Quels sont les différents types de prothèses dentaires et combien coûtent-elles ?

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 13/09/2021 à 16:53
Partager

En matière de prothèse dentaire, force est de constater que le choix est large. Fixe, provisoire ou amovible, la solution sera adaptée aux besoins spécifiques de chaque patient. Ces prothèses ont un coût relativement élevé qui peut être pris en charge si vous avez souscrit une bonne mutuelle santé.

Pourquoi mettre une prothèse dentaire ?

Cela répond à deux besoins :

  • Perte d’une ou plusieurs dents qu’il faut remplacer
  • Dent abîmée qu’il faut protéger.

Une dent cassée, une carie qui a fortement endommagé la dent, l’âge, il existe de nombreuses raisons de perdre ses dents et d’avoir besoin d’une prothèse dentaire.

Les trois types de prothèses dentaires

On recense trois sortes de prothèses qui vont vous permettre d’améliorer votre quotidien, tant sur le plan esthétique que sur celui de la mastication.

La prothèse provisoire

Cette prothèse, comme son nom l’indique, est posée de manière provisoire. Cela permet d’attendre la mise en place de la prothèse définitive.

Si le dentiste fait le choix de vous proposer une prothèse temporaire, c’est là encore pour deux raisons. Lorsqu’il s’agit d’un dentier, vous pouvez continuer à manger normalement entre deux rendez-vous. Lorsqu’il s’agit d’une couronne ou d’un implant, dès lors que la dent est visible, il s’agit ici de considérations esthétiques.

Le prix d’une prothèse dentaire provisoire varie très sensiblement selon le nombre de dents que vous souhaitez remplacer. Pour une dent, comptez environ 450 €. Le prix atteint 1 800 € pour 10 dents et jusqu’à 2 500 € pour un dentier complet.

La prothèse amovible

Là encore, le nom de cet élément est particulièrement parlant. La prothèse dentaire amovible peut s’enlever. Elle peut être partielle ou complète.

La prothèse partielle dispose d’un châssis métallique et d’un crochet et permet de remplacer quelques dents. La prothèse complète n’est autre que le dentier. Cette dernière s’adresse donc aux personnes qui n’ont plus de dents du tout. Si le système est amovible, il est toutefois nécessaire de le maintenir durant l’utilisation. Les patients doivent alors utiliser une colle spéciale.

Il faut compter entre 500 et 1 500 € pour une prothèse amovible partielle contre 1 200 à 2 500 € pour une prothèse amovible complète.

La prothèse fixe

Il existe cette fois trois possibilités.

La plus utilisée est la couronne : c’est celle qui coûte le moins cher. La couronne dentaire est placée sur une dent endommagée qui ne peut être restaurée. Le dentiste façonne la dent d’origine pour pouvoir y placer cette prothèse fixe. Elle peut être en métal, en céramique, mais il peut également s’agir d’une couronne céramo-métallique. Le concept de cette troisième solution est simple : il permet, sur la face visible de la dent, de bénéficier d’une couronne couleur dent. La partie métallique se situe alors sur la partie non visible de la dent.

Pour une couronne en céramique sur une incisive, comptez entre 600 et 1 500 € contre 350 à 600 € pour couronne métallique.

L’implant dentaire est solution différente puisqu’il s’agit cette fois de remplacer une dent qui a été retirée par le chirurgien-dentiste. L’objectif est ici de placer une racine artificielle dans l’os. Ensuite, le dentiste place sur cette racine une prothèse dentaire.

L’implant dentaire est assez onéreux, comptez entre 1 250 et 2 350 €.

Enfin, le bridge (pont en anglais) permet de remplacer plusieurs dents. À l’image d’un pont, il utilise des piliers pour être maintenu. L’objectif est ici de remplacer une dent en la maintenant grâce à deux prothèses placées sur les dents contiguës.

Le prix est encore une fois assez élevé. Pour un bridge sur deux dents piliers avec un élément intermédiaire métallique, comptez entre 900 et 1 500 € et jusqu’à 2 000 € pour une prothèse céramo-métallique. 

Prothèse dentaire : quel remboursement ?

Le remboursement octroyé par la Sécurité sociale est relativement faible. La base de remboursement varie selon la nature de la prothèse dentaire.

  • Pour une couronne métallique, la base de remboursement est de 120 €. Si votre dépense atteint 500 €, votre reste à charge est donc de 380 €.
  • Pour un implant dentaire, seule la couronne est remboursée sur la même base que la couronne classique.
  • Si vous vous faites placer un bridge sur 2 dents piliers avec un élément intermédiaire, la base de remboursement est cette fois de 279,50 €.

Une bonne mutuelle dentaire pour faire baisser le prix de la prothèse dentaire

La mutuelle santé s’impose lorsque vous avez besoin d’une prothèse. Certes, cela a un coût, mais vous réduisez mécaniquement votre dépense de santé. 

Les assureurs proposent différents niveaux de remboursements avec parfois même des renforts pour accentuer le remboursement pour les soins dentaires. Il est important de bien comparer les niveaux de remboursement pour trouver la formule qui correspond à vos besoins.

Prenons un exemple simple. Un assureur vous propose trois formules. L’une rembourse 100 % de la base de remboursement (BR). La deuxième rembourse 200 % et la troisième 300 %.

Cela signifie que pour une couronne dont la BR est de 120 €, vous pouvez espérer un remboursement de :

  • 120 € avec la première formule
  • 240 € avec la deuxième formule
  • 360 € avec la troisième formule.

Pour une couronne dentaire à 500 €, même avec la troisième formule, votre reste à charge est de 140 €.

N’hésitez pas à faire un comparatif. Les comparateurs mutuelle santé sont des outils gratuits et sans engagement qui vous permettent de faire des économies chaque année sur votre mutuelle santé sans pour autant rogner sur les garanties. L’objectif est ici de considérer qu’à garanties égales il est possible de payer moins cher.

Prothèse dentaire : et pourquoi pas le 100 % Santé ?

Le prix des prothèses dentaires est particulièrement élevé et même une bonne mutuelle ne propose pas toujours un remboursement adapté à vos frais médicaux. C’est pourquoi une nouvelle solution existe : le 100 % Santé ou RAC 0 (reste à charge zéro). Cela a été mis en place pour limiter le risque de renonciation aux soins médicaux.

Avec le 100 % Santé, vous pouvez espérer une prise en charge totale par la Sécurité sociale et votre mutuelle santé en respectant simplement quelques conditions.

En premier lieu, vous devez avoir souscrit un contrat de mutuelle responsable. Il s’agit d’un contrat qui respecte un cahier des charges précis et qui est solidaire. Cela signifie que votre mutuelle ne peut vous demander de remplir un questionnaire médical. De plus, il doit prendre en charge le ticket modérateur et rembourser le forfait journalier.

D’autre part, pour bénéficier du 100 % santé pour vos prothèses dentaires, vous devez respecter des règles spécifiques. Toutes les prothèses ne sont pas éligibles à ce dispositif. Les prothèses dentaires remboursées dans le cadre du 100 % Santé sont les suivantes :

  • Les couronnes céramo-métalliques et céramiques monolithiques en zircone pour les dents visibles telles que les incisives, canines et premières prémolaires
  • Les couronnes en zircone pour les dents visibles telles que les incisives, les canines et les deuxièmes prémolaires
  • Les couronnes métalliques pour toutes les dents
  • Les bridges métalliques pour les incisives
  • Les dentiers en résine dont le prix est plafonné à 1 100 €.

À lire aussi : Les meilleures mutuelles pour les frais dentaires et optiques

Article précédent Comment bien négocier votre contrat de prévoyance ?
Article suivant Consultation médicale : une sanction financière pour les patients absents ?
Plus de guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.