Peut-on manger du fromage pendant la grossesse ?

Par La rédaction | Mis à jour le 17/09/2019 à 11:37
Partager

Beaucoup de femmes se demandent si le fromage est à bannir pour manger sainement pendant leur grossesse. Certaines précautions doivent en effet être prises si vous êtes enceinte afin de préserver votre bien-être et celui du fœtus. Qu’en est-il du fromage ?

Qu'apporte le fromage à la maman et au bébé ?

Il faut savoir que vous avez besoin de calcium pendant votre grossesse. Or, le fromage est riche en protéines et en calcium. Il est donc important d’en consommer pendant cette période pour favoriser la construction du squelette du bébé. Vous avez l’habitude d’entendre qu’il faut consommer trois produits laitiers par jour, vous pouvez y inclure le fromage à condition qu’il soit fabriqué avec de la pâte cuite ou du lait non cru.

Manger du fromage présente-t-il des risques pendant la maternité ?

Le fromage peut tout à fait représenter un risque pour la mère et le fœtus. Le fromage à base de lait non pasteurisé ou de lait cru est à éviter. C’est le cas du camembert ou des fromages humides comme le roquefort. Ils peuvent causer la listériose, une infection d’origine alimentaire provenant des bactéries qui se développent sur les aliments crus, et ils peuvent affecter gravement la formation du fœtus. Il est vrai que le risque est faible, mais mieux vaut prévenir que guérir. De même, les fromages à croûte fleurie tels que le crottin de chèvre, ou à croûte lavée comme le maroilles favorisent le développement de la listeria, et ne sont pas indiqués pour les femmes enceintes.

Femmes enceintes : quel fromage choisir ?

Pour consommer en toute sérénité les fromages, optez pour le lait cuit ou pasteurisé. Il vous est conseillé de lire attentivement l’emballage et de choisir un produit à base de lait non cru. Ainsi les fromages à pâte molle et les fondus peuvent intégrer votre menu à condition qu’ils soient fabriqués au lait cuit. Pas besoin de vous priver, vous pouvez manger du gruyère, du parmesan, du cheddar, de l’emmental ou de la mozzarella. Pour favoriser le transit et se faire plaisir, le fromage de chèvre frais (pasteurisé) peut être consommé par une femme enceinte, tout comme les fromages blancs et le fromage fondu. Pour éviter les kilos superflus, vous pouvez opter pour le fromage à tartiner allégé.

Quelques précautions à prendre

  • Si vous mangez un fromage à croûte dure, prenez l’habitude d’enlever la croûte avant de le déguster.
  • Pour vous assurer de l’inexistence des bactéries et microbes dans votre fromage, il est recommandé de bien vérifier la chaîne du froid du fromage avant de le consommer.
  • Pensez également à contrôler et à respecter la date de péremption de chaque fromage.
  • Évitez autant que possible d’acheter du fromage râpé.
  • Lavez systématiquement vos mains avant de manipuler les fromages.
  • Pour faire des économies tout en consommant des produits de qualité, vous pouvez acheter à la ferme ou en coopérative. Cela vous permet de prendre connaissance du mode de fabrication de votre fromage préféré.

À lire aussi : Date de péremption, DLC ou DLUO, quelle est la différence ?

Article précédent Comment bien négocier votre contrat de prévoyance ?
Article suivant Consultation médicale : une sanction financière pour les patients absents ?
Plus de guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.