Les risques des UV : on vous dit tout !

Par La rédaction | Mis à jour le 03/09/2019 à 09:44
Partager

C'est bizarre comme le discours des responsables de cabines d'UV diffère de celui de notre dermatologue, nous garantissant que les UV sont mauvais pour notre santé. Qu'en est-il vraiment ? Réalité ou idée reçue, Radins.com a enquêté.

Bronzer au soleil ou en cabine, c'est la même chose

INTOX Pour le professeur Pierre Thomas, chef de service à l’hôpital Huriez de Lille et spécialiste reconnu de la photo-dermatologie, « une séance d’UV en cabine équivaut à une exposition de même durée sur une plage subtropicale sans protection solaire ». En effet, la peau est agressée par des UV artificiels intenses, beaucoup plus puissant que les UV naturels du soleil, et délivrés en un laps de temps beaucoup plus court. De plus, les signaux d’alerte qui existent lors d’une exposition au soleil notamment les coups de soleil - sont absents dans le cas d’une séance de bronzage en cabine, qui sont ventilées et rafraichies. Pour cette raison, on ne se rend pas compte du danger pour notre peau.On vous conseille donc de préférer une exposition progressive quelques minutes par jour pendant quelques semaines pour commencer à préparer la peau à une exposition plus forte durant les vacances.À découvrir : Best of vacances aux meilleurs prix !

Les UV sont dangereux pour la santé

INFO - Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a classé les UV artificiels comme étant cancérigènes pour l’homme, au même titre que le tabac ou encore l’arsenic... En effet, ils s’ajoutent aux UV naturels du soleil et renforcent ainsi les risques de cancers de la peau (mélanomes) et le vieillissement prématuré de la peau. Selon ce même institut, le risque de mélanome malin, le plus agressif des cancers, est accru de 75 % chez les personnes ayant utilisé les cabines de bronzage avant l’âge de 30 ans. Il s’agit donc bien d’une idée erronée de penser que les UVB sont les seuls rayons responsables du cancer de la peau. La réalité est tout autre pour le professeur Thomas : « les UVA ne sont pas moins dangereux, mais plus pervers ».Bon à savoir : il faut donc limiter les séances en cabine d’UV à 10 par an, et ce, même si votre esthéticienne vous dit que vous pouvez aller jusqu’à 30 par an !

Les UV prépare la peau au soleil

INTOX Pour Valentin, addict des UV à l’arrivée des beaux jours, « aller en institut, évite par la suite d’avoir la peau qui brûle et donc de pouvoir farnienter au soleil sans en revenir tout rouge ». Et pourtant, votre dermatologue vous certifiera que c’est une véritable imposture, un prétexte que vendent à tort et à travers les responsables d’instituts de bronzage et un alibi pour les clients qui vont en cabine ! En effet, ce n’est pas parce que vous allez faire des UV que vous allez diminuer le risque de coups de soleil. Ce n’est qu’une fausse impression ! Ainsi, de nombreux clients inconscients s’exposent et souffrent de sérieux coups de soleil car ils ont cru pouvoir se passer de crème solaire. Donc, faire des UV avant de s’exposer au soleil, ne fait qu’augmenter les dégâts sur la peau !

Une fois bronzé, je peux me passer de crème solaire

INTOX Le bronzage est le signe que la peau a été agressée par le soleil. Il ne constitue en aucun cas une barrière pour les UV. Donc même bronzée, protégez-vous ! De plus, un bronzage développé progressivement, sans prendre de coups de soleil, dure plus longtemps, particulièrement si une fois bronzée, vous vous êtes protégé.

En cabine, je peux utiliser des produits accélérateurs de bronzage sans danger

INTOX Lorsque l’on pose cette question au professeur Pierre Thomas, il ne mâche pas ses mots et qualifie ces produits comme étant « du cancer en tube » que les scientifiques utilisent dans les tests pour provoquer le cancer chez les souris de laboratoire. D’ailleurs, ce n’est pas anodin si leur utilisation en institut de bronzage est interdite en France : contourner cette restriction, c’est 75 % de risques supplémentaires d’avoir la peau brûlée !Vos vacances sur la Méditerranée au meilleur prix

Le bilan sans appel : évitez les cabines d'UV !

Si vous souhaitez avoir bonne mine tout au long de l’année, d’autres solutions existent. On les a répertorié pour vous dans notre article Belle et bronzée : les méthodes pour avoir un teint parfait.Si, vous souhaitez malgré tout tester la cabine d’UV, voici quels conseils à suivre pour vous protéger le plus possible :

  • Vérifiez que les appareils soient aux normes techniques ;
  • Respecter un délai de 48 heures entre les deux premières expositions ;
  • Ne pas s’exposer dans la même journée à l’appareil et au soleil ;
  • Utiliser des lunettes de protection ;

• Enlever les cosmétiques pour éviter les allergies.

Article précédent Comment bien négocier votre contrat de prévoyance ?
Article suivant Tout savoir sur les dispositifs anti-tabac et comment se faire rembourser
Plus de guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.