Insomnie : un nouveau traitement bientôt commercialisé aux États-Unis

Par Nicolas Boutin | Mis à jour le 12/01/2022 à 15:19

Fondateur d’Idorsia, une société suisse, un couple français vient de décrocher une première homologation pour la commercialisation d’un nouveau médicament contre l’insomnie. Il pourra être commercialisé aux États-Unis.

Insomnie
Contrairement aux somnifères, le traitement « daridorexant » inhibe une hormone stimulant l’éveil.

Un médicament qui inhibe l’orexine

Et si vous retrouviez le sommeil grâce à un couple français ? Fondateurs de l’entreprise suisse Idorsia, Jean-Paul et Martine Clozel vont pouvoir commercialiser un traitement contre l’insomnie aux États-Unis. Le nouveau médicament, baptisé « daridorexant » vient de recevoir une première homologation de la Food and Drug Administration (FDA).

Un traitement qui sera commercialisé sous le nom de Quviviq, en deux dosages : 25 mg et 50 mg, annonce l’entreprise helvète. Contrairement aux somnifères classiques, le daridorexant inhibe l’orexine, une hormone stimulant l’éveil. De quoi régler les problèmes d’insomnie, qui touchent entre 15 et 20% des Français, même s’il n’est pas encore prévu de débarquer dans l’Hexagone.

Une somnolence réduite

Les première boîtes pourront être vendues dans les pharmacies américaines à partir de mai prochain. Pour obtenir l’homologation, le traitement est passé par une étude clinique de phase 3 menée auprès de 1.854 adultes dans dix-huit pays différents. Contrairement aux somnifères, l’état de somnolence est réduit.

Pourrait-il arriver dans les pharmacies européennes ? Une demande de commercialisation a été déposée en mai 2021. En attendant, le laboratoire Merck a déjà lancé un traitement similaire qui pourrait arriver sur le marché américain, australien, canadien et japonais.

À lire aussi Comment mieux gérer ses émotions ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils shopping
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.