Courses de Noël, prêts, partez : 9 conseils pour les réussir

Par Marie C | Mis à jour le 02/12/2021 à 14:24
Partager

130 € : c'est le prix moyen du repas de Noël. Une somme importante, qui vient s'ajouter aux frais des fêtes (cadeaux, tenue, décoration, déplacement...). Bref, la cerise (un peu amère) sur le gâteau si vous craignez de finir le mois à découvert. Voici 9 conseils pour vous en sortir haut la main.

Avant de dépenser, budgétisez tout

Noël, c'est la période de la surenchère. On a l'impression qu'il faut cocher toutes les cases : le champagne, le foie gras, la dinde, les cadeaux par milliers, la déco, les... Stop, stop ! Ne succombez pas aux injonctions à la surconsommation et faites d'abord un repas de Noël à la mesure de vos moyens.

Commencez par optimiser votre budget au maximum :

  • Répartissez les coûts. Faites la liste des achats que vous pouvez déléguer : l'apéritif, le pain, les fromages... Tout ces à-côtés peuvent être achetés facilement par vos convives.
  • Calculez les portions. On a souvent peur de manquer à Noël, mais il est rare de sortir de table avec un petit creux ! Pour éviter de trop acheter, ayez en tête les portions par personne, ce qui vous permettra d'acheter le juste volume alimentaire.
  • Enfin, établissez votre enveloppe de courses. Partez de vos propres capacités financières, et non de ce que vous pensez devoir dépenser. Gardez-vous néanmoins une marge de 10 € à 20 € pour plus de sérénité.

Astuce Radins
Si vous craignez d'oublier vos bonnes résolutions une fois dans le supermarché, appliquez la méthode des enveloppes en tirant tout votre budget courses en liquide. Cela vous aidera à être scrupuleux sur le choix des produits.

Achetez les produits incontournables en avance...

Les produits de Noël sont plus chers, c'est un fait. Surtout à partir de mi-décembre, quand la plupart des gens font leurs courses de fêtes. Certaines arnaques alimentaires de Noël font même gonfler les prix jusqu'à 30 % !

Pour lisser les coûts, pensez à acheter certains produits en-dehors de la période des fêtes. Une boîte de marrons reste une boîte de marrons, même sans un emballage festif. Elle sera juste plus économique.

Vous pouvez acheter en avance plusieurs catégories de produits :

  • Les produits non périssables : conserves, produits secs...
  • Les vins : profitez de la Foire aux Vins en automne pour acquérir de bonnes bouteilles à des prix avantageux.
  • Les surgelés : cette catégorie concerne les légumes mais aussi les fruits de mer : crevettes, noix de St Jacques, moules, calamars... Si vous les achetez frais, il est conseillé de ne pas les surgeler au-delà de 6 mois avant dégustation.

... ou achetez au dernier moment

Complexe équilibre que celui de l'offre et de la demande ! Si les supermarchés gonflent les prix avant Noël, ils peuvent aussi pratiquer des promos intéressantes de dernière minute. Généralement, cela concerne les produits exclusivement consommés durant les fêtes : bûches, foie gras, chapon... Quand il reste trop de stocks, les supermarchés cassent les prix pour écouler les fonds restants. Et vous pouvez alors sortir gagnant.

Seul inconvénient : il est impossible de savoir à l'avance si une promo sera proposée... et sur quels produits.

Apprenez à repérer les arnaques de Noël

Ce n'est pas parce que les marques font de gros efforts sur leurs packaging de Noël que la qualité suit. Un petit drapeau français ? Une jolie présentation culinaire ? Un Made in France bien en évidence ? L'emballage a beau être convaincant, un seul élément est fiable : la composition.

Pour éviter les arnaques de Noël, prenez le temps de lire les étiquettes. Regardez l'origine des produits, traquez la présence de nitrites, de nitrates, d'huile de palme et autres ingrédients controversés. Utilisez Yuka pour comparer plus rapidement la qualité de différents produits.

N'oubliez pas les produits alimentaires du quotidien

Encore et toujours, méfiez-vous des packagings de Noël ! Certains produits sont marketés pour être vendus plus facilement pendant les fêtes... mais d'autres marques présentent exactement les mêmes produits pour moins cher.

Ne vous ruez pas tout de suite sur les têtes de gondoles ou les congélateurs qui regroupent les produits de Noël. Demandez-vous toujours si vous ne pouvez pas trouver la même chose dans les rayons classiques. Quelques exemples types :

  • Les toasts briochés : environ 4 fois moins chers que les toasts marketés « pour le foie gras »
  • Le pain de mie : environ 3 fois moins cher que les toasts de pain de mie brioché de marque
  • La confiture de figue, d'abricot ou de framboise de marque distributeur : jusqu'à 10 fois moins chère que les petits pots de confits de figue, abricot ou fruits rouges de Noël.

Astuce Radins
Comparez toujours les prix au kilo pour éviter les arnaques.

N'oubliez pas les discounters

Les magasins de déstockage permettent d'économiser toute l'année. Et tout particulièrement pendant les fêtes !

Avant de commencer vos grosses courses dans les hypermarchés classiques, pensez à passer une tête dans les enseignes comme Action, Noz, MaxPlus ou (si vous l'avez l'abonnement) Costco. Ces chaînes ne proposent pas toujours de produits frais, mais vous pouvez dénicher des articles d'épicerie à très bon prix, sans oublier les à-côtés pour la cuisine et la table : accessoires de pâtisserie, serviettes, plats, bougies, etc.

Autant de petites dépenses supplémentaires qu'on a tendance à oublier dans la liste !

Cherchez les alternatives aux produits haut de gamme

Les mets de choix sont trop nombreux à Noël ? Vous n'êtes pas obligé de faire un bingo. Choisissez-en un, deux ou trois, selon votre budget, et surtout, n'oubliez pas les alternatives économiques aux ingrédients de Noël.

Il est possible de remplacer bien des produits haut de gamme par des équivalents tout à fait honorables : le crémant à la place du champagne, un bon foie gras vegan fait maison...

Pensez aux achats en ligne

Aujourd'hui, on peut faire ses courses alimentaires depuis son canapé. Pourquoi s'en priver ? En plus d'un gain de temps, vous pouvez cumuler plusieurs avantages :

  • Des coûts plus bas sur des produits premium avec les ventes privées alimentaires (qui existent sur les grosses plateformes type Veepee, Showroomprivé, etc.)
  • Le cashback sur vos achats en ligne
  • La livraison offerte à partir d'un certain montant
  • Les comparateurs de prix en ligne...

Faites maison !

En privilégiant le fait-maison, vous allégez les coûts sur certains classiques de Noël :

  • Réaliser votre pain d'épices vous-même : environ 3 €
  • Faire une bûche avec une base de gâteau roulé : environ 5 €
  • Préparer vos propres mini-feuilletés pour l'apéritif (palmiers pesto, feuilletés saucisse, torsades au fromage) : environ 3 €

Des recettes accessibles même aux débutants, qui permettent de diviser les coûts par deux. Pour aller plus loin, découvrez nos recettes économiques de Noël !

Un budget limité pour Noël n'est pas synonyme de repas maigre. Avec ces 9 conseils, louvoyez entre les faux bons plans pour bien sélectionner vos produits et réussir votre repas de fêtes !

Article précédent Les magasins de proximité : faut-il y aller quand on veut faire des économies ?
Article suivant Les prix des jouets de Noël seront bien en hausse
Plus de guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.