Apple ne tient pas toutes ses promesses

Par Cédric Bonnefoy | Mis à jour le 26/12/2022 à 14:54

Le géant américain Apple soupçonné de récolter les données personnelles de ses utilisateurs sans leur consentement. Et pourtant, la firme indique régulièrement être la championne en la matière. Il semblerait que cet argument ne soit plus si vrai. 

Apple, proces, violation, donnees, personnelles
Apple devra s'expliquer devant les tribunaux américains

Une plainte déposée aux États-Unis

Malgré ses promesses, Apple ne serait pas si honnête pour protéger vos données personnelles. La marque est même accusée de les collecter sans votre accord. Sont particulièrement concernés les utilisateurs d’iPhone. Cette accusation fait l’objet d’une plainte aux États-Unis. Le géant à la pomme continuerait de ramasser les données personnelles même après l’apparition de la possibilité d’interdire tout suivi. Au final, Apple devra se défendre et se justifier devant les tribunaux américains. 

Deux chercheurs en sécurité viennent de démontrer que chacun des clics quotidiens sur l’écran de votre iPhone est collecté puis analysé. Pire, la fonctionnalité pour garantir une navigation sans traçage ne serait qu’un écran de fumée. Même activé, Apple continuerait à récupérer les données des utilisateurs. Des accusations graves qui n’ont pas manqué de faire réagir aux États-Unis.
 

Des utilisateurs suivis à la trace

Au cours de leur enquête, les deux chercheurs mettent en évidence les pratiques de la marque à la pomme. Par exemple, elle connaîtrait en temps réel vos recherches au sein d’Apple Store. Mais aussi sur quelle application vous avez cliqué ou encore combien de temps vous l’avez consulté. Pareil pour l’application Bourse. À chaque fois, la firme arrive à connaître sur quels articles vous allez miser. Ou encore à quelle heure ou à quel jour vous dénichez des informations avant de faire votre choix.  

Ainsi, une class-action vient d’être déposée devant la justice pour violation du California Invasion of Privacy Act. En Californie, il vise à protéger le droit des utilisateurs à refuser de communiquer leurs données, surtout à des fins d’analyse. La plainte ne vise pas directement la collecte d’informations personnelles mais plutôt le fait de continuer cette pratique même après le refus du propriétaire. 

À lire aussi : Comment récupérer les données sur un smartphone ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Ne ratez pas cette promo Air France !
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.