La contraception masculine : une solution efficace ?

Par La rédaction | Mis à jour le 06/10/2020 à 10:38
Partager

L'usage évolue sur la question de la contraception : de nouvelles méthodes de contraception s'adressent aujourd'hui aux hommes. Leur avantage : aider au contrôle des procréations de façon moins dangereuse sur le plan hormonal que la pilule contraceptive féminine. Quels sont les différents types de contraceptifs masculins ? Lesquels sont les plus intéressants économiquement ? 

Le préservatif : le grand classique

C'est le premier contraceptif masculin auquel on pense. Commercialisé en 1848, le préservatif, condom pour les intimes, est devenu un recours largement défendu par nombre de campagnes de pub et de sensibilisation aux MST. 

Ses avantages : il ne demande aucun traitement hormonal ni intervention chirurgicale, et sauf cas de réaction allergique, il est généralement sans danger pour la santé. Il s'achète un peu partout sans ordonnance et son prix très abordable ajoute à son côté pratique.

Pratique pour des rapports ponctuels, le préservatif s'avère plus contraignant lors d'une relation suivie. Il peut aussi occasionner une gêne ou une déperdition de sensibilité de la verge lors d'un rapport sexuel. Et surtout, le préservatif n'est pas un contraceptif infaillible, avec un taux d'échec de 3 % (risque de déchirure, de glissement). 

Prix : à partir de 3 € la boîte de 6 préservatifs 

Le slip chauffant : chaud devant

Vous souhaitez vous débarrasser à la fois de votre préservatif et d'un risque de procréation lors de vos tendres moments en couple ? Le slip chauffant pour homme (contraception masculine thermique, de son petit nom) vous conviendra peut-être mieux. 

Le principe : ce slip réchauffe les testicules de 2 degrés environ en les rapprochant du corps, ce qui induit un arrêt de la fécondité des spermatozoïdes lors de vos rapports sexuels. Il demande un peu de temps au démarrage, puisqu'il faut le porter 7 jours sur 7, 15 heures par jour et pendant 3 mois pour activer son effet contraceptif.

Les avantages : vous êtes ensuite tranquille pendant un moment (3 mois avant le retour à la normale de votre fécondité) et le prix d'achat est à peine plus cher qu'un slip normal. Parmi les différentes méthodes de contraception c'est l'une des seules à être naturelle et réversible. De plus, elle n'induit pas de perturbation hormonale ni de déperdition de qualité du sperme.

L'inconvénient : s'il n'y a pas d'effets secondaires, tout comme pour la pilule féminine, il faut garder un œil sur le calendrier pour ne pas dépasser la date limite du retour de fécondité.

Prix : 15 € environ

La contraception hormonale : c'est parti pour un cycle

Comme les femmes, les hommes ont un cycle hormonal, mais au lieu de durer 28 jours en moyenne, il s'élève à 3 mois. Plus exactement, 72 jours : la durée de fabrication d'un spermatozoïde. C'est sur ce cycle que se base la contraception hormonale, ou plus exactement l'injection hormonale. Cette méthode de contraception peu répandue consiste à s'injecter de la testostérone 1 fois par semaine, ce qui a pour effet de stopper la production de spermatozoïdes. 

L'avantage : il est possible de s'administrer soi-même le traitement, disponible en pharmacie. Celui-ci est réversible (compter 3 mois pour un retour à la normale). Pour peu que la fréquence soit respectée, la contraception peut avoir une durée indéfinie.

Les inconvénients : L'injection d'hormones peut avoir des effets secondaires similaire à ceux de la pilule pour femme, tels qu'une prise de poids modérée ou l'apparition d'acnée. Lors de la prise de testostérone, il est important d'effectuer un suivi médical (spermogramme) tous les 3 mois, ce qui peut être contraignant sur le long terme.

Prix : autour de 10 € l'injection hebdomadaire

La vasectomie : le snip final

Cette dernière solution de contraception masculine est radicale : elle est à choisir uniquement si vous ne voulez pas ou plus d'enfants. À cette condition, elle sera aussi la plus sûre. La vasectomie consiste à ligaturer les canaux déférents qui transportent les spermatozoïdes des testicules au pénis. Plus qu'une méthode de contraception, c'est une solution de stérilisation. Encore peu plebiscitée en France, cette méthode est beaucoup plus répandue dans les pays anglo-saxons.  

Contrairement à une idée reçue, la vasectomie a l'avantage de ne pas entraîner d'effets secondaires sur l'érection ou le désir sexuel de l'homme. Elle n'entraîne pas non plus de prise de poids. Cette stérilisation est remboursée par la Sécurité sociale à hauteur de 56,89 €, l'opération coûtant 65 € en moyenne.

Dans les inconvénients, il faudra évidemment prendre en compte l'aspect irreversible de cette opération, qui est à choisir après mûre réflexion.

Prix : 65 €

La contraception peut prendre différentes formes pour les hommes : externe, hormonale, chirurgicale... Elle vous permet de contrôler votre fertilité et de choisir la solution contraceptive la plus accordée à vos préférences, à votre mode de vie et bien sûr, à votre budget !

Article précédent Crème solaire : astuces pour protéger la peau des UV
Article suivant Santé : des services d’urgences ont bel et bien fermé pendant l’été 2022
Plus de guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.