Contrefaçons, phishing... le Black Friday arrive avec son lot de dangers

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 22/11/2022 à 08:28

Le vendredi 25 novembre 2022 se tiendra la nouvelle édition de la journée de promotions américaine Black Friday. Elle sera suivie, lundi 28 novembre 2022, de son alter-ego de la tech, le Cyber Monday. Et si les promotions devraient être légion, l’UFC Que Choisir et l’Unifab alertent : le risque d’acheter des contrefaçons voire de se faire tout simplement arnaquer est loin d’être nul.

black friday contrefaçon piratage
Le Black Friday cache potentiellement des arnaques.

Les contrefaçons sont légion durant le Black Friday

Dans un communiqué publié sur son site officiel, l’Unifab (Union des fabricants) tient à rappeler aux consommateurs que sur Internet il y a un fort risque d’acheter des contrefaçons. Des achats de faux qui sont faits aux dépens des internautes : ces derniers pensent honnêtement acheter des produits certifiés, mais ce sont des contrefaçons qui sont reçues.

Et ce n’est pas un fait rare : selon les données de l’Unifab, 37% des acheteurs sur Internet français ont déjà reçu une contrefaçon à cause d’une promotion pour le Black Friday. L’Unifab donne, sur son site, quelques conseils pour ne pas se faire piéger, en commençant par surveiller le prix (s’il est trop alléchant ça peut cacher une arnaque) ainsi que s’assurer que le site soit crédible et fiable. Et le danger n’est pas que économique : une contrefaçon peut présenter des risques pour la santé puisqu’elle ne respecte pas les règles de sécurité et de fabrication.

Attention aux campagnes de phishing spéciales Black Friday

De son côté, l’association UFC-Que Choisir publie un article sur les risques d’arnaque et de vol de données personnelles qui augmentent lors du Black Friday. La période de promotions est notamment l’occasion, pour les pirates informatiques, de faire circuler sur les réseaux sociaux de fausses promotions, sous la forme de bons d’achat ou de fausses loteries.

Les pirates espèrent attirer les internautes qui guettent les bons plans. Ces campagnes visent à voler les données personnelles des consommateurs, ainsi que leurs coordonnées bancaires, qui pourront être ensuite utilisées à mauvais escient ou vendues à des tiers.

À lire aussi : Achats sur Internet : top 5 des sites d’avis en ligne les plus fiables

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.