5 aliments qui mettent de mauvaise humeur

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 21/10/2021 à 15:00
Partager

Aussi surprenant que cela puisse paraître, certains aliments auraient tendance à nous mettre plus facilement sur les nerfs que d’autres. C’est en tout cas ce qui ressort de différentes études scientifiques menées sur le sujet. Alors, de quoi ne faut-il pas abuser pour conserver sa bonne humeur ? Réponse !

1. Les chips et autres biscuits apéritifs

En plus d’être salées à l’excès, ces stars de l’apéro renferment un additif alimentaire dont le nom est peu ragoûtant : glutamate monosodique, ou glutamate de sodium. Enrichi en sel (environ 30 %), il est largement utilisé dans l’industrie agroalimentaire comme exhausteur de goût.

Le glutamate monosodique est issu de la fermentation d’ingrédients d’origine végétale comme la betterave, le maïs ou la canne à sucre. On pourrait alors se dire qu’il n’a rien d’artificiel – ce qui n’est pas faux – et qu’il n’a donc pas d’incidence sur la santé. Sauf que si ! En effet, si vous consommez des produits qui en contiennent en trop grande quantité, vous n’êtes pas à l’abri d’un coup de fatigue. Mieux vaut donc éviter d’engloutir un paquet de chips en une seule fois !

Le saviez-vous ?

Le glutamate est naturellement présent dans notre organisme. Le fait d’en consommer à outrance entraîne alors un déséquilibre, d’où la fatigue ressentie après coup.

2. Le hamburger-frites du fast-food

En cas de grosse fringale ou lorsque l’occasion se présente, difficile d’y résister ! Mais aussi agréable soit la dégustation d’un bon hamburger-frites, vous en paierez le prix ensuite… Il faut en effet savoir que les graisses saturées (encore appelées mauvaises graisses), que l’on retrouve en abondance dans ce genre de produit, vont prendre le pas sur les graisses insaturées ou bonnes graisses. Autrement dit, ces dernières – présentes dans les huiles végétales, les poissons gras, les noix, etc. – auront du mal à être absorbées par l’organisme. On pense en particulier aux acides gras insaturés type oméga-3, dont le rôle est de réguler l’humeur !

3. Les produits allégés en sucre

Soda, yaourt, compote, bonbons, confiture, sirop… les produits light ont tous un point en commun : le sucre est remplacé en principe par de l’aspartame, un édulcorant artificiel au pouvoir sucrant environ 200 fois supérieur à celui du sucre. Le problème : absorbé en trop grande quantité, l’aspartame empêche l’organisme de produire de la sérotonine. Vous savez, la fameuse hormone du bonheur !

Conséquence ? Une humeur en berne, mais aussi des maux de tête, des troubles du sommeil ou encore des douleurs musculaires. Si vous voulez vraiment limiter votre consommation de sucre, achetez des produits nature et remplacez-le plutôt par de l’édulcorant naturel (Stevia) ou du sucre naturel, comme le miel, le sirop d’érable ou le sirop d’agave.

4. Les aliments en conserve

Haricots verts, raviolis, cassoulet, sardines… Comme les biscuits apéro, les conserves ont une teneur non négligeable en glutamate monosodique. À la place, faites des conserves maison ou achetez frais/surgelé ! Sinon, reportez-vous sur les conserves bio, qui n’en contiennent pas.

Bon à savoir : manger bio sans se ruiner

Le bio est bien meilleur pour la santé, mais vous le savez, cela a un prix… Depuis quelques années, certains acteurs comme La Fourche ou Aurore Market révolutionnent ce marché. Le concept ? Moyennant une adhésion annuelle (60 € ou plus), vous payez vos produits bio jusqu’à 50 % moins cher. À noter : si sur l’année, vous économisez moins comparé au montant de l’adhésion, on vous rembourse la différence !

5. Les barres sucrées

Chocolatées, aux céréales… les barres sucrées sont pratiques et appréciées du plus grand nombre. En milieu de matinée ou d’après-midi, elles coupent les petites faims et nous donnent rapidement un regain d’énergie. Seulement, elles contiennent souvent beaucoup trop de sucre, elles font grimper le taux de glycémie – c’est le fameux pic glycémique –, puis celui-ci tombe en chute libre. Résultat, en plus de ne pas vous sentir rassasié bien longtemps, vous faites subir un stress à votre organisme.

Ceci est bien sûr aussi valable pour tous les produits (trop) sucrés. En remplacement, un fruit comme la pomme, ou encore quelques noix font bien mieux l’affaire. Cela vous aidera à patienter jusqu’au prochain repas sans vous sentir nerveux !

Bref, si vous êtes tout à coup irritable alors que vous venez d’ingurgiter l’un de ces produits, ne cherchez plus ! Pour booster votre humeur, privilégiez les viandes maigres, les légumes et les produits à indice glycémique bas à moyen. Pensez d’ailleurs à les marier autant que possible avec les produits « interdits » cités dans cet article lorsque vous les consommerez à l’occasion. Vous limiterez ainsi leurs effets négatifs sur votre humeur !

Article précédent Crème solaire : astuces pour protéger la peau des UV
Article suivant Coupures d’électricité : faudra-t-il jeter la nourriture du frigo et du congélateur ?
Plus de guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.