Orthodontie pour adulte : une prise en charge est-elle possible ?

Par Marie C | Mis à jour le 24/01/2022 à 10:31
Partager

Ah, les appareils dentaires, avec leurs bagues en acier et leurs élastiques fluos... Toute votre adolescence ? Détrompez-vous : les dents bougent et, même adulte, vous pourriez bien avoir besoin de soins d'orthodontie. Seul hic : la sécurité sociale ne rembourse pas ces frais au-delà de 16 ans. Voici quelques conseils pour limiter les dépenses.

Comparer les devis des orthodontistes

Un traitement d'orthodontie ne se décide pas à la légère : d'une part, vous vous engagez pour une durée non négligeable, qui peut aller de 6 mois à 3 ans. D'autre part, les prix peuvent vite devenir exorbitants : un semestre d'orthodontie coûte en moyenne entre 700 et 1400 euros.

Si cette perspective vous fait grincer des dents, ajourner vos soins dentaires n'est pas non plus une solution. Un traitement d'orthodontie n'a pas seulement une visée esthétique : il peut s'avérer indispensable pour votre santé. Déchaussement des dents, déformation de la mâchoire, aggravation de caries ou risque de perte de dents... Les problèmes peuvent vite se bousculer si vous laissez votre état dentaire se dégrader.

La première chose à faire est d'avoir l'idée la plus exacte possible du montant de vos frais et de la durée du traitement. Pour cela, adressez-vous à plusieurs orthodontistes : ils effectueront un premier état des lieux et vous soumettront un devis détaillé de l'ensemble des soins.

Veillez à comparer les devis de deux cabinets minimum : il n'y a pas de tarif fixe pour les soins d'orthodontie adulte et vous pouvez trouver des différences de prix significatives d'un médecin à un autre. Le devis peut aussi varier en fonction de divers facteurs : l'état de vos dents, la durée du traitement, mais aussi l'appareil dentaire que vous choisirez.

Opter pour un matériel moins coûteux

Si vous êtes encore traumatisé par les grosses bagues métalliques de votre adolescence, bonne nouvelle : la technologie dentaire a beaucoup évolué et propose des solutions bien plus discrètes. Environ 25 % des adultes ont recours à l'orthodontie. Gageons que dans votre entourage, certains portent même un appareil incognito ! Mais bien sûr, plus l'appareil est discret, plus le prix monte...

Voici les 4 catégories principales d'appareils d'orthodontie.

L'appareil dentaire invisible

Il se présente sous la forme d'une coque transparente, moulée sur vos dents, que vous devez porter pendant la journée (hors repas). Extrêmement discrète, cette solution est aussi la plus coûteuse.

Prix : 1000 € à 1500 € par semestre

Les bagues linguales

Elles sont similaires aux bagues classiques, mais installées derrière les dents, et donc quasiment invisibles. Elles occasionnent un traitement plus long et un port légèrement plus inconfortable.

Prix : 1000 € à 1500 € par semestre

Les bagues en céramique

Elles se positionnent sur la face externe des dents, mais sont en céramique au lieu d'être en métal. Elles se camouflent donc plus facilement sur la couleur des dents. Elles sont aussi plus fragiles et nécessitent un bon entretien pour éviter le jaunissement des élastiques.

Prix : 850 à 1000 € par semestre

Les bagues en métal

On ne les présente plus ! Accessoire de bien des sourires adolescents, elles ont l'avantage d'être très efficaces et aussi bien moins coûteuses. Inconvénient : impossible de ne pas les remarquer... L'économie a un coût !

Prix : 500 à 750 €

Assumer son appareil le temps du traitement, ou opter pour la discrétion ? La question se pose au moment de choisir votre appareil. À vous de trancher pour la solution qui vous arrange le plus !

Attention à l'auto-traitement
Les marques d'appareils dentaires invisibles et autres aligneurs dentaires sont très populaires. Certaines proposent même l'envoi d'appareils à domicile, sans consultation préalable. Un recours très risqué pour votre dentition. Vos dents sont précieuses, recourez obligatoirement à un suivi médical !

Bien choisir sa mutuelle

Pour tout soin d'orthodontie d'adulte, inutile de compter sur la sécurité sociale passé 16 ans. En revanche, les assurances complémentaires et mutuelles santé peuvent rembourser partiellement le prix des traitements dentaires (cela peut aller jusqu'à 1000 € par trimestre).

Pour trouver la mutuelle la plus adaptée à votre cas, ayez les bons réflexes de vérification :

  • La mutuelle indique « Orthodontie remboursée par la sécurité sociale » ou « Régime obligatoire » ? Cela signifie que les frais d'orthodontiste ne sont pas pris en charge.
  • Pensez à envoyer les devis des orthodontistes consultés aux complémentaires santé qui vous intéressent : elles pourront calculer de façon précise le tarif de leur prise en charge. Vous gagnerez du temps... et de l'argent !
  • Examinez en détail les contrats des mutuelles pour comparer leur politique de remboursement (taux, plafond, délai), mais aussi la durée d'engagement et le tarif mensuel de la souscription.
  • Enfin, vous pouvez consulter un comparateur en ligne : complétez les critères de recherche et consultez les mutuelles qu'il vous présentera comme les plus avantageuses.

Recourir à un traitement orthodontique à l'âge adulte n'est ni réjouissant, ni très économique. Avec un peu de méthode et d'astuce, vous pouvez cependant réduire la note et retrouver un sourire que vous serez fier de montrer !

À lire aussi : 10 erreurs qui abîment vos dents 

Article précédent Comment bien négocier votre contrat de prévoyance ?
Article suivant Consultation médicale : une sanction financière pour les patients absents ?
Plus de guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.