Carencé en fer ? Soyez fixé avec ces 4 symptômes

Par Marie C | Mis à jour le 04/05/2021 à 17:04
Partager

Le fer contribue à faire circuler l'oxygène dans le sang et à ainsi bien alimenter les muscles. Par conséquent, une carence en fer (ou anémie ferriptive) a des répercussions sur l'ensemble de notre organisme mais aussi sur notre humeur. Heureusement, elle est facile à détecter : si vous constatez ces 4 symptômes, une cure de fer s'impose.

Un affaiblissement général

Sans surprise, des apports insuffisants en fer amoindrissent nos capacités physiques, car l'oxygène circule moins bien dans notre sang. L'affaiblissement dû à une carence en fer se traduit par 3 marqueurs :

  • Un manque de tonus global : les efforts modérés comme monter un escalier, marcher quelques minutes ou porter des choses lourdes demandent un effort accru et plus pénible.
  • Une tendance à l'endormissement : vous traînez une fatigue constante et l'assoupissement vous guette, même quand vous respectez le quota d'heures de sommeil recommandé.
  • Un essoufflement : vous peinez à reprendre votre respiration même après des efforts ponctuels.

Une altération physique

Une carence en fer peut également se trahir par des changements physiques, en particulier par ces 3 symptômes :

  • La peau : une anémie ferriptive se traduit par une pâleur et/ou un assèchement de l'épiderme.
  • Une perte de cheveux accrue : s'il est normal de perdre des cheveux (et notamment de perdre plus de cheveux en automne), si vous constatez une chute de cheveux plus importante, questionnez votre apport en fer.
  • Des ongles cassants.

Des maux de tête variés

Il y a de nombreuses explications aux céphalées (ou maux de tête). Dans le cas d'une carence en fer, vous pouvez constatez les symptômes suivants :

  • Des étourdissements, notamment après un effort anodin (se lever, se pencher...)
  • Des migraines.

Des spasmes

Moins bien oxygénés, les muscles peuvent aussi trahir une carence en fer par divers symptômes :

  • Des palpitations (tressautement des muscles du visage)
  • Une tachycardie (spasmes au cœur)

Réagir à la carence en fer

Si vous soupçonnez une carence en fer, vous pouvez demander une analyse de sang. Mais, généralement, une manifestation de ces 5 symptômes est en soi un signal d'alerte suffisant. Sachez que vous êtes particulièrement vulnérable si vous êtes une femme (les menstruations entraînant une baisse du taux de fer) ou si vous suivez un régime végétarien sans veiller à un bon rééquilibrage en fer.

Des médicaments existent pour pallier à cette carence en fer. Le moyen le plus efficace pour la résoudre sur le long terme est de modifier son alimentation en sélectionnant des aliments riches en fer. On trouve du fer héminique (mieux assimilé par l'organisme) dans la viande rouge, les poissons et les fruits de mer. Légumineuses, haricots et fruits rouges, choux, abricots et dattes secs, cacao et agrumes sont aussi de bonnes sources de fer non héminique.

Essentiel pour avoir un corps et un esprit en bonne santé, le fer se trouve dans de nombreux aliments. Soyez attentif à ces 5 symptômes qui trahissent un apport insuffisant en fer pour combler cette carence sans tarder.

Article précédent Crème solaire : astuces pour protéger la peau des UV
Article suivant Vous buvez du café ? Voici une bonne raison de continuer
Plus de guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.