Consommation : les promotions « un acheté, un gratuit » de retour ?

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 04/07/2022 à 14:55

Elles avaient disparu des rayons, elles pourraient bien refaire leur apparition : les promotions allant jusqu’à 50% du prix initial dans la grande distribution et sur les produits alimentaires. Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, l’a proposé lundi 4 juillet 2022. Mais rien n’est encore acté…

promotions hausse supermarches inflation
Bruno Le Maire propose d'augmenter le plafond des promotions dans les supermarchés.

« Un acheté, un offert » : du jamais vu en France depuis 2019

Avant la loi Egalim, adoptée fin 2018, ces promotions sur les produits alimentaires étaient relativement courantes : des prix baissés jusqu’à 50% et parfois même au-delà. Mais face à la crise du secteur agricole, et au fait divers de début 2018 lorsqu’une promotion de -70% sur du Nutella avait créé de véritables émeutes dans des magasins, le gouvernement y mettait un terme définitivement.

Avec l’entrée en vigueur de la loi issue des États Généraux de l’Alimentation (loi Egalim), les distributeurs n’ont plus le droit de faire des promotions sur les produits alimentaires dépassant les 34%. Ainsi, les « un acheté, un gratuit » sont devenues les « 2 achetés, le troisième offert ». Mais la hausse des prix semble commencer à avoir raison de cette mesure extrêmement symbolique.

Relever le plafond des promotions dans l’alimentaire

Invité de la matinale de France Inter, Bruno Le Maire a estimé nécessaire que des promotions supérieures à la limite actuellement légale soient rendues possibles. « Aujourd'hui, les promotions ne peuvent pas excéder 34% de remise dans la grande distribution, je propose que l'on relève ce seuil à 50% pour qu'il y ait des prix cassés pour tous ceux qui en ont besoin », a déclaré le ministre de l’Économie.

S’il faudra bien évidemment un texte de loi qui ne manquera pas d’être débattu, une telle proposition ouvre de fait la voie au retour du « 1 acheté, 1 gratuit » en France. De quoi faire quelques économies, bien que ces promotions ne soient pas forcément annoncées sur des produits de première nécessité ou des produits d’entrée de gamme.

A lire aussi : Combien vous coûte la consommation de vos appareils électroménagers ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Pourquoi il y a si peu de seniors qui travaillent en France ?
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.