Arnaques sur Internet : un guide pour mieux se protéger

Par Paolo Garoscio | Mis à jour le 01/08/2022 à 11:42

Les arnaques sur Internet sont légion et prennent des formes très différentes : du simple site e-commerce inexistant au vol de données personnelles et bancaires, en passant par des mails frauduleux… s’y retrouver et s’en protéger peut devenir complexe. Heureusement, la DGCCRF a publié un guide.

guide arnaque internet conseils
Un guide pour se protéger des arnaques en ligne a été publié par la DGCCRF.

Bien connaître les arnaques pour mieux s’en prévenir

Publié le 17 juillet 2022, le « Guide de prévention contre les arnaques » est un outil à destination de toutes les personnes qui s’inquiètent de pouvoir être victimes d’arnaques sur Internet. « Il est essentiel de maintenir une vigilance permanente en rappelant les attitudes réflexes qu’il convient d’adopter pour déjouer de potentielles arnaques », explique la DGCCRF dans l’avant-propos.

Pour ce faire, le guide différencie les types d’arnaques que peuvent rencontrer les internautes. Arnaques aux achats en ligne, dropshipping mais aussi fraude aux paiements, usurpations d’identité ou encore rançongiciels, le guide se veut exhaustif. Certaines arnaques sont en effet plus difficiles à contrecarrer que d’autres, car si pour la vente en ligne la vigilance est l’arme première, les escrocs sont parfois proactifs pour voler coordonnées bancaires et informations personnelles.

Expliquer pour comprendre et avoir les bons réflexes

Le guide est très concentré : en 17 pages seulement, il précise chaque type d’arnaque avec les techniques utilisées par les escrocs et les droits des consommateurs. L’idée est bien évidemment que les internautes comprennent mieux ce qu’ils risquent pour qu’ils ne tombent pas dans les nombreux pièges qui leurs sont posés.

De plus, chaque arnaque est accompagnée d’une série de conseils de la part de la DGCCRF pour se protéger, avec des précisions sur les détails qui peuvent révéler l’escroquerie. Et, bien évidemment, il explicite la procédure à suivre si l’on est victime. Car selon le type d’arnaque, les procédures ne sont pas les mêmes, certaines nécessitant de contacter sa banque quand d’autres doivent être signalées à la police et la gendarmerie.

À lire aussi Arnaques téléphoniques : comment ne plus tomber dans le piège ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Inflation : les Anglais doivent choisir entre nourrir leur chien ou leurs enfants
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.