Médicaments : voici la liste noire de ceux qu'il faut éviter

Par Perrine de Robien | Mis à jour le 29/11/2019 à 11:08

La revue Prescrire vient de publier sa huitième liste des médicaments à éviter. Parmi eux figurent des sirops, des cachets ou des poudres très courants.

Un sirop
105 médicaments à éviter.

105 médicaments à éviter

Pour la huitième fois, la revue Prescrire sort sa liste noire des médicaments « à écarter pour mieux soigner ». Un bilan réalisé de manière indépendante qui porte sur des remèdes munis d’une autorisation de mise sur le marché en France et en Europe. Au total, 105 médicaments « dont la balance bénéfices-risques est défavorable dans toutes les situations cliniques dans lesquelles ils sont autorisés ».

Sur cette liste noire figurent des médicaments très souvent prescrits. Parmi eux on compte l’alpha-amylase (Maxilase ses génériques) pour soigner les maux de gorge, la pentoxyvérine (Vicks sirop pectoral et Clarix) pour la toux sèche, le ténoxicam (Tilcotil), un anti-inflammatoire non stéroïdien, le Ginkgo biloba (Tanakan ou ses génériques) dans les troubles cognitifs chez les patients âgés, le naftidrofuryl (Praxilène) et le pentosane polysulfate oral (Elmiron) dans le syndrome de la vessie douloureuse. Selon Prescrire, ils ont des effets indésirables disproportionnés par rapport à leur faible efficacité ou à la bénignité de la situation clinique.

Pas de scandale sanitaire en vue

Certains médicaments à base d’argile médicamenteuse figurent aussi dans la liste car ils présentent un risque de contamination au plomb. Il s’agit de l'attapulgite (Actapulgite, ou en association dans Gastropulgite) la diosmectite (Smecta ou ses génériques) l'hydrotalcite (Rennieliquo) la monmectite (Bedelix ou Gelox) et le kaolin (Gastropax et Neutroses).

La liste complète est en libre accès sur le site de Prescrire. Pas question cependant de tomber dans la psychose, les médicaments cités ne sont « pas forcément de futurs Mediator ». Ils sont des « causes de mortalité, d'hospitalisations ou d'effets nocifs graves ou très gênants, largement évitables ».

À lire aussi La trousse à pharmacie pour passer l'hiver en bonne santé

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.