleurs être brûlées.

Bon à savoir : arrosage et canicule ne sont pas des alliés

Pour protéger vos plantes d’une chaleur excessive, vous pourriez être tenté de les arroser régulièrement au cours de la journée. C’est une erreur courante qui peut engendrer de nombreuses brûlures sur les feuilles. L’effet loupe créé par l’eau a, en effet, tendance à favoriser l’apparition de brûlures liées au soleil.

Il est également vivement recommandé de ne jamais arroser une plante au même endroit. Faites au contraire le tour du pied de la plante à chaque passage. Cela permet de mieux répartir et de bien diffuser les nutriments contenus dans l’eau. Enfin, pour ce qui est de l’eau à utiliser, celle provenant de la pluie est sans aucun doute la meilleure. En plus d’être gratuite, elle est de grande qualité.

Le matériel adapté à l’arrosage

Une fois toutes ces astuces en tête, il vous faut vous équiper avec du matériel adapté :

  • L’arrosoir est l’outil le plus souvent utilisé. Il est pratique et peu coûteux et offre un arrosage doux. Il accompagne les besoins ponctuels et les jardins de petite taille.
  • Vous pouvez aussi utiliser un tuyau d’arrosage. Il permet de gagner du temps en se branchant directement sur le réseau d’eau ou sur une pompe si vous disposez de ce type de matériel.
  • Des systèmes de goutte-à-goutte existent également. Ils se montrent parfaits pour les potagers et se composent d’un tuyau principal ainsi que de systèmes secondaires équipés de buses. Ils permettent aux plantes de profiter d’un arrosage constant.
  • L’arrosage automatique est le plus pratique. Il nécessite cependant une vigilance de votre part pour ne pas qu’il crée de flaques sous vos végétaux.

Arroser son jardin ne s’improvise pas. Pour réussir vos plantations et prendre soin de vos extérieurs, vous disposez désormais de bons conseils.

Article précédent Combien coûte un Diagnostic de Performance Énergétique DPE ?
Article suivant Comment nettoyer une machine à laver ?
Plus de guides maison
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.