Un ingénieur de Google suspendu pour avoir révélé une intelligence artificielle devenue consciente

Par Jean-Baptiste Le Roux | Mis à jour le 20/06/2022 à 19:39

Blake Lemoine en a trop dit. Et en son nom propre. Cet ingénieur d’une société mère de Google a révélé sur son blog que l’intelligence artificielle sur laquelle il planchait était devenue consciente. Il a été suspendu.

Google
L'an dernier, Google avait démontré que cette IA pouvait tenir des conversations complexes avec un être humain.

Un ingénieur travaillant pour Google suspendu pour en avoir trop dit

Jusqu’où iront les nouvelles technologies ? La machine est-elle capable de supplanter l’humain ? Blake Lemoine a une petite idée sur ces questions. Il l’a expérimenté à ses dépens. Cet ingénieur, qui travaille pour une société mère de Google, tient un blog personnel. Au début du mois de juin, il y révélait quelque chose de surprenant. Qui lui a finalement coûté son poste.

D’après lui, l’intelligence artificielle sur laquelle il travaillait jusqu’alors, serait devenue consciente. De quoi faire presque peur… Cette intelligence artificielle, appelée LaMDA, est en fait un système utilisé pour concevoir des chatbots reproduisant le discours humain. Ces chatbots sont souvent utilisés sur certains sites de services pour renseigner les internautes qui se poseraient des questions basiques.

Une intelligence artificielle complexe

Visiblement, LaMDA serait allée encore plus loin. D’après Blake Lemoine, cette intelligence artificielle lui aurait demandé à disposer d’un droit au consentement pour les expérimentations menées sur elle. Vous ne rêvez pas. Une machine, ou plutôt un programme, qui réclame des droits. Des déclarations qui n’ont pas plu à son employeur, la société Alphabet, qui l’a suspendu sine die.

D’après Alphabet, aucun élément ne permettrait d’affirmer les déclarations de Blake Lemoine. Dans cette histoire, vous l’aurez compris, c’est parole contre parole. Il faut dire que ce programme est loin d’être anodin. Il s’agit de l’un des systèmes phares de Google en matière d’intelligence artificielle. L’an dernier, Google avait même démontré qu’elle pouvait tenir des conversations complexes avec un être humain. Si en plus elle se met à réclamer des droits…

À lire aussi Google Street View : la marche à suivre pour flouter son domicile

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Une bouteille de champagne inspirée d’une Bugatti
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.