Dormir avec un ventilateur : une bonne idée ?

Par Johanna A | Mis à jour le 08/07/2022 à 11:08
Partager

Le mois de juin 2022 a commencé très fort avec des températures très élevées. Si les grosses chaleurs sont difficiles à supporter en journée, elles empêchent souvent de pouvoir bien dormir. Si vous ne possédez pas de climatiseur à la maison, vous avez certainement songé à dormir avec votre ventilateur. Mais, est-ce réellement une bonne idée pour la santé que de dormir en présence du ventilateur ? Voyons les effets provoqués par la présence d’un ventilateur durant la nuit. 

 

Le ventilateur assèche les yeux

L’air diffusé en continu par le ventilateur va venir assécher la surface de vos yeux. Ceci peut devenir un problème en général, car vous pouvez souffrir d’irritations, mais c’est surtout un problème pour les personnes portant des lentilles. Nous savons qu’un œil trop sec supporte difficilement le port des lentilles. 

 

Le ventilateur engendre un risque de déshydratation

Le ventilateur n’assèche pas uniquement les yeux, mais également, la peau. Cette dernière est déjà asséchée davantage l’été à cause de la présence des rayons solaires. Avec l’air soufflant durant la nuit entière sur notre peau, nous risquons la déshydratation. Surtout que la nuit, étant donné que vous dormez, vous ne buvez pas régulièrement.

A lire aussi : les 7 signes que vous ne buvez pas assez d'eau.

Le ventilateur amplifie les problèmes d’allergie

Le ventilateur a pour rôle de brasser l’air ambiant de la pièce ; vous inhalez et respirez donc les poussières, d’éventuels pollens ou tout autre résidu. Si vous avez des problèmes respiratoires ou êtes victimes des allergies du printemps, cela peut donc les amplifier. Nous vous déconseillons de l’allumer la nuit si vous vous trouvez dans ce cas.

 

Le ventilateur augmente les risques cardiaques chez les séniors

Les personnes âgées transpirent moins que les plus jeunes et le ventilateur peut avoir l’effet inverse chez les séniors en faisant augmenter leur température corporelle. Le ventilateur peut également faire augmenter le rythme des battements du cœur des personnes âgées : ceci engendre forcément un risque de problème cardiaque durant la nuit. 

 

Le ventilateur augmente les risques de tensions musculaires

En laissant votre ventilateur allumé toute la nuit, vous allez subir les va-et-vient incessants de l’air brassé par l’appareil. Vous risquez ainsi la grosse crampe musculaire ou le torticolis, si vous recevez l’air au niveau de la nuque. Mieux vaut privilégier les fenêtres ouvertes durant l’été, mais nous savons que c’est parfois difficile : il n’y a parfois pas un brin d’air à l’extérieur et vous risquez les piqures de moustique. 

 

Le ventilateur peut provoquer un problème de régulation thermique

Le problème surviendra davantage si vous dormez nu, mais peut également survenir en étant habillé.  Nu, le risque augmente. Comme l’air arrive directement sur votre peau, vous pouvez parfois ressentir des frissons durant la nuit, cela indique un problème de régulation thermique. Vous n’allez certainement pas vous en rendre compte si vous dormez. Mais, dans ce cas, vous prenez le risque de vous réveiller enrhumé. 

 

Le ventilateur peut impacter la qualité du sommeil

Tout d’abord, le bruit émis par le ventilateur peut vous empêcher de vous endormir rapidement. Mais, une fois endormi, même si vous ne vous en rendez pas compte, le sommeil ne sera pas aussi qualitatif à cause du bruit des hélices de l’appareil. 

 

Il augmente les risques de transmission de la covid

Il était important qu’on le mentionne même si le covid est moins présent autour de nous. Sachez que si une personne présente dans la pièce est positive au covid et que vous ne le savez pas encore, l’air brassé par le ventilateur va transporter le virus dans la pièce et vous augmentez donc les risques d’être contaminé. Lorsque le ventilateur est en route, la distanciation sociale n’a plus d’effet puisque l’appareil transporte les particules du virus à plus de 2m de distance.

Nos conseils pour dormir avec un ventilateur

Si la situation est difficilement tenable et que vous ne vous imaginez pas dormir sans votre ventilateur, voici quelques conseils à appliquer pour minimiser les risques engendrés par le fonctionnement de l’appareil : 

  • Faites fonctionner votre ventilateur à puissance minimale afin d’atténuer légèrement les effets ;
  • Placez le ventilateur dans un coin de la pièce et non pas juste à côté du lit ;
  • Orientez l’appareil plutôt en direction du bas de votre corps et évitez que l’air n’arrive sur votre cou, votre dos ou votre visage ;
  • Couvrez-vous de vêtements légers ou d’un drap fin afin de ne pas recevoir l’air directement sur votre peau ;
  • Portez des boules quies si cela ne vous gêne pas trop, cela vous évitera d’entendre le bruit des hélices de l’appareil ;
  • Avant de vous coucher, pensez à humidifier légèrement votre peau pour limiter la production de mucus durant la nuit. C’est un bon moyen de limiter les risques de vous réveiller enrhumé ;
  • Enfin, pensez à vous offrir un ventilateur avec une minuterie. Vous pourrez ainsi programmer l’arrêt autonome de l’appareil quelque temps après l’endormissement et vous n’aurez pas à subir les effets désagréables que peut provoquer le ventilateur en tournant une nuit entière. 

Mais, comme à la rédaction, nous souhaitons que nos lecteurs prennent le moins de risques possible tout en économisant (car le ventilateur consomme peu, mais consomme tout de même de l’énergie), on vous donne aussi nos meilleurs conseils pour réussir à vous endormir quand il fait trop chaud en temps de canicule

 

Article précédent Crème solaire : astuces pour protéger la peau des UV
Article suivant Les déodorants contiennent encore trop de produits néfastes
Plus de guides santé & bien-être
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.