La presbytie : on ne peut pas y échapper !

Par Florian Billaud | Mis à jour le 04/10/2019 à 20:28
Partager

La presbytie est un trouble de la vue qui apparaît après 45 ans. Il s’agit d’un vieillissement de l’œil et de ses organes, qui génère un inconfort pour la vue de près. Quels sont les signes de la presbytie et que faire lorsque l’on est atteint ?

Qu'est-ce que la presbytie ?

La presbytie n’est pas une maladie, mais un trouble de la vue. Elle est causée par le vieillissement normal de l’œil, dont les performances baissent avec l’âge. La presbytie agit sur le cristallin, la partie de l’œil qui permet de faire la « mise au point » et qui change de forme selon la distance de l’objet regardé.De près, les muscles du cristallin se contractent pour faire la netteté, et ils se relâchent pour la vue de loin. Ce procédé, que l’on nomme l’accommodation, s’altère avec l’âge. Au fil des années, le cristallin perd de son dynamisme et de son élasticité, et ne parvient plus à faire la mise au point pour les objets proches de l’œil.

Quels sont les symptômes de ce trouble de l'œil ?

La presbytie se traduit par une gêne visuelle ressentie lorsque l’on veut observer des objets de près. Généralement, les premiers signes se font sentir lorsque l’on lit : peu à peu, on tend le bras pour éloigner le livre de ses yeux. Puis, la vision à moins de 30 cm devient impossible.Le déclin de la vue s’accentue d’autant plus si l’on travaille sur un ordinateur ou que l’on exerce une activité qui demande un certain effort sur les yeux – artisanat de précision, etc. Ce trouble se manifeste généralement aux alentours de 45 ans selon les cas, puis s’accentue avec les années. Cette évolution progressive se stabilise généralement aux alentours de 65 ans, mais ici encore, cet âge peut varier selon les personnes.Bon à savoir : peut-on prévenir la presbytie ?Il n’y a pas de moyen de prévenir la presbytie. Il s’agit d’un trouble inéluctable, lié au vieillissement : tout le monde est donc concerné, hommes comme femmes. Selon les pays, 30 à 40% de la population est atteinte de presbytie.

Que faire lorsque l'on est diagnostiqué comme presbyte ?

Il n’est pas nécessaire de consulter un ophtalmologiste tant que la presbytie n’est pas gênante au quotidien. En revanche, une fois que la presbytie est avérée et que l’on porte des lunettes, comme pour tous les troubles de l’œil, il est important de faire des contrôles réguliers de la vue.Nous l’avons vu, à ses débuts, la presbytie évolue avec l’âge. Une personne presbyte doit donc faire remplacer ses lunettes tous les deux à trois ans environ pour que celles-ci soient adaptées. Les personnes qui sont déjà suivies pour d’autres problèmes liés à la vue, comme la myopie ou l’hypermétropie, auront une correction adaptée à ce trouble supplémentaire. Enfin, il est également possible de se procurer des lunettes de secours appelées « loupes » en pharmacie, qui permettent de dépanner en cas de besoin.La presbytie n’est pas une maladie, et elle concerne tout le monde à une période de la vie. Elle se corrige très facilement à l’aide de lunettes ou de lentilles de contact. L’important est donc de la déceler à temps dès les premiers symptômes, et de prendre ses précautions.

Article précédent Comment bien négocier votre contrat de prévoyance ?
Article suivant Consultation médicale : quel est le nouveau tarif proposé par la Sécurité Sociale ?
Plus de guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.