Selon un baromètre, les Français estiment manquer de médecins

Par Cédric Bonnefoy | Mis à jour le 12/08/2022 à 11:43

L’accès aux soins est-il suffisant en France ? Non selon un baromètre d’opinion. Les résultats sont sans appel : les Français estiment qu’il n’y a pas suffisamment de médecins à proximité de leur domicile. 

medecins, manque, barometre
Désormais, un Français sur deux estime ne pas avoir suffisamment de médecins à proximité de leur domicile, un record.

Des manques de médecins partout

Les Français manquent-ils de médecins ? Ceux qui ont été interrogés dans le cadre du baromètre d’opinion de la Dress, la direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques, le pensent en tout cas. Ainsi, un sur deux estime qu’il n’y a pas suffisamment de médecin généraliste à proximité de chez lui en 2021. Un chiffre en augmentation de 7% par rapport à 2020. C’est le plus haut niveau atteint depuis 2015. 

Côté spécialiste, le fossé est encore plus marqué. 64% des sondés affirment ne pas avoir suffisamment de médecins spécialistes à proximité de chez eux. C’est là-aussi une augmentation de 7% par rapport à l’année précédente et le plus haut niveau jamais atteint dans le baromètre. Cette question a été introduite au questionnaire en 2015. Les dentistes et les kinésithérapeutes sont deux spécialités qui manquent le plus d’après le baromètre.

Un constat marqué dans les communes rurales et l’ouest de la France

Sans surprise, ce sont les habitants des communes rurales qui perçoivent le plus un manque de présence de médecins généralistes ou spécialistes. Concernant les premiers, ils sont 61% à le penser, le chiffre monte à 77% pour les seconds. Les habitants des communes de plus de 100.000 habitants ou de la région parisienne perçoivent moins ce manque. Ils sont seulement 37% à ressentir un manque de généralistes. 

Cette situation semble être plus contrastée suivant les régions. Ce manque est davantage perçu par les habitants de l’ouest de la France, 80% des généralistes contre 24% pour les habitants de l’est du pays. La situation est similaire concernant les spécialistes. 

À lire aussi Quel est le rôle de la médecine du travail ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.