Connaissez-vous les nouveaux mots de la drague ?

Par Florian Billaud | Mis à jour le 12/02/2021 à 15:51
Partager

En matière de vocabulaire, la jeune génération ne manque pas d'inventivité. Si vous y avez quelque peu prêté attention, vous vous êtes sans doute rendu compte que les anglicismes sont toujours plus nombreux à alimenter leur lexique, y compris amoureux. Pour autant, vous n'y comprenez pas grand chose ? Voici quelques morceaux choisis, accompagnés de leur traduction !

Le shaveducking

Pour expliquer les choses simplement, voici une petite mise en situation : une femme attirée par les hommes barbus fait la connaissance, sur un site de rencontres, d’un membre présentant cette caractéristique. Or, au premier rendez-vous, les choses se gâtent. En effet, les petits défauts de l’homme en question prennent rapidement le pas sur la fameuse barbe qui avait préalablement séduit. C’est cela, le shaveducking !

Le ghosting

Cette tendance vise à rompre sans scrupule aucun... Concrètement, celui ou celle qui décide de mettre fin à la relation le fait tout simplement en ne prenant plus la peine de répondre ni aux appels ni aux messages de la personne. On a connu plus classe !À noter : des chiffres ahurissantsSelon le site de rencontres canadien Plenty of Fish (POF), présent aussi en France, pas moins de 78 % des célibataires seraient victimes de cette pratique pour le moins... douteuse !

Le ghostbusting

Après le ghosting, le ghostbusting ! Cette variante, inspirée du film Ghostbusters (en français, chasseur de fantômes), fait référence aux victimes du ghosting, lesquelles s’acharnent à contacter la personne qui s’est mise à les ignorer de but en blanc. Une manière pour les malheureux ghostés de prendre leur revanche !

Le firefooring

Ce terme se rapporte à la porte coupe-feu qui ne s’ouvre que d’un seul côté. Ici, comprenez relation amoureuse à sens unique. Alors que l’un s’investit, l’autre ne reçoit rien ou très peu en retour.

Le fauxbae'ing

Derrière ce mot un brin farfelu, une méthode bien rodée... En pratique, il s’agit de s’inventer une relation amoureuse via les réseaux sociaux, avec pour objectif de rendre un ex jaloux, de laisser croire que l’on a du succès ou encore de tempérer la curiosité d’un membre de la famille.

Le cricketing

Cela consiste à consulter un message sur son service de messagerie instantanée (WhatsApp, par exemple) pour bien montrer à l’émetteur qu’il a été lu, puis à attendre des jours voire des semaines avant de daigner y répondre. Le cricketing, ou comment mener l’autre en bateau !
Bon à savoir : des objectifs opposés
Certains auront recours au cricketing pour se faire désirer, tandis que d’autres l’appliqueront pour faire comprendre à l’autre qu’ils ne sont pas intéressés. Pas toujours facile donc pour la victime de savoir de quoi il retourne !

Le flexting

Le flexting désigne le fait de se vanter sur le net dans le but d’impressionner la personne avec qui l’on a un rancard. Une technique périlleuse, qui peut être à double tranchant !

Le serendipidating

Le concept ? Fréquenter quelqu’un sans réel enthousiasme, en attendant de trouver mieux. Vous avez dit figurant ?

Le breadcrumbing

Dernier terme de notre florilège, le breadcrumbing est un phénomène par lequel une personne donne des nouvelles au compte-gouttes. Le but ? Continuer de susciter l’intérêt de l’autre et, accessoirement, lui faire miroiter des étoiles pour avoir toujours quelqu’un sous le coude au cas où.

Expliqué comme cela, c’est tout de suite plus clair, n’est-ce pas ? Comme vous avez pu le constater, ce vocabulaire n’est pas très glorieux, pas tant sur la forme mais sur le fond... Vous pourrez cependant mieux comprendre vos ados lorsque vous entendrez ces termes sortir de leur bouche !

Article précédent Crème solaire : astuces pour protéger la peau des UV
Article suivant Coupures d’électricité : faudra-t-il jeter la nourriture du frigo et du congélateur ?
Plus de guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.