Un supermarché supprime les DLUO pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 02/08/2022 à 11:08

Depuis plusieurs années, la lutte contre le gaspillage alimentaire est au centre de politiques publiques et privées : c’est un gâchis qui a un effet néfaste sur la planète et fait perdre de l’argent aux ménages. Un supermarché a néanmoins eu l’idée d’une mesure simple et efficace pour aider à la réduire : la suppression des DLUO.

gaspillage alimentaire lutte waitrose
Un supermarché lutte contre le gaspillage alimentaire en supprimant la DLUO.

Plus de « Best before » sur des centaines de produits

Le distributeur Waitrose, filiale du géant britannique John Lewis, a annoncé lundi 1er août 2022 supprimer la mention « Best Before » de plusieurs centaines de ses produits. Cette mention est l’équivalent français de la DLUO, soit la Date Limite d’Utilisation Optimale (également connue sous le nom de Date de durabilité minimale) qui n’a… aucun intérêt en termes de santé. Il est en effet totalement possible de consommer des produits périmés après leur DLUO.

Cette mention est en effet utilisée par l’industrie agroalimentaire pour garantir au consommateur la qualité du produit telle que décidée par l’entreprise. Elle garantit donc le goût, la texture ou encore le visuel du produit. Mais en termes de risques sanitaires, elle ne signifie pas grand-chose, contrairement à la DLC (Date Limite de Consommation) présente sur les produits frais et qui doit être surveillée. La DLC dépassée peut en effet entraîner des risques pour la santé.

Des millions de produits consommables jetés à la poubelle

Avec la suppression de la mention « Best Before », Waitrose veut donc inciter les ménages à ne pas jeter a priori les produits ayant une DLUO passée, alors qu’ils sont encore consommables et, souvent, n’ont pas connu de réelle variation en termes de qualité.

L’enjeu est de taille : rien qu’au Royaume-Uni, selon les propos de Marija Rompani, directrice du développement durable de John Lewis, les ménages « jettent chaque année 4,5 millions de tonnes d’aliments comestibles ». En supprimant la DLUO du paquet, le consommateur n’aura donc plus le réflexe de jeter et sera peut-être incité à au moins goûter le produit qui a traîné dans le placard un peu trop longtemps.

À lire aussi 10 aliments qui ne périment (presque) jamais !

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant L’aide exceptionnelle de solidarité sera versée dès le 15 septembre 2022
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.