Le prix du gaz en Europe au plus haut depuis la guerre en Ukraine

Par Paul Laurent | Mis à jour le 17/08/2022 à 13:35

Sur fond de problèmes de logistique liés à la canicule en Europe, le prix du MWh grimpe à 225,90€, soit très proche de son niveau début mars 2022 juste après l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Allemagne, Europe, gaz, prix, GNL, charbon, industrie, canicule
Le niveau du Rhin est trop bas pour assurer un approvisionnement énergétique suffisant au bassin industriel allemand.

Canicule en Europe

Lundi 15 août 2022, le prix du gaz a bondi de 6,8%, puis de 2,67% mardi 16 août 2022, pour atteindre, en fin de séance le 16 août, 225,90 € le MWh. Rappelons qu’au début du mois d’août, le prix du MWh en Europe avait atteint un record historique de 227,20 €. En pleine séance, le MWh a même atteint 252 € le 16 août. Pour Gazprom, le géant russe du gaz, le prix du gaz pourrait encore grimper en Europe jusqu’à atteindre 347 € le MWh. 

Pour les analystes de la Deutsche Bank, cette hausse des prix s’explique par « la dernière vague de chaleur en Europe ». « Elle a asséché les rivières et entraîné des difficultés logistiques », assurent les experts allemands. Pour l’Allemagne, le fret fluvial sur le Rhin permet de transporter le gaz vers son bassin industriel. Ainsi, le niveau du fleuve particulièrement bas oblige les industriels à utiliser du gaz plutôt que du pétrole ou du charbon, faisant grimper la demande et les prix.

Les stocks européens remplis aux trois quarts

Alors qu’à la même période en 2021, les stocks de gaz européens étaient remplis à 62%, en 2022, les voilà déjà remplis à 75% à la mi-août 2022. « En partant du principe que la Russie ne réduise pas à nouveau les flux, l'Union européenne devrait atteindre son objectif de 80 % au 1er novembre. C'est cependant une hypothèse risquée dans l'environnement actuel », explique Warren Patterson d'ING, aux Echos. 

En effet, la Russie, principal fournisseur du gaz de l’Union Européenne, a réduit ses livraisons de gaz. Selon la Russie, une défaillance sur une turbine de Nord Stream 1 oblige même le pays slave à réduire de 20% les livraisons via le gazoduc. Pour éviter d’avoir d’autres problèmes avec le gaz russe, l’Allemagne a lancé un plan énergétique pour réduire de 20% sa consommation de gaz, alors qu’il s’agit d’un des pays les plus dépendant de la Russie en matière de gaz.

À lire aussi Faire le choix du gaz naturel à la maison

Article précédent Assurance-vie : des rendements prévus à la baisse
Article suivant Destination vacances : le palmarès 2023
Réduisez vos factures grâce à nos conseils factures & services
Merci de vous être inscrit à notre newsletter !
En cliquant sur "Recevoir la newsletter", vous acceptez les CGU ainsi que notre politique de confidentalité
décrivant la finalité des traitements de vos données personnelles.