Le poisson d'avril, le meilleur de l'année

Par Florian Billaud | Mis à jour le 03/09/2019 à 21:43
Partager

Le 1er avril met à l'honneur le fameux poisson d'avril, jour de blague ultime où il n'y a pas de limite. Mais, les rayons du soleil étant de retour, les terrasses des cafés et restaurants commençant à être réinstallées (davantage dans le Sud de la France que dans le Nord, certes), les adorateurs de poissons sont heureux de pouvoir de nouveau le déguster à toutes les sauces. Zoom sur les poissons que l'on retrouve dans vos assiettes en cette saison.

Le cabillaud : une star dans votre assiette

Pendant très longtemps, les Français avaient une adoration envers le saumon mais, devenu trop cher et ayant été au cœur de vives polémiques alimentaires, le cabillaud (ou la morue, mais cette appellation est bien moins attirante) a pris la place du roi et est devenu, depuis un an, le poisson préféré des Français.Si le poisson en général possède de nombreuses qualités nutritionnelles, le cabillaud fait partie des poissons maigres par excellence, avec un apport calorique de 70 kcal pour 100 g et une teneur en matière grasse de seulement 1 %. De plus, riche en sels minéraux, en vitamines et en oligo-éléments, il offre également un apport en protéines important. Enfin, sa chair blanche tendre et raffinée fait qu’il est apprécié autant par les grands que les petits (et faire aimer le poisson aux plus jeunes, ce n’est pas chose aisée).Son dernier avantage, et pas des moindres, est qu’il est très facile à cuisiner au quotidien : en sauce ou en papillote, à la poêle ou au four en passant par la vapeur, il y en a pour tous les goûts. Alors, pourquoi se priver ?Voici une idée de recette pour ne pas passer à côté de ce poisson-roi : les lasagnes de cabillaud (pour 6 personnes).Ingrédients

  • 500 g de cabillaud
  • 250 g de feuilles de lasagnes
  • 250 g de champignons de Paris
  • 200 g d’épinards en branches
  • 300 g de fromage ail et fines herbes
  • 170 g de lait concentré nature
  • 100 g de fromage râpé
  • Huile d’olive, sel et poivre

Préparation

  • Lavez, coupez et faites revenir les champignons dans une poêle avec un peu d’huile d’olive.
  • Quand ils commencent à suer, ajoutez les épinards, le fromage frais et le lait concentré, remuez et laissez chauffer pour épaissir l’appareil.
  • Pendant ce temps, coupez le cabillaud en lamelles (1,5 cm d’épaisseur environ) et salez-le légèrement sur les deux faces.
  • Dans un plat à gratin beurré, faites des couches comme pour les lasagnes traditionnelles : feuilles de lasagnes, préparation à base de champignons, cabillaud et recommencez jusqu’à épuisement des ingrédients.
  • Terminez bien entendu par des feuilles de lasagnes et parsemez de fromage râpé.
  • Enfournez durant 30 minutes à 180°C et servez bien chaud avec un peu de salade sur le côté.

Prix au kilo : 13,85 € (source : baromètre national Relaxnews).

La lotte, un poisson au physique particulier

La lotte est un autre poisson blanc, qui est également très souvent apprécié par ceux qui la dégustent, notamment pour sa chair ferme, blanche et sans arête. Sur les ports, elle est généralement vendue sous forme de queue, avec ou sans peau et en filets.Comme beaucoup de poissons blancs, elle est également un poisson dit maigre : 77 kcal pour 100 g dont moins d’1 % de lipides et 17 % de protéines. De manière générale, vous l’aurez compris, il est préférable de se tourner vers les poissons à la chair blanche, qui sont diététiquement meilleurs pour la santé.Si ce poisson d’avril est plutôt moche d’aspect (lorsqu’il est complet, au moment de la pêche), c’est un poisson goûteux que l’on cuisine souvent rôti ou grillé, comme on le fera avec une viande.Voici une recette très facile à réaliser qui saura vous faire aimer la lotte : les brochettes de lotte au chorizo (pour 4 personnes).Ingrédients

  • 700 g de queue de lotte sans arêtes
  • 1 chorizo doux (ou piquant, si vous préférez)
  • Des feuilles de laurier et de thym
  • Du Piment de Cayenne
  • Huile d’olive, sel et poivre

.Préparation

  • Coupez la lotte en gros cubes et placez-la dans un saladier.
  • Ajoutez-y les tranches de thym, salez, poivrez et arrosez d’huile d’olive.
  • Mélangez et laissez mariner au moins 30 minutes au frais.
  • Découpez le chorizo en fines rondelles.
  • Pour réaliser vos brochettes : alternez entre les cubes de lotte, les rondelles de chorizo et les feuilles de laurier.
  • Déposez vos brochettes sur la plaque du four, arrosez-les de marinade et faites chauffer à 220°C pendant 15 minutes.
  • Servez-les avec un riz blanc tout simple, vos brochettes étant déjà bien goûtues.

Prix : de 15,90 à 22 € la queue entière (source : le marché de St-Renan, dans le Finistère).

La meilleure période pour les coquilles Saint-Jacques

Si elles sont très consommées à la période de Noël, de par la tablée de fêtes qui y est liée, la meilleure période, financièrement parlant, pour consommer des coquilles Saint-Jacques est le début du printemps, à savoir le mois d’avril. Ça tombe bien nous y sommes !Si vous ne le saviez pas, la Saint-Jacques et une excellente source de protéines, vitamines et oligo-éléments, qui, en plus, est légère en calories avec seulement 50 Kcal/100g. Aucune raison de s’en priver !Enfin, il est bon de rappeler que la coquille Saint-Jacques est un coquillage 100 % naturel et de qualité, qui se cuisine facilement et rapidement aussi bien en entrée qu’en plat principal. Alors, qu’est-ce qu’on attend ? Découvrez la recette de notre risotto crémeux aux noix de Saint-Jacques (pour 4 personnes).Ingrédients

  • 300 g de riz à risotto (mais du riz blanc c’est moins cher, et ça fonctionne aussi bien)
  • 16 coquilles Saint-Jacques
  • 50 g de beurre
  • 80 cl de bouillon de volaille
  • 1 gros oignon
  • 10 cl de vin blanc
  • Parmesan, sel et poivre

Préparation

  • Épluchez et émincez l’oignon.
  • Faites bouillir 80 cl d’eau et y ajoutez deux cubes de bouillon de volaille.
  • Dans une poêle antiadhésive, faites revenir les Saint-Jacques avec une noisette de beurre pendant 5 minutes et réservez-les.
  • Dans une casserole ou une poêle à gros bords, faites chauffer le reste du beurre et faites blondir les oignons avant d’ajouter le riz.
  • Quand le riz est transparent, ajoutez le vin et laissez le riz l’absorber à feu doux.
  • Ajoutez un peu de bouillon de volaille et couvrez jusqu’à ce que le riz ait tout bu.
  • Recommencez jusqu’à épuisement du bouillon : votre riz doit être de texture crémeuse.
  • Salez, poivrez, ajoutez les Saint-Jacques et mélangez comme il faut le tout.
  • Parsemez de parmesan et servez bien chaud.

Prix au kilo : 3,40 € avec les coquilles, 22 € entièrement décortiquées. A savoir que l’on a 1kg de noix pour 6,5 à 7 kg de coquilles.

On n'oublie pas le turbot

À partir d’avril et jusqu’au mois d’août, le turbot est un poisson particulièrement recherché car il s’agit de l’un des poissons les plus fins que l’on trouve sur l’Hexagone. Toutefois, par respect pour l’environnement, on préfèrera le turbot venu d’Europe (pêche durable) à celui de l’Atlantique (pêche menacée).Contrairement aux poissons à chair blanche, il s’agit, au même titre que le saumon, d’un poisson gras. Ce qui signifie qu’il contient entre 5 et 12 % de lipides et apporte de 110 à 220 calories aux 100 g. Vous l’aurez donc compris, si c’est un poisson délicieux, sa consommation doit tout de même se limiter à une fois par semaine, sans consommation d’un autre poisson gras.Si vous avez une petite envie de turbot, découvrez notre recette de filet de turbot sur sa fondue de courgettes (pour 4 personnes).Ingrédients

  • 4 filets de turbot
  • 4 courgettes
  • 1 oignon
  • 2 c. à soupe de crème fraîche épaisse
  • 100 g de gruyère râpé
  • 3 c. à soupe d’huile d’olive
  • Farine, sel et poivre

Préparation

  • Roulez les filets de turbot dans la farine et mettez-les de côté.
  • Épluchez, émincez et faites suer l’oignon dans 1 c. à soupe d’huile d’olive.
  • Lavez et découpez les courgettes en dés et ajoutez-les à l’oignon.
  • Couvrez et laissez chauffer durant 5 à 8 minutes jusqu’à ce que les courgettes deviennent translucides.
  • Ajoutez la crème fraîche et le fromage râpé, mélangez le tout et laissez cuire encore 3 minutes à feu doux.
  • Dans une grande poêle huilée, saisissez les filets de turbot durant 3 minutes de chaque côté, salez et poivrez.
  • Dans une assiette, dressez la fondue de courgette et disposez les filets de turbot par dessus.
  • Vous pouvez y ajouter des pommes de terre grenailles pour un plat encore plus complet.

Prix au kilo : 25 à 26 € (source : le marché de St-Renan dans le Finistère)

Article précédent Les magasins de proximité : faut-il y aller quand on veut faire des économies ?
Article suivant Une nouvelle hausse du prix du pain
Plus de guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.