Inflation : les Anglais doivent choisir entre nourrir leur chien ou leurs enfants

Par Stéphanie Haerts | Mis à jour le 19/08/2022 à 14:31

Outre-Manche, la situation est plus difficile encore que celle que connaissent les Français. En effet, l’inflation a augmenté de 10% sur un an au mois de juillet 2022. Les Anglais sont contraints de choisir entre nourrir leurs animaux ou leur famille. 

chiens et chats
En Angleterre, les banques alimentaires dédiées aux animaux sont très sollicitées depuis la hausse de l’inflation.

Impossible de nourrir les animaux

Ces derniers mois, les propriétaires d’animaux de compagnie ont fortement recours aux banques alimentaires. La raison est simple. L’inflation a atteint 10,1% sur un an au mois de juillet 2022 d’après les données de Bloomberg.  

Près de 20.000 chiens et chats ont reçu des repas provenant de l’association RSPCA qui vient en aide aux animaux. Cela représente le double de repas en comparaison à décembre 2021. « Je suis assez terrifiée par les besoins à venir », s’inquiète Debi Emmett dans des propos rapportés par BFM TV. La responsable du Pet Foodbank Service au sud du Pays de Galles a indiqué que la banque alimentaire a fourni 46.000 repas aux animaux depuis janvier 2022 soit une augmentation de 25%. « Les gens se disent : je nourris mon chien ou mes enfants ? », poursuit-elle.  

Des animaux malnourris

Malheureusement, de nombreux animaux sont malnourris voire abonnés à cause de cette forte hausse des prix. Le prix de l’alimentation pour les animaux de compagnie a bondi de 15% environ. Certaines familles, qui peuvent tout juste se nourrir, préfèrent donner du riz ou des pâtes à leur bête.  

Cependant, d’autres ne pouvant plus subvenir aux besoins de leur animal doivent l’abandonner. « Les gens ont vraiment du mal à payer leurs factures, à nourrir leur famille et à nourrir leur animaux », explique Alison Fletcher, coordinatrice de la banque alimentaire à la RSPCA dans des propos par BFM TV. L’association souhaite collaborer avec un plus grand nombre de banques alimentaires afin de nourrir au mieux les animaux délaissés. Elle vise les 100 partenariats d’ici à 2023 pour y parvenir.  

À lire aussi Animaux en vacances : que prendre dans ma valise ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Quick : une souris dans son burger, la cliente porte plainte
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.