Comment détecter les appareils énergivores ?

Par Mustapha Azzouz | Mis à jour le 17/02/2022 à 16:17
Partager

Avec l’augmentation du prix de l’électricité et du gaz, il n’a jamais été aussi important de surveiller sa facture énergétique. Pour éviter que vos dépenses ne battent des records, nous vous expliquons comment détecter les appareils énergivores et les astuces à connaître pour limiter leur consommation.

Détecter les appareils énergivores : 2 méthodes

Pour savoir si un de vos équipements consomme beaucoup d’énergie vous avez deux solutions.

Les informations constructeurs

Avant l’achat, vous trouverez tous les renseignements relatifs à la consommation d’un appareil sur l’étiquette énergétique. Cet affichage coloré est obligatoire sur les équipements électriques suivants :

  • Réfrigérateurs
  • Congélateurs
  • Cave à vin
  • Lave-vaisselle
  • Lave-linge et lave-linge séchant
  • Téléviseurs
  • Écrans,
  • Ampoules et LED

Le classement va de A à G et permet au consommateur d’identifier immédiatement un appareil énergivore. Notez que les mentions A+, A++ et A+++ n'existent plus.

L’étiquette mentionne également la consommation annuelle moyenne de l’article. Si le produit n’a pas d'étiquette énergétique, consultez la fiche technique.

Le wattmètre

Pour un appareil déjà installé chez vous, le moyen le plus simple de détecter un appareil énergivore est d’utiliser un wattmètre. Cet accessoire permet de mesurer la puissance électrique consommée entre un compteur et un équipement relié au tableau électrique. Il suffit de brancher le wattmètre à la prise murale puis de raccorder son appareil électrique à l’emplacement dédié. La machine va alors vous indiquer plusieurs mesures :

  • Le tension (en Volt)
  • Le courant (en Ampère)
  • La puissance (en Watt ou Kilowatt)
  • La consommation (en Wattheure en Kilowattheure)

Sur un équipement stable comme un aspirateur, une lampe ou un sèche-cheveux, c'est-à-dire dont la consommation est continue, vous obtiendrez instantanément la mesure. Pour un appareil à consommation variable comme le réfrigérateur, il faudra effectuer une phase de test de plusieurs heures afin d’obtenir une vue d’ensemble. En effet, la consommation d'un réfrigérateur fluctue en fonction du temps de fonctionnement du compresseur nécessaire pour refroidir l’habitacle lorsque vous avez ouvert la porte.

Comptez une dizaine d’heures pour le branchement du wattmètre puis divisez le résultat par 10 pour obtenir la consommation horaire.

Consommation moyenne des appareils électriques : on fait le point

Même avec un équipement classé A, la consommation d’énergie des appareils électroménagers peut être élevée. Pour vous aider à vous repérer et à limiter l’utilisation des équipements les plus gourmands, voici une évaluation de la consommation moyenne d’électricité des installations présentes dans la plupart des foyers.

À noter que ces valeurs s'entendent pour un usage classique (en continu pour un réfrigérateur, 4 fois par semaine pour un lave-linge ou quelques minutes par jour pour un micro-ondes).

  • Réfrigérateur 40 W : 350 kWh
  • Congélateur A+++  130 W à 190 W : 1 402 kWh
  • Lave-vaisselle 1 200 W : 288 kWh
  • Four à micro-ondes 1 300 W : 40 kWh
  • Four 2 000 W : 365 kWh
  • Lave-linge 2 200 W : 422 kWh
  • Sèche-linge 2 500 W : 160 kWh
  • Fer à repasser 750 W : 180 kWh
  • Aspirateur 1 500 W : 156 kWh
  • Gaufrier 800 W à 1 200 W : 15 kWh
  • Chargeur de smartphone 5 W : 2 kWh
  • Ordinateur de bureau 90 W : 790 kWh
  • Ordinateur portable 30 W : 22 kWh
  • Téléviseur LCD 100 W : 110 kWh
  • Consommation des éclairages
  • Ampoule à incandescence 60 W : 110 kWh
  • Ampoule à basse conso 12 W : 22 kWh

Bon à savoir : même en veille, les appareils électriques consomment

Selon l’Ademe (Agence de la Transition Écologique), entre 15 et 50 appareils restent en veille dans nos maisons et cela est loin d'être anodin car ils continuent alors à consommer de l’électricité. Les débrancher peut vous faire économiser environ 80 € par an.

Les astuces pour mettre les gourmands au régime

S’il est difficile de se passer d'appareils électroménagers, il est possible de limiter la consommation d’électricité des plus énergivores.

Le four

C’est l’équipement le plus gourmand de la maison. Pour réduire votre facture, privilégiez si possible l’achat d’un four à catalyse. Contrairement à la pyrolyse, il ne fera pas accélérer votre compteur au moment du nettoyage.

Un four à chaleur tournante vous permettra quant à lui de faire cuire plusieurs plats simultanément : un bon moyen de gagner du temps et de faire des économies.

Enfin, pensez aux fours combinés permettant de réduire le temps de cuisson. Selon l'Ademe, cela peut faire baisser la consommation de l’appareil de 66 à 75 %.

Le chauffe-eau

Si vous possédez un chauffe-eau électrique, assurez-vous qu’il soit connecté à un contacteur jour-nuit. Il pourra ainsi lancer la production d’eau la nuit au moment où le tarif est plus avantageux.

Adoptez le réflexe douche plutôt que bain pour faire diminuer votre facture d’électricité mais aussi votre consommation d'eau.

Le radiateur

Une bonne isolation thermique est incontournable pour que vos radiateurs se mettent au repos. Un système de programmation vous aidera à mieux contrôler leur fonctionnement. Essayez également de baisser la température intérieure souhaitée d’un degré pour faire 7 % d’économies d’énergie.

S’ils ajoutent du confort à notre quotidien, les équipements électriques peuvent peser lourd sur votre facture d’électricité. Repérer les appareils énergivores vous permettra d’adapter votre utilisation et de faire ainsi de belles économies.

À lire aussi : Quel électroménager choisir pour économiser de l'énergie ?

Article précédent Le compteur Linky est-il obligatoire ?
Article suivant Électricité : pour éviter le blackout, il faudra surveiller ces pictogrammes à la TV
Plus de guides énergie
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.