Pas de mutuelle ? Pensez à l’assurance hospitalisation

Par Fabienne Cornillon | Mis à jour le 02/09/2022 à 09:47
Partager

Lorsque vous souscrivez une mutuelle, la garantie hospitalisation peut être incluse ou proposée en supplément. Sachez que vous pouvez souscrire uniquement cette garantie si vous n’êtes pas dans l’obligation de souscrire un contrat de mutuelle. On fait le point selon votre statut.

La législation en matière de mutuelle santé

Selon l’accord national interprofessionnel (ANI) de 2013, tous les salariés du secteur privé sont contraints, depuis le 1er janvier 2016, de souscrire le contrat de mutuelle proposé par leur employeur. Lui-même est dans l’obligation de proposer un contrat collectif à tous ses salariés. S’il existe quelques cas de dispense (affiliation à la mutuelle familiale obligatoire du conjoint, coût de la mutuelle supérieur à 10 % du revenu, contrat très court), la plupart des salariés du privé sont couverts par leur mutuelle d’entreprise.

En revanche, toutes les personnes suivantes n’ont aucune obligation en matière de souscription de complémentaire santé :

  • les salariés du secteur public ;
  • les demandeurs d’emploi ;
  • les retraités ;
  • les étudiants.

Mutuelle santé ou assurance hospitalisation ?

Les salariés du secteur privé disposent d’un avantage : leur employeur doit prendre en charge a minima 50 % de la cotisation, il peut même payer 100 % de celle-ci.

Pour les autres publics, la mutuelle est parfois une option en raison de son prix. La Sécurité sociale offre des remboursements de plus en plus faibles, beaucoup se privent d’une mutuelle santé pour des raisons financières. Toutefois, le risque financier est aussi majeur sans complémentaire santé.

Il existe ainsi une alternative pour être remboursé pour les frais les plus lourds : la garantie hospitalisation. Certes, les mutuelles santé proposent des contrats incluant l’hospitalisation. Il reste toutefois possible de souscrire une garantie à part permettant uniquement d’être remboursé pour les dépenses liées à une hospitalisation :

  • le forfait journalier de 20 € par jour qui n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie ;
  • la chambre individuelle, un élément de confort qui là encore n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale ;
  • le remboursement des dépassements d’honoraires : lors d’un acte de chirurgie, il n’est pas rare que les professionnels de santé (le chirurgien et l’anesthésiste) pratiquent des dépassements d’honoraires. Sachez qu’ils ne sont jamais remboursés par la Sécurité sociale. Le poids financier est parfois si lourd que les patients refusent de se faire opérer ;
  • les frais de séjour hospitalier, la Sécurité sociale ne remboursant que 80 % de ceux-ci ;
  • les frais d’accompagnant (couchage et repas).

 

Sur le même sujet : la mutuelle familiale est-elle économique ?

Prix de l’assurance hospitalisation VS prix de la mutuelle santé

Offrant une prise en charge plus limitée puisqu’elle ne rembourse que les frais médicaux liés à une hospitalisation, l’assurance hospitalisation est bien moins chère que la mutuelle santé. C’est une option à envisager si vous avez peu de budget pour vous protéger et si vous êtes en bonne santé. Si vous ne consultez pas de généralistes et de spécialistes, vous êtes couvert en cas d’accident ou de maladie nécessitant un séjour à l’hôpital et pouvez espérer une prise en charge financière salutaire. En revanche, si vous avez des problèmes de santé et que vous effectuez régulièrement des dépenses de santé, il est plus prudent de prendre une mutuelle complète.

Le prix de l’assurance hospitalisation est variable selon les garanties proposées et la compagnie d’assurance choisie. Il est possible d’en souscrire à partir de quelques euros par mois tandis qu’une mutuelle santé va rapidement couter plus de 50 euros (plus vous vieillissez, plus le prix est élevé).

N’oubliez pas qu’il existe aujourd’hui des comparateurs de mutuelles santé qui permettent de trouver des contrats moins chers à garanties équivalentes. De cette manière, vous êtes assuré pour tous les soins courants et l’hospitalisation et pouvez préserver votre budget à court et moyen terme. 
Prenez le temps de bien choisir votre mutuelle santé.

 

Article précédent Comment bien négocier votre contrat de prévoyance ?
Article suivant La France fait elle face à une nouvelle vague de Covid-19 ?
Plus de guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.