Vous avez constaté que, certaines nuits, votre partenaire tente d’engager avec vous une relation sexuelle inhabituelle ? Il est possible qu’il traverse une crise de sexsomnie. Au-delà du fantasme, cet étonnant trouble du sommeil peut être source de mal-être au sein d’un couple. Nous vous expliquons comment identifier et gérer un comportement de somnambulisme sexuel.

1 - Qu'est-ce que le somnambulisme sexuel ?

Le somnambulisme sexuel, souvent appelé sexsomnie, désigne l’ensemble des comportements sexuels involontaires se produisant durant le sommeil. Il peut s’agir d’un acte centré sur soi, comme la masturbation, ou bien dirigé vers sa compagne ou son compagnon de lit. Attouchements, discours obscène, rapport sexuel complet... Cela couvre toutes les facettes de la sexualité.

La sexsomnie concernerait environ 10% des somnambules. Les personnes souffrant de ce trouble du sommeil sont à 75% des hommes, mais il est possible que les comportements masculins soient davantage signalés en raison des abus physiques qui peuvent subvenir. Car pour arriver à ses fins, il arrive que le sexsomniaque aille jusqu’à employer la force.

Souvent, le trouble survient en début de nuit, pendant la phase de sommeil dit « lent profond ». Mais il peut également advenir à tout autre moment de temps de repos. La fréquence est très aléatoire en fonction des personnes et peut même varier, chez un même sujet, de crise quotidienne à seulement une ou deux fois par an.

Bon à savoir : L’alcool, le cannabis ou le manque de sommeil peuvent être des facteurs aggravants des tendances sexsomniaques. En cas de doute, il est conseillé de restreindre sa consommation de produits psychotropes.

2 - Reconnaitre un comportement sexsomniaque

Identifier un comportement sexsomniaque n’est pas toujours aisé. En pleine crise de somnambulisme sexuel, le sujet peut interagir de façon parfaitement normale avec son environnement : il a les yeux ouverts, semble avoir conscience de l’espace qui l’entoure et peut répondre à des questions simples. De plus, comme l’acte survient dans de nombreux cas au début de la nuit, le conjoint peut supposer que son partenaire n’arrivait pas à trouver le sommeil et souhaite engager une relation sexuelle normale.

Le principal indice permettant de prendre conscience d’une crise de sexsomnie est un comportement sexuel inhabituel dans le couple. Par exemple, l’homme peut engager un rapport plus violent, comme la sodomie si le couple ne la pratique pas en temps normal, ou avoir des paroles plus crues. Ou encore lorsque faire l’amour pendant les règles de la femme n’est pas une habitude et que le sujet semble pourtant le désirer. En cas de pratiques inhabituelles mal vécues, il est nécessaire d’aborder le sujet avec son partenaire le lendemain. S’il ne se souvient de rien, vous avez peut-être affaire à un cas de sexsomnie.

3 - Réagir face à une crise de sexsomnie

Pour bonne partie d’entre eux, il est facile de repousser un sexsomniaque. La crise est brève et il n’insiste pas ou se réveille rapidement. Mais comme dans le cas du somnambulisme classique, il arrive qu’il soit très compliqué de réveiller la personne dont le comportement violent perdure de longues minutes. Cela peut conduire à des situations de violence sexuelle pour le conjoint, dont les protestations sont ignorées, et même à des blessures physiques.

En cas de doute, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Le diagnostic est réalisé grâce à un questionnaire suivi d’une analyse en laboratoire du sommeil. Des traitements médicamenteux très efficaces existent pour mettre un terme aux épisodes de sexsomnie. La communication est donc essentielle au sein du couple pour détecter les comportements suspects et agir en conséquence.

Article précédent Crème solaire : astuces pour protéger la peau des UV
Article suivant Vous buvez du café ? Voici une bonne raison de continuer
Plus de guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.