Boîte de conserve : 6 idées reçues passées au scan

Par Marie C | Mis à jour le 03/02/2022 à 11:56
Partager

Elle est pratique, économique, facile à stocker, disponible toute l'année... La conserve, c'est notre recours préféré pour manger sur le pouce ou pour finir le mois. Car, pour beaucoup d'entre nous, elle traîne encore une réputation d'aliment de second choix. Mais est-ce vraiment le cas ? Passons au scan 6 idées reçues !

Les aliments en conserve sont des aliments « vides »

La première méfiance vis-à-vis des conserves concerne leur apport nutritionnel : est-ce que manger un légume en conserve, ce n'est pas consommer une simple enveloppe vidée de ses vitamines, de ses minéraux, bref : sans intérêt pour notre organisme ?

En réalité, un légume en conserve offre le même apport nutritionnel qu'un légume frais qu'on cuit soi-même : tous deux perdent environ 50 % de leurs nutriments. Mais pas davantage pour les légumes en conserve : leurs vitamines sont même conservées jusqu'à 70 %. En effet, les légumes sont mis en conserve environ 3 heures après la récolte, ce qui les préserve de la lumière, nocive pour certaines vitamines photosensibles.

Bref, rassurez-vous : vous n'y perdez pas au change, bien au contraire. Les légumes en conserve reviennent en moyenne à moins de 2 euros le kilo !

Astuce Radins

Si vous voulez préserver au maximum les nutriments de votre conserve, consommez-la froide, sous forme de salade : la chaleur peut vous faire perdre certains nutriments comme la vitamine C.

Les conserves sont bourrées de conservateurs

Notre esprit les associe peut-être inconsciemment aux plats préparés et aux aliments ultra transformés, souvent mis à l'index pour leur composition douteuse : additifs, ingrédients surtransformés, trop de sucres, trop de graisses... Quid des conserves ? Ces boîtes opaques cachent-elles conservateurs et sucres ajoutés ?

Bien sûr, toutes les conserves ne se valent pas : une boîte de cassoulet, par exemple, a de bonnes chances de comporter des conservateurs et des correcteurs d'acidité. Mais une conserve de légume brute, c'est-à-dire sans la mention « préparée », est une boîte stérilisée qui ne comporte que de l'eau, du sel et peut-être du sucre. Rien de bien différent d'une conserve maison

Astuce Radins

Ne vous fiez pas uniquement au packaging de la conserve : ayez le réflexe de bien lire l'étiquette des produits alimentaires pour vérifier la composition.

Manger des conserves tous les jours, c'est dangereux

Cette idée reçue a deux origines : la crainte de manger un aliment « appauvri » et la méfiance autour de l'emballage. Les conserves en métal ont en effet un revêtement intérieur en plastique pour isoler les aliments du métal. Or ce plastique contient du bisphénol A, un perturbateur endocrinien.

Là aussi, il faut faire la distinction entre les types de conserves que vous consommez : s'il s'agit d'une conserve en sauce ou d'un plat préparé (raviolis, choucroute, chili...), il est en effet déconseillé d'en faire votre alimentation de base. Mais les légumes bruts (lentilles, maïs, petits pois carottes...) n'ont pas de différence avec un aliment cuit maison, comme expliqué précédemment. 

Quant au BPA, il est présent en quantité infime et il faudrait consommer des dizaines de conserves par jour pour qu'il représente un danger pour la santé.

Bref, si les conserves représentent un danger, c'est surtout par la présence de pesticides... mais en cela, elles ne sont malheureusement pas différentes des fruits et légumes non bio.

Astuce Radins

Les légumes sont indispensables pour le système digestif et le transit intestinal. Même si les légumes en conserve ne représentent aucun danger, il reste important de diversifier votre alimentation : équilibrez toujours avec la consommation de fruits frais et de légumes de saison à croquer crus (carottes, concombres, chou-fleur...).

Les conserves sont moins saines que les surgelés

Conserve ou surgelé ? C'est le grand débat qui revient toujours au moment de faire ses stocks alimentaires. Les surgelés comportent moins de sel que les conserves (le sel étant un ingrédient indispensable dans la saumure utilisée pour la stérilisation). D'un point de vue nutritif, les surgelés conservent aussi mieux leurs nutriments. Mais s'ils sont décongelés et cuits, leur qualité nutritionnelle redevient équivalente aux conserves.

En revanche, surgelés et conserves partagent le même malus : la présence de résidus de pesticides et autres substances chimiques. Raison de plus de diversifier votre alimentation avec des légumes frais et idéalement bio.

Astuce Radins

Selon une étude de la CLCV (Consommation Logement Cadre de Vie), le bio est en moyenne 44 % plus cher. Si votre budget courses est limité, pensez aux fruits et légumes à ne pas acheter bio !

Les conserves en bocal sont mieux que les conserves en métal

Peut-être parce qu'ils permettent de voir leur contenu, les bocaux en verre inspirent davantage confiance que les conserves en métal. Ils sont aussi légèrement plus chers.

Le verre a l'avantage d'être une matière inerte sans risque de transfert de ses composants vers les aliments : si vous voulez éviter tout risque d'ingestion de bisphénol A, mieux vaut opter pour la conserve en bocal. En revanche, du point de vue nutritionnel, il n'y a pas de différence entre un bocal de salsifis et une conserve de salsifis. 

Astuce Radins

Au lieu de les jeter, stockez et réutilisez vos contenants en verre : ils peuvent avoir de nombreux usages au quotidien !

Les boîtes de conserve ne sont pas recyclables

Si vous faites attention à vos déchets, vous évitez peut-être les conserves en métal pour privilégier le verre, recyclable à l'infini. Dans ce cas, bonne nouvelle : la conserve est elle aussi une très bonne élève du recyclage. Son métal peut être recyclé en « boucle fermée », c'est-à-dire non seulement à l'infini, mais aussi à 100 %. 

En bref, la conserve permet non seulement d'éviter le gaspillage alimentaire en stockant des aliments pendant une longue durée, mais elle est aussi compatible avec une démarche éco-responsable.

Astuce Radins

Une boîte de conserve peut garder les qualités gustatives de son contenu jusqu'à 5 ans. Toutefois, il est conseillé de la consommer 1 an maximum après son conditionnement.

La conserve permet de respecter la recommandation des 5 fruits et légumes par jour, même quand on a un petit budget. Elle peut aussi se stocker plusieurs mois et faciliter la préparation de vos menus et la gestion de vos placards. Une aubaine en boîte !

À lire aussi : Les réflexes de radin futé à avoir au supermarché

Article précédent Les magasins de proximité : faut-il y aller quand on veut faire des économies ?
Article suivant Tickets resto : des courses quotidiennes possibles jusqu’à 25 euros
Plus de guides dépenses du quotidien
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.