Appareils auditifs, tout savoir sur son prix et son remboursement

Par Johanna A | Mis à jour le 25/03/2021 à 10:29
Partager

Appelés également audioprothèses ou encore prothèses auditives, ce type d’appareillage devient parfois indispensable. En effet, que vous soyez atteint d’un handicap ou que vous connaissiez une baisse d’audition liée à l’âge, avoir des appareils auditifs vous apportera un réel confort au quotidien. Cependant, le prix de ces prothèses est très onéreux et était mal remboursé il y a encore peu de temps, d’autant plus que certains revendeurs disposent de la liberté de fixer leur propre tarif. Mais qu’en est-il exactement ? Quel est le prix exact de ces appareils auditifs et à quoi correspond aujourd’hui son remboursement ?

Quel est le prix d’un appareil auditif ?

Le prix d’un appareil auditif dépend des fonctionnalités de celui-ci. Certains modèles tout simples sont vendus à un prix correct tandis que d’autres possédant la fonction Bluetooth, une connexion à internet ou encore la possibilité de réduire le bruit environnant seront vendus à un prix plus élevé pouvant atteindre 2000 €. 

Même si des solutions de financement existent et peuvent vous être proposées, afin de pouvoir concrétiser la nouvelle offre 100% Santé mise en place par l’Assurance Maladie, il a été nécessaire de fixer des prix limites de vente (PLV). Il apparaît donc que les modèles de prothèses auditives catégorisées en classe I ne peuvent être vendus à un prix supérieur au PLV. En effet, seuls les appareils auditifs appartement à la classe II peuvent disposer d’un libre prix de vente. Quoiqu’il en soit, un devis mentionnant le prix de l’appareil auditif et des prestations proposées devra être réalisé avant toute chose.

 

Découvrez aussi : Comment faire évaluer son audition ?

Quel est le remboursement d’un appareil auditif ?

Concernant la prise en charge de l’Assurance Maladie, le montant du remboursement dépendra de votre âge, mais également de votre degré de surdité. Le type de prothèses auditives que vous choisirez fera également varier le montant de votre remboursement. Mais, depuis 2020, l’Assurance Maladie rembourse beaucoup mieux ces appareillages, la seule condition étant de posséder une prescription de votre médecin. Enfin, sachez que seuls les appareils auditifs inscrits sur la liste des produits et prestations remboursables (LPP) pourront donner droit à une prise en charge. 

Depuis janvier 2019, la Sécurité Sociale a mis en place des paniers d’offres dans le but que le reste à charge puisse diminuer pour chacun des patients. L’objectif final étant qu’il n’y ait plus aucun reste à charge en 2021. C’est ainsi qu’une baisse du reste à charge de 200 € a déjà été opérée en 2019, et qu’une deuxième diminution de 250 € a été instaurée l’année suivante, en 2020. Avec l’objectif qu’il n’y ait plus de reste à charge en 2021, l’Assurance Maladie espère ainsi donner accès à cette aide auditive à l’ensemble des particuliers en ayant besoin. Ce n’était pas le cas jusqu’à présent. 

Les classes d’appareils auditifs

Comme nous le mentionnions ci-dessus, il existe deux catégories distinctes d’appareils auditifs, et le remboursement variera en fonction de ce critère : 

  1. Les prothèses auditives de classe I qui correspondent donc à l’offre 100% Santé et qui permet aux particuliers de s’équiper en appareils sans avoir de reste à leur charge
  2. Les prothèses auditives de classe II qui ne font pas partie de cette offre 100% Santé. Vous achetez un modèle dont le prix est fixé librement par le revendeur, mais vous risquez d’avoir un reste à charge.

Le devis normalisé 

L’une des autres conditions obligatoires pour pouvoir être remboursé par la CPAM est d’obtenir de la part de votre revendeur un devis normalisé. Que doit-il comporter ? 

  • La marque, le nom du modèle et sa référence ainsi que la classe de l’appareil
  • Son prix et celui des prestations annexes indispensables à la mise en place de l’appareil et à son suivi 
  • La nature de ces prestations
  • Sa durée de garantie 
  • Le prix de tout accessoire indispensable ou en option
  • Le montant total du devis
  • Les conditions de prise en charge de la Sécurité Sociale

Tout devis devra obligatoirement être accompagné d’un document explicatif concernant les prestations obligatoires ainsi que celles en option. 

La prise en charge des piles

Les piles de votre appareillage auditif peuvent, elles aussi, être prises en charge par l’Assurance Maladie. Vous aurez droit à un nombre limité de piles par prothèse, soit 3 à 10 paquets de 6 par an. Comme pour les appareils auditifs, il existe différents modèles de piles et le revendeur aura là aussi l’obligation de vous proposer des modèles dont le prix ne dépassera pas le seuil de remboursement pris en charge.

 

À lire aussi : Comment bien entretenir son appareil auditif ?

Ma mutuelle participe-t-elle au remboursement de mes appareils auditifs ?

Le remboursement de votre complémentaire santé dépendra bien sûr de votre contrat. Certaines mutuelles vous proposeront un forfait annuel, d’autres appliqueront un taux à la base de remboursement de la CPAM et pour finir, d’autres complémentaires vous rembourseront le ticket modérateur. Il est donc difficile de vous indiquer une information concrète puisque le montant de la prise en charge par la complémentaire santé dépend de différents critères. N’hésitez pas à contacter votre mutuelle pour en savoir plus. 

Je dispose d’une complémentaire santé solidaire

Si vous bénéficiez de la complémentaire santé solidaire, le montant de la prise en charge dépendra de votre situation :

  • Pour les bénéficiaires de plus de 20 ans : Les revendeurs ont pour obligation de proposer au patient un appareil auditif dont le prix n’excède pas 800 € et qui fait partie de la classe I
  • Pour les bénéficiaires de moins de 20 ans : Les vendeurs doivent proposer à la personne des modèles dont le prix n’excède pas le tarif de remboursement des 2 classes. 

Certains revendeurs de prothèses auditives ont conclu des partenariats avec certaines complémentaires santé, ce qui permet au patient de bénéficier de tarifs compétitifs ou d’une prise en charge du tiers payant. N’hésitez pas à aller demander des renseignements aux différents revendeurs, ainsi que des devis qui vous permettront d’établir un comparatif. Votre mutuelle vous donnera accès à la liste des partenaires de soin de son réseau de soins.

 

Une grande avancée s’est opérée ces dernières années quant au remboursement des appareils auditifs, ce qui va permettre au plus grand nombre de pouvoir en bénéficier et d’améliorer leur confort au quotidien. Étiez-vous au courant de la mise en place de ce projet ?

Article précédent Comment bien négocier votre contrat de prévoyance ?
Article suivant Consultation médicale : une sanction financière pour les patients absents ?
Plus de guides mutuelle
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.