Faux billets de spectacle : comment éviter les pièges ?

Par Johanna A | Mis à jour le 07/05/2021 à 12:21
Partager

 Il est très facile de se faire berner en achetant votre ticket que cela soit pour un spectacle, un concert, une exposition… Pour cela, le BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs) recense à son actif pas moins de 8 organisations s’investissant pour défendre les acheteurs victimes de ces faux billets. Cependant, en suivant quelques recommandations, vous allez éviter les pièges en achetant de faux billets de spectacle. 

 

Quels risques en achetant un faux billet ?

Si vous achetez sans le savoir un faux billet, vous prenez des risques et notamment, celui d’être déçu. En effet, il se peut que vous ne le receviez jamais. Vous pouvez également recevoir un billet concernant un autre spectacle, ou alors celui d’une autre ville et à une autre date ; autant vous dire que la soirée que vous attendiez tant est ratée d’avance. Vous prenez le risque également de recevoir un billet au nom d’une autre personne et donc de ne pas pouvoir prendre place dans la salle. Pour toutes ces raisons, il vous faut être méfiant, car rares sont les possibilités d’avoir gain de cause quand cela vous arrive. 

Comment éviter les pièges aux faux billets ?

Heureusement, vous allez pouvoir éviter de tomber dans le piège, mais pour cela, suivez tous ces petits conseils. 

Acheter votre billet sur un site officiel 

Inutile de tous vous les citer, mais les sites comme celui de la Fnac, Carrefour Spectacles, France billet, Ticketnet… sont très fiables et vous pourrez procéder à votre achat en toute confiance. Le site revendeur sera généralement mentionné sur celui de l’organisateur. 

Ne pas acheter sur un site Internet méconnu

Lorsque vous vous mettrez en recherche du billet de votre spectacle tant attendu, il est tentant de procéder à l’achat sur un site Internet qui le propose à un prix intéressant. Il se peut aussi que vous ne trouviez de place nulle part sauf sur ce fameux site web. Étrange, vous ne trouvez pas ? Ces sites n’ont aucunement l’autorisation de vendre, et vous allez donc prendre le risque de ne pas avoir de billet alors que vous aurez payé, de payer un prix surréaliste, de recevoir une copie du billet d’origine ou encore de vous retrouver à une place où vous risquez de bien le regretter. 

Ne pas acheter un billet nominatif 

Le revendeur aura beau vous assurer que cela n’est pas grave, n’achetez jamais un billet qui porte déjà un nom. La personne n’est peut-être pas malhonnête et souhaite revendre son billet, car ne peut plus assister au spectacle. Dans la salle de spectacle, des papiers d’identité sont parfois demandés et si votre nom est différent de celui du billet, vous ne pourrez pas rentrer. 

Vérifier le design du billet

En général, les billets se ressemblent tous même s’il ne s’agit pas du même spectacle. Si ce n’est pas votre premier spectacle, il y a de grandes chances que vous reconnaissiez s’il s’agit d’un vrai ou faux billet. De plus, les parties en filigrane ou autres signes spécifiques restent compliquées à falsifier sans que l’on ne le remarque. Le billet doit impérativement comporter le talon détachable situé sur le côté. 

Éviter d’acheter sur les réseaux ou market place

Sur les réseaux sociaux, l’achat d’un billet est très risqué. Quel que soit le prix, qu’il soit anormalement bas ou excessivement cher, méfiez-vous, les réseaux abritent des personnes malhonnêtes à foison. Et il en est de même sur les marketplaces comme le Bon Coin. 

Rendez-vous sur les sites ou réseaux des artistes

En principe, les artistes communiquent sur leurs spectacles à venir sur leur site Internet ou encore sur leurs réseaux sociaux. Vous aurez ainsi facilement l’information concernant les billets. L’artiste annonce généralement les sites où vous pourrez l’acheter ou si la vente se fait à guichet fermé ; ceci vous aiguillera parfaitement au sujet d’éventuelles arnaques.

Si vous tombez sur un billet et en plus, sur un site que vous ne connaissez pas, vous pourrez être sûr qu’il s’agit d’un faux. 

Exiger de payer de manière sécurisée

Généralement, si la personne souhaite vous arnaquer, elle refusera d’utiliser un moyen de paiement sécurisé. Cela vous mettra donc la puce à l’oreille. En passant par un système de paiement sécurisé, une trace de votre paiement vous permettra de prouver la procédure d’achat. En principe, ce type de paiement protégé vous aide à obtenir gain de cause en cas de problème. 

Cet article vous a plu ? Retrouvez également nos conseils pour déjouer les 5 arnaques les plus courantes sur Le Bon Coin

Que faire si je suis victime d’une arnaque avec un faux billet ?

Le BEUC nous informe qu’il est rare d’obtenir gain de cause dans l’achat d’un faux billet tout simplement, car les sites revendeurs se situent souvent à l’étranger, hors Europe. Cependant, si le vendeur à l’origine de l’arnaque se situe dans l’Union européenne, vous pourrez vous rapprocher du Centre européen des consommateurs. 

Nous vous recommandons également de vous rendre au commissariat ou à la gendarmerie pour tenter de porter plainte. Vous avez également la possibilité de contacter la Direction départementale de la protection des populations ou la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.  Sur ces sites, vous pourrez sélectionner votre département puis votre commune d’habitation et obtenir les coordonnées de l’antenne compétente. 

Désormais, vous saurez comment vérifier s’il s’agit de faux billets ou non. Le risque est toujours présent sur Internet grâce à des méthodes très ingénieuses pour vous berner, mais si vous achetez sur des sites officiels, vous ne rencontrerez pas le problème. Dans tous les cas, n’hésitez pas à prévenir l’organisateur du spectacle ou du concert qui pourra, à son tour, se retourner contre les revendeurs agissant dans l’illégalité. Concernant les achats en ligne, vous êtes-vous déjà fait avoir ?

Article précédent Imprimer ses photos : quel support choisir ?
Article suivant Pourquoi fête-t-on le Beaujolais Nouveau ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.