Vous avez récemment craqué pour un nouveau piercing mais, malheureusement, celui-ci s’est infecté ? Nous allons vous expliquer quand consulter, pourquoi demander l'aide d'un professionnel de la santé, et comment s’occuper votre infection.

Comment éviter les infections ?

Mieux vaut prévenir que guérir ! Vous venez de vous faire percer ? Suivez méticuleusement les conseils donnés par votre pierceur pour éviter les infections. Pour rappel, voici quelques précautions générales : 

  • Ne touchez votre piercing que si c’est nécessaire (pour le nettoyer ou retirer le bijou).
  • Lavez-vous impérativement les mains avant et après la manipulation de votre piercing.
  • Nettoyez votre piercing selon les recommandations de votre pierceur.
  • Evitez de dormir dessus et d’aller à la piscine durant la cicatrisation.
  • Préférez les bijoux en or ou en acier chirurgical. En effet, les autres matériaux (comme le nickel), peuvent causer des allergies.

Gardez également en tête que le temps de cicatrisation varie selon la zone percée. Il peut aller de 6 semaines (pour les lobes, l’arcade ou la lèvre), à 9 mois (pour le nombril, le cartilage ou le téton). 

Ces précautions devraient permettre à votre piercing de cicatriser dans les meilleures conditions. S’il est trop tard ou que, malgré vos précautions, votre piercing s’est infecté, suivez les quelques conseils qui suivent. 

Que faire en cas d’infection ?

Reconnaître une infection

Certains symptômes sont bénins et même normaux lorsque l’on vient se faire piercer : la zone peut enfler, rougir, démanger, saigner légèrement, voire même sécréter de la lymphe.

En cas d'apparition de douleurs, de sécrétion de pus (jaune ou blanc) ou de fièvre, il y a de grandes chances que votre piercing se soit infecté. Pour en être sûr, demandez l’avis d’un pharmacien qui saura également vous aiguiller pour la suite. En attendant votre consultation médicale, vous pouvez  :

  • Retirer le pus à l’aide d’un coton imbibé de savon antibactérien. 
  • Nettoyer la zone avec de l’eau salée (3 g de sel pour 125 ml d’eau chaude). N’oubliez pas de la sécher avec un mouchoir en papier à usage unique. 

Les produits à base d’alcool peuvent irriter davantage votre piercing et retarder la cicatrisation. Evitez-les absolument !

Une autre complication d’un piercing est le chéloïde. Vous le reconnaîtrez assez facilement : c’est une excroissance (comme une “boule”) qui se forme autour du trou. S’il ne s’agit pas d’une infection mais plutôt d’un problème de cicatrisation, il peut tout de même s’avérer douloureux. Le diagnostic peut-être validé par un pharmacien qui pourra également vous conseiller une crème pour le soigner. 

Soigner un piercing infecté

Attention, en cas de suspicion d’infection, il est obligatoire de demander l’avis d’un professionnel de santé. En effet, une infection non traitée peut avoir des conséquences malheureuses.

Pour optimiser vos chances de guérison, suivez ces quelques conseils : 

  • Certaines zones (notamment le cartilage) sont plus sensibles que d’autres et si elles sont infectées vous devez immédiatement consulter, sans quoi vous risquez de devoir subir une intervention chirurgicale
  • Ne retirez pas le bijou avant d’aller chez le médecin afin éviter la formation d’un abcès. Un abcès se caractérise par une accumulation de pus dans une plaie. Il doit être drainé par un médecin. 
  • En cas d’infection importante, un traitement antibiotique (sous forme de crème ou de comprimés) pourra vous être prescrit. Comme toujours avec ce type de traitement, il est primordial de bien respecter les consignes de votre médecin et de ne pas l’arrêter prématurément.

Découvrez aussi les 6 choses à savoir avant de faire un piercing. 

Article précédent Crème solaire : astuces pour protéger la peau des UV
Article suivant #OneChipChallenge : encore un nouveau défi débile et dangereux sur TikTok
Découvrez des offres exceptionnelles chez nos marchands
Plus de guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.