Maladies neurodégénératives : les joueurs de rugby particulièrement exposés

Par Jean-Baptiste Le Roux | Mis à jour le 06/10/2022 à 14:12

Une nouvelle étude a pointé du doigt les dangers du rugby pour le cerveau. Ainsi, les joueurs internationaux ont deux fois et demi plus de chances de développer des maladies neurodégénératives.

Rugby
Pour cette étude, 412 anciens internationaux écossais de rugby ont été étudiés.

Des risques accrus de maladies neurodégénératives

C’est l’une des faces sombres d’un sport magnifique. Une équipe de chercheurs de l’université de Glasgow, dans un pays où le ballon ovale fait figure de religion, a mené une étude sur les risques que peut causer le rugby sur le cerveau. Il en ressort des résultats particulièrement inquiétants. Des résultats qui ne sont guère étonnants au regard des nombreux dangers de ce sport, surtout à un niveau international.

D’après cette étude, les joueurs internationaux de rugby auraient deux fois et demi plus de chances de développer des maladies neurodégénératives. Parmi les maladies les plus en vue, figure notamment la maladie de Parkinson. Pour cette dernière, les risques seraient trois fois plus élevés. Pire, s’agissant de la maladie du motoneurone, les risques seraient quinze fois plus élevés.

Les joueurs internationaux dans le collimateur

Pour réaliser une telle étude, les scientifiques ont étudié pas moins de 412 anciens internationaux écossais de rugby, avant de les comparer à un échantillon de 1.200 personnes issues de la population écossaise classique. L’état du cerveau des joueurs observés par les chercheurs est sans appel : leur système nerveux est en moins bon état que des personnes lambda.

Ce n’est pas la première fois qu’une étude pointe du doigt de tels risques. Récemment, trois anciens joueurs irlandais ont porté plainte contre leur fédération pour des commotions subies à répétition. Certains joueurs témoignent aujourd’hui souffrir de démence précoce. Des commotions qui ont évidemment un lien direct avec les risques de maladies neurodégénératives.

À lire aussi Quels sont les sports qui font maigrir ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.