Combien de temps faut-il garder ses tickets de caisse ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 13/05/2022 à 12:56
Partager

Après chaque achat, l’hôte de caisse vous remet un ticket. Cette facture ne sert pas uniquement à contrôler le prix de vos achats ou à échanger un produit qui ne vous plairait pas. Avant de vous débarrasser de tous ces morceaux de papier qui s’accumulent dans votre portefeuille ou au fond de votre sac, découvrez combien de temps il faut garder ses tickets de caisse pour faire valoir vos droits.

Quel rôle a le ticket de caisse ?

Après vos achats, on vous remet systématiquement un ticket de caisse. Il a plusieurs fonctions :

  • Prouver vos achats

Une fois sorti d’un magasin, le ticket de caisse est votre unique preuve d’achat. Si vous réalisez qu’un produit affiche une date de péremption dépassée ou qu’un article est rappelé, vous aurez besoin de votre reçu pour obtenir un remboursement ou un échange. Lorsque vous passez de boutique en boutique, conservez bien vos preuves d’achat en cas de contrôle par un agent de sécurité. 

  • Contrôler le prix des produits

Avant de quitter un magasin, pensez à bien vérifier que les tarifs appliqués correspondent à ce qui était affiché en rayon. Ces différences de prix jouent rarement en votre faveur et, au fil des semaines, plusieurs dizaines d’euros peuvent s’envoler en dépenses fantômes. 

  • Faire vos comptes

Bon nombre de Français attendent leur relevé de compte mensuel pour pointer toutes leurs dépenses. En conservant le ticket de chacun de vos achats, cette opération sera bien plus rapide. Par ailleurs, elle vous permettra de distinguer plus facilement les éventuelles irrégularités comme un abonnement micropaiement ou une utilisation frauduleuse de votre carte bancaire. Pour éviter les arnaques, découvrez nos astuces pour éviter les fraudes à la carte bancaire.

Le ticket de caisse, un indispensable pour la garantie légale de conformité

La garantie de conformité permet au consommateur d’obtenir l’échange ou le remboursement d’un produit défaillant ou non conforme. Elle couvre l’objet acheté, mais aussi son emballage, son installation ou les instructions de montage le cas échéant. Elle est obligatoire et concerne une large variété d’articles. Pour les biens neufs, sa durée est de deux ans à partir de la délivrance du produit. Elle n’engage pas le fabricant, mais le vendeur. 

Des magasins ont trop souvent refusé de l’appliquer en renvoyant les consommateurs vers le fabricant pour obtenir un remboursement ou un échange. Certains commerçants ont quant à eux fait passer la garantie légale de conformité pour une offre promotionnelle. Cette pratique frauduleuse a valu à Darty une amende de 25 000 € en mai 2020. Depuis le 1er juillet 2021, votre ticket de caisse doit obligatoirement mentionner sa durée. Seulement certains produits sont concernés par cette obligation. Voici les plus courants :

  • Électroménager ;
  • Informatique ;
  • Téléviseurs ;
  • Téléphones ;
  • Appareils photo ;
  • Accessoires de bricolage ou jardinage avec un moteur thermique ou électrique ;
  • Luminaires ;
  • Jeux et consoles ;
  • Jouets ;
  • Lunettes de soleil ;
  • Montres ;
  • Mobilier ;
  • Articles de sport.

Notez par ailleurs que l’affichage de la durée de garantie légale de conformité doit être effectif pour les achats en boutique. Les factures de la vente en ligne échappent encore à cette législation. Pour vos achats concernés par cette garantie, vous devez donc conserver vos tickets de caisse pendant deux ans. Agrafez-les à vos factures, ils vous permettront de prouver la date de transaction et de faire valoir vos droits.

Bon à savoir : attention à l’encre de vos tickets de caisse

Vous avez certainement remarqué que l’encre de vos vieux tickets de caisse finit par s’effacer. Après chaque achat pour lequel vous pourriez avoir besoin de faire fonctionner la garantie de conformité, pensez à scanner votre ticket de caisse ou à le photographier. 

Le ticket de caisse se digitalise

Les tickets de caisse vont disparaître ! L’impression des tickets de caisse représente des tonnes de papier et d’encre gâchées. Les groupes Carrefour et Système U ont donc commencé à mettre en place la digitalisation de ces factures. Si vous possédez des comptes fidélité dans ces boutiques, les tickets peuvent désormais être disponibles dans votre espace personnel. Il n’y a aucune obligation et vous pouvez tout à fait demander à l’hôte de caisse de vous l’imprimer. Nous allons par ailleurs vers une digitalisation de plus en plus importante puisque dès le 1er janvier 2023, les magasins ne devront imprimer les tickets de caisse et reçus de carte bancaire que si le client le demande.

C’est une bonne nouvelle pour l’environnement, mais aussi pour vos droits à la garantie légale de conformité puisque vous aurez la certitude de conserver vos factures. En revanche, cela vous forcera à donner votre adresse e-mail à de nombreux commerçants. Chez Décathlon, les caisses automatiques vous proposent déjà de recevoir votre reçu par mail. Les associations de consommateurs ont exprimé leurs inquiétudes face à cette pratique. Toutefois, quelques exceptions subsisteront. Les tickets de caisse mentionnant la durée de la garantie légale de conformité et les reçus des transactions bancaires annulées continueront à être imprimés automatiquement. 

Petits morceaux de papier bien trop souvent négligés, les tickets de caisse ont plus de valeur qu’il n’y paraît. Pour vos dépenses du quotidien, prenez l’habitude de les conserver quelques semaines. Quant aux gros achats, pour solliciter la garantie légale de conformité auprès du vendeur, n’oubliez pas de garder votre ticket de caisse pendant deux ans. 

Article précédent Les magasins de proximité : faut-il y aller quand on veut faire des économies ?
Article suivant Quick : une souris dans son burger, la cliente porte plainte
Plus de guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.