Pesticides : 1 Français sur 5 boit de l’eau du robinet non potable

Par Perrine de Robien | Mis à jour le 26/09/2022 à 10:50

Selon des données récupérées par Le Monde, en France métropolitaine, en 2021, 20% de la population auraient été exposés à une eau « non conforme » en matière de pesticides. C’est bien plus qu’en 2020.

eau robinet
12 millions de personnes ont reçu au robinet une eau non conforme aux critères de qualité.

Des pesticides dans l'eau du robinet

À première vue, l’eau du robinet ne présente que des avantages par rapport à l’eau en bouteille : disponible immédiatement en quantité quasi infinie, pas cher, écolo… Pourtant, une enquête du Monde vient semer le doute. Selon les données collectées par le journal auprès des agences régionales de santé (ARS), d’agences de l’eau ou de préfectures, l’eau du robinet n’est pas toujours potable. Gloups.

En 2021, « environ 20% des Français de métropole – quelque 12 millions de personnes – ont reçu au robinet, régulièrement ou épisodiquement, une eau non conforme aux critères de qualité », explique Le Monde. En cause, la concentration en pesticides dans l’eau. En 2020, ce n’était pas 1 Français sur 5 qui recevait une eau non conforme mais 0,3.

Peut-on boire l'eau du robinet ?

Selon un rapport du ministère de la Santé, « les dépassements des limites de qualité ont été limités en concentration et/ou dans le temps et n'ont pas conduit à une restriction de l'utilisation de l'eau pour les usages alimentaires », rassure Le Monde. Même si le seuil de qualité de l’eau est très faible (0,5 microgramme par litre pour tous les pesticides présents), le ministère de la Santé avoue que « les effets à long terme sur la santé d'une exposition à de faibles doses de pesticides sont difficiles à évaluer ».

La qualité de l’eau du robinet n’est pas la même partout en France. Dans les Hauts-de-France, 65% de la population auraient été exposés à une eau contaminée par des pesticides et des produits de dégradation. En Bretagne, c’est 43% ; 25,5% dans le Grand Est ; 25% dans les Pays de la Loire ; 17% en Bourgogne-Franche-Comté ; 16,3% en Île-de-France et 16% en Normandie. Il existerait même des disparités entre les régions (71% dans le Gers alors que l’Occitanie affiche 5,1%).

À lire aussi Peut-on encore boire l'eau du robinet ?

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Malgré ses promesses, Apple collecte vos données personnelles sans votre accord
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.